L'Original le magazine n°13 aoû/sep/oct 2015
L'Original le magazine n°13 aoû/sep/oct 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°13 de aoû/sep/oct 2015

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Origin'Elles

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 4,7 Mo

  • Dans ce numéro : homme, la tatouage à l'affiche.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
Tendance : actu déco INTÉRIEUR : N’AYEZ PLUS PEUR DU NOIR Généralement associé à la peur et à l’angoisse, le noir est une couleur que l’on ose peu dans la déco de son intérieur. Donnez une seconde chance au noir qui trouve aussi bien sa place dans un salon que dans une salle de bains ou une cuisine. En peinture ou sur des objets déco, on mise sur le noir pour cette saison ! Il est grand temps de changer d’avis sur le noir et de réutiliser cette couleur pour booster sa déco. Sur le sol ou les escaliers, le noir s’impose comme véritable valeur ajoutée dans un salon, une cuisine ou encore une salle de bains. On vous propose quelques idées qui vous feront peut-être changé d’avis sur le noir. UNE SALLE DE BAINS DE CARACTÈRE Dans une salle de bains, le noir ne doit pas étouffer l’espace ni réduire la luminosité. On contrebalance donc les couleurs en ajoutant un mobilier blanc, ou mieux, en repeignant le reste des murs dans des tons doux et neutres. L’omniprésence du blanc prédomine et reflète la lumière mais ne fait pas de l’ombre au noir qui parvient à imposer son charme grâce à son côté moderne et à son harmonie parfaite avec le bois. DE LA PEINTURE NOIRE POUR UNE CUISINE ÉLÉGANTE On aime la sobriété de la couleur noire choisie pour cette cuisine, qui apporte un réel charme au plan de travail. Associé au bois et au mobilier blanc, le noir présent dans l’espace cuisine permet d’y apporter une touche chic et minimaliste. La force du noir met en avant les autres couleurs, textures et objets présents dans la pièce. Ici, le bois est donc renforcé et capte davantage l’attention. Même chose pour le blanc du mobilier qui apporte une touche de luminosité dans la cuisine.
L’orchidée va vous faire craquer TOUT SUR L’ORCHIDÉE L’entretien d’une orchidée exige en général du temps, des soins et beaucoup d’expérience, celle du phalaenopsis est en revanche beaucoup plus simple et accessible. On l’appelle également « orchidée papillon » pour la ressemblance de ses fleurs avec celui-ci. Voici une fleur facile à l’entretien et qui donnera une touche personnelle à votre intérieur. 1 Où placer votre orchidée ? Son emplacement est primordial pour qu’il se développe de belle façon. La température idéale doit se situer entre 18 et 21°, considéré comme plante d’intérieur, le Phalaenopsis se trouvera à son aise en extérieur pendant les mois d’été. En été, vous pourrez si vous le voulez donc le sortir sur votre balcon, votre terrasse ou dans votre jardin, à l’abri du soleil. Mais toujours choisir une endroit lumineux de préférence. 2 Comment l’arroser ? L’orchidée phalaenopsis a besoin d’être arrosée régulièrement mais sans excès au risque de faire pourrir les racines. Au printemps et en été, vous arroserez 2 à 3 fois par semaine surtout s’il fait chaud. En hiver, réduisez l’arrosage à 2 fois par mois. Vaporisez régulièrement de l’eau sur les feuilles. 3 Quand rempoter son orchidée ? Comme toutes les plantes d’intérieur, le rempotage de l’orchidée fait partie de la vie de la plante. Cette opération s’effectue en général tous les 2 ou 3 ans et est indispensable pour aider au développement de votre AllezVOUS CRAQUER plante. Le pot est constitué de mousse de sphagnum et de racines de polypodium, ou d’écorce de pin, de tourbe fibreuse et de granulés de polystyrène pour l’aération et le drainage. Des mélanges tout près existent et sont vendus dans le commerce. 4 Comment le faire refleurir ? L’orchidée phalaenopsis peut refleurir après la première floraison à condition de suivre ce conseil : Couper la tige dont les fleurs sont fanées au dessus du 2 ème oeil. S’il s’agit déjà d’une seconde floraison, coupez court la tige sur laquelle les fleurs sont fanées. Tout au long de la vie de votre orchidée, vous couperez court les tiges ayant donné des fleurs. Et les résultats seront là. ggl-groupe.com



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :