L'Essentiel de la Psycho n°28 jun/jui/aoû 2015
L'Essentiel de la Psycho n°28 jun/jui/aoû 2015
  • Prix facial : 6,80 €

  • Parution : n°28 de jun/jui/aoû 2015

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (148 x 210) mm

  • Nombre de pages : 132

  • Taille du fichier PDF : 27,0 Mo

  • Dans ce numéro : dossier... changer pour être soi.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 66 - 67  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
66 67
◗ Moi & les hommes EXPERT YVON DALLAIRE, PSYCHOLOGUE, SEXOLOGUE, AUTEUR ET CONFÉRENCIER « L’infidélité est plus réfléchie chez les femmes » « Accidentelle du côté des hommes, l’infidélité serait plus calculée et réfléchie chez les femmes, prenant leurs aventures extraconjugales plus au sérieux psychologiquement et affectivement que les hommes qui n’y verraient que des histoires de sexe. C’est pourquoi les hommes seraient capables de mener de front une épouse et une amante (fantasme du harem) sans trop de remords de conscience, alors que les femmes, s’impliquant davantage dans leurs relations, se sentiraient plus coupables, non seulement face à leur conjoint, mais aussi face à leurs enfants et à l’entourage. Quoique l’infidélité ne soit plus un « délit » en Occident (la France considère les époux comme juridiquement égaux depuis 1975), la société semble toutefois encore aujourd’hui plus sévère envers l’adultère féminin. Les hommes, plus que les femmes, seraient davantage éprouvés devant l’infidélité de leur partenaire et auraient plus de difficulté à pardonner une infidélité sexuelle, tandis que les femmes pardonneraient difficilement une infidélité affective. Autonomes financièrement, les femmes s’affranchissent plus facilement des diktas masculins. Elles sont sorties de la maison, souvent pour travailler, et ont multiplié les occasions de rencontres et autres opportunités câlines. Sans parler de la contraception qui est une clé fondamentale de l’infidélité féminine. Les femmes défendent dorénavant leurs propres souhaits sexuels et,si elle ne reçoivent pas à la maison l’attention et l’amour qu’elles attendent, elles peuvent-comme les hommes-aller chercher à l’extérieur. Beaucoup de femmes trouvent que leur époux est devenu trop indifférent  : l’épouse estime que son mari lui fait l’amour machinalement, la traite comme si elle faisait partie des meubles, la laisse s’occuper des tâches ménagères toute seule, ne la considère plus assez. L’adultère féminin serait ainsi souvent la conséquence d’uns situation conflictuelle. Tandis que beaucoup d’hommes trouvent qu’un petit coup de canif dans le contrat ne diminue pas la valeur de leur mariage, les femmes pensent plus souvent que leur infidélité est en rapport avec la dégradation de la qualité de leur relation. Les causes de l’infidélité varient donc selon les individus. Selon une étude de 66 L’ESSENTIEL DE LA PSYCHO « La violence qu’on se fait pour demeurer fidèle à ce qu’on aime ne vaut guère mieux qu’une infidélité. » (François de La Rochefoucauld) Bell, l’infidélité serait due à un besoin de variation sexuelle, des représailles dans le couple, une envie de rébellion contre le partenaire, le besoin d’une nouvelle satisfaction émotionnelle, le développement de la sexualité venant d’une amitié, l’encouragement du conjoint et l’âge de l’infidèle. Chez les femmes par exemple, le pic de risque d’infidélité est la trentaine (Bell & al) puisque ceci correspond au pic de la sexualité de la femme. Christensen ajoute à cette liste l’utilisation d’alcool, un manque de maturité ainsi qu’un manque de coopération des partenaires. Selon Whitehurst, les causes de l’infidélité seraient une aliénation ainsi que des facteurs d’opportunité. L’aliénation est présentée ici comme un état de frustration ou de manque à un besoin. Quant à Cuber, des mesures compensatoires à un mariage défectueux, une discontinuité dans les mariages et un refus à un engagement monogame expliqueraient l’occurrence de l’infidélité. Enfin, Walster, Traupman et Walster l’expliqueraient comme résultant de relations inéquitables. Pourtant, les gens qui divorcent pour aller vivre avec l’Autre ont très peu de probabilités de former un couple à long terme, 8 à 10% seulement y parviennent. Cette statistique appuie l’hypothèse que la personne infidèle ne construit pas une relation, mais consomme plutôt des sensations et des émotions amoureuses sans jamais s’engager. Les enfants d’un parent infidèle augmentent leurs risques d’infidélité ; on parle alors d’infidélité « générationnelle ». Au milieu du siècle dernier, deux fois plus d’hommes que de femmes étaient infidèles ; mais depuis que les femmes sont arrivées sur le marché du travail, elles ont atteint l’égalité dans ce domaine et prennent même une certaine longueur d’avance selon certaines études, question de se prouver qu’elles sont bien « libérées ». L’infidélité sévit dans toutes les classes de la population. Près de 50% des infidélités ont lieu avec un collègue de travail, le plus souvent à l’occasion de réunions de bureaux de fin d’année ou de « 5 à 7 » occasionnels. » La différence homme/femme « Le sexe de l’homme se voit, se mesure, se compare, souligne le psychanalyste J.-D. Nasio. Dès l’enfance, les garçons développent un rapport à la sexualité fondé sur l’action et la compétition. Ce sont des prédateurs, et ils sont dans la performance. » Voilà pourquoi ils peuvent être plus facilement représentés dans une stratégie de conquête. Les femmes ont une trajectoire toute différente. « Ce sont elles qui sont pénétrées, il leur faut donc être en confiance pour s’ouvrir, fait remarquer la psychologue Alexandra Choukroun (auteure de « Si tu m’aimes, trompe-moi ? ! », L’Archipel, 2005). D’où l’importance de l’affectif dans leur sexualité. Elles y sont poussées par leur éducation, qui valorise l’expression des sentiments et de l’émotion. » Tromper n’est donc plus l’apanage des hommes. Les femmes sont aujourd’hui aussi nombreuses qu’eux à tenter l’aventure extraconjugale. Si les premiers peuvent facilement dissocier amour et sexualité, les libertines, elles, s’engagent davantage dans une relation affective que sexuelle. Plus portées à éprouver un sentiment de culpabilité, elles ont également plus d’états d’âme. « L’infidélité les amène à s’interroger sur le sens du bonheur, de leur couple, de leur vie. Elles sont FÉMININPSYCHO 83
ENQUÊTE tentées de tout remettre en cause », soutient la sociologue Patricia Delahaie. Les femmes sont aussi plus enclines à tout quitter pour leur amant, tandis que les hommes n’envisagent presque jamais de poser un tel geste. Autre différence  : l’infidélité féminine semble moins préméditée, selon Clara Pernec, coauteure de « Pourquoi les hommes trompent les femmes... et vice versa. » Les hommes repèrent, s’organisent, partent en chasse, puis trompent. Leurs compagnes succombent presque par hasard, par accident. Il suffit d’un élément déclencheur, d’une rencontre inattendue. Une enquête britannique menée dans les années 90 révèle d’ailleurs qu’en voyage d’affaires, les femmes ont deux fois plus de chances que les hommes d’avoir une relation extraconjugale. Avoir deux amours Peut-on aimer deux hommes à la fois, en même temps ? Oui, répond clairement Annie, une de nos lectrices. « Pour l’avoir vécu moi-même, je suis convaincue qu’il est possible d’aimer deux personnes en même temps. Même si j’ai aimé mon défunt mari avec une grande passion, au fond de moi-même, j’ai toujours affectionné un ami d’enfance en secret. Je sais que c’est tabou, mais je pense que bien des femmes s’empêchent de vivre pleinement l’amour à cause des valeurs morales de notre société. C’est difficile à expliquer, mais c’est un peu comme lorsqu’on a deux enfants. Généralement, on les aime autant l’un que l’autre, parfois d’une manière EXPERT 84 FÉMININPSYCHO « Plusieurs hommes dans ma vie » différente, mais on les aime tous les deux. Donc, à mon avis, une femme peut aussi aimer deux hommes à la fois. » Autre témoignage d’Eva qui mène une vraie double vie depuis 5 ans  : « Je me suis mariée très jeune à 18 ans et j’ai eu deux enfants de Paul. Je voyage beaucoup dans mon travail et lors d’un séminaire à Londres, j’ai rencontré John dont je suis tombée éperdument amoureuse. Un vrai coup de foudre ! Je n’ai jamais pu lui avouer que j’étais mariée. Alors, comme j’aimais encore mon mari, j’ai décidé de mener une double vie. J’ai ma vie en France avec Paul et les enfants et mon autre vie à Londres avec John dans une autre maison. Je suis un mois sur deux dans chaque pays. J’ai deux téléphones portables pour m’en sortir et mon employeur est au courant de la situation. Je sais que je passe ma vie à mentir, mais je suis heureuse comme cela et je sais que j’en mourrais si je devais perdre l’un de mes deux hommes. J’ai trouvé mon équilibre et je les rends heureux tous les deux. » Pour Didier Dumas (auteur de « Sans père et sans parole » - Hachette, 1999), psychanalyste, vivre deux amours simultanément s’explique par une question d’héritage. « Nos sociétés occidentales vivent encore sur un rêve de monogamie, dans l’idée qu’une seule personne viendra combler tout ce que nous attendons de l’amour et que, en retour, nous serons la totalité pour elle. Or, pour beaucoup, cela recrée le modèle de base, le lien mère-enfant car, aussi bien pour l’homme que pour la femme, la sexualité se construit au stade fœtal. Nous mettons alors notre mari, ou notre épouse, à la place de notre mère et, à partir de là, nous ne sommes jamais satisfaits PIERRE DESVAUX, MÉDECIN ANDROLOGUE ET SEXOLOGUE « Un partenaire désexualisé peut passer à l’acte » « Lorsqu’on est amoureux, on n’éprouve pas le besoin d’aller voir ailleurs. On a simplement envie de retrouver l’être aimé. L’adultère découle forcément d’une obligation de rester ensemble. Si vous êtes amoureux de quelqu’un mais restez libre, vous quittez la personne lorsque vous n’éprouvez plus de sentiments vis-à-vis d’elle. Lorsque le désir n’est plus et qu’il existe une obligation de durée, à cause d’un contrat de mariage ou de la présence d’enfants par exemple, le couple peut s’installer, au bout d’un certain temps, dans une relation « désexualisée ». Ce type de couple peut d’ailleurs trouver d’autres centres d’intérêts que la sexualité pour rester ensemble. Néanmoins, assez souvent, cette situation débouche sur des conflits et le partenaire « désexualisé » est dévalorisé aux yeux de l’autre. Le passage à l’acte devient alors probable. C’est lorsque l’amour et le désir pour l’autre disparaît, mais que l’obligation de vivre ensemble est maintenue, qu’il peut y avoir infidélité. » et toujours dans la plainte. Alors, aimer deux personnes en parallèle peut être une façon d’éviter cette projection sur la personne aimée du rapport à la mère. » Souffrance et culpabilité Toutefois, les femmes qui vivent deux relations amoureuses en même temps sont rarement heureuses et épanouies, tant la culpabilité devient grande au fil des mois et des années qui passent. Il est rare de faire l’impasse de la souffrance. Une phrase qui revient dans la bouche de la plupart des amoureuses-doubles témoigne de la difficulté de vivre cette situation dans une totale légèreté. Une souffrance nourrie par la peur de faire du mal à l’autre. Bref, l’issue reste incertaine. Tout ce que l’on met en jeu dans l’amour double pose inévitablement des questions sur soi et des répercussions dans la relation à ses partenaires. L’amour étant partage, il est concevable de vivre plusieurs amours à la fois et donc d’avoir plusieurs hommes dans sa vie en même temps, même s’il est plus facile pour une femme d’aimer platoniquement un autre homme que son mari plutôt que de passer à l’acte, comme en témoigne Laurence  : « J’aime Marc depuis toujours, mais je me suis mariée avec Yves pour qui j’ai le plus grand respect. J’ai donc deux hommes dans ma vie, mais je suis incapable de tromper sexuellement mon époux. » Là encore, tout est question de morale, puis de rapport à la culpabilité. Si ces amours peuvent se vivre sans souffrance de part et d’autre, il y a peut être là une nouvelle voie à trouver vers le bonheur, la plénitude et la sérénité ? A.M. A LIRE « Pourquoi les hommes trompent les femmes et vice versa ? » de Clara Pernec et Olivier Mikak, First Editions. L’ESSENTIEL DE LA PSYCHO 67



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 1L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 2-3L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 4-5L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 6-7L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 8-9L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 10-11L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 12-13L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 14-15L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 16-17L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 18-19L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 20-21L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 22-23L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 24-25L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 26-27L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 28-29L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 30-31L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 32-33L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 34-35L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 36-37L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 38-39L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 40-41L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 42-43L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 44-45L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 46-47L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 48-49L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 50-51L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 52-53L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 54-55L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 56-57L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 58-59L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 60-61L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 62-63L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 64-65L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 66-67L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 68-69L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 70-71L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 72-73L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 74-75L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 76-77L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 78-79L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 80-81L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 82-83L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 84-85L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 86-87L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 88-89L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 90-91L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 92-93L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 94-95L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 96-97L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 98-99L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 100-101L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 102-103L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 104-105L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 106-107L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 108-109L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 110-111L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 112-113L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 114-115L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 116-117L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 118-119L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 120-121L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 122-123L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 124-125L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 126-127L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 128-129L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 130-131L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 132