L'Essentiel de la Psycho n°28 jun/jui/aoû 2015
L'Essentiel de la Psycho n°28 jun/jui/aoû 2015
  • Prix facial : 6,80 €

  • Parution : n°28 de jun/jui/aoû 2015

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (148 x 210) mm

  • Nombre de pages : 132

  • Taille du fichier PDF : 27,0 Mo

  • Dans ce numéro : dossier... changer pour être soi.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
◗ Être soi-même fiction présente (en parlant ou en écrivant ou en regardant des photos) et dire que cette histoire « n’existe pas » mais qu’elle « a existé. » Son historicité dépend de la véracité des faits rapportés, véracité qui ne peut pas être confondue avec sa réalité, puisque justement, ces faits, aussi véridiques soient-ils, n’ont plus aucune réalité. La véracité des faits signifie seulement que les témoins sont majoritairement d’accord, ou que les documents étudiés amènent à la conclusion que cela a dû se passer comme cela. C’est une question de consensus, qui n’enlève rien au caractère d’irréalité présente des faits en question. Ce qui existe, ce n’est pas l’événement, ce sont des discours des souvenirs, ou des vestiges  : c’est très différent. Comprendre les obstacles pour avancer Pour Bachelard, quand on cherche les conditions psychologiques des progrès de la science, on arrive bientôt à cette conviction que c’est en termes d’obstacles qu’il faut poser le problème de la connaissance scientifique. Et il ne s’agit pas de considérer des obstacles externes, comme la complexité et la fugacité des phénomènes, ni d’incriminer la faiblesse des sens et de l’esprit humain  : c’est dans l’acte même de connaître, intimement, qu’apparaissent, par une sorte de nécessité fonctionnelle, des lenteurs et des troubles. C’est là que nous montrerons des causes de stagnation et même de régression, c’est là que nous décèlerons des causes d’inertie que nous appellerons des obstacles épistémologiques. La connaissance du réel est une lumière qui projette toujours quelque part des ombres. Elle n’est jamais immédiate et pleine. Les révélations du réel sont toujours récurrentes. Le réel n’est jamais « ce qu’on pourrait croire » mais il est toujours ce qu’on aurait dû penser. La pensée empirique est claire, après coup, quand l’appareil des raisons a été mis au point. 34 L’ESSENTIEL DE LA PSYCHO « La connaissance du réel est une lumière qui projette toujours quelque part des ombres. » (Bachelard) En revenant sur un passé d’erreurs, on trouve la vérité en un véritable repentir intellectuel. En fait, on connaît contre une connaissance antérieure, en détruisant des connaissances mal faites, en surmontant ce qui, dans l’esprit même, fait obstacle à la spiritualisation. L’idée de partir de zéro pour fonder et accroître son bien ne peut venir que dans des cultures de simple juxtaposition où un fait connu est immédiatement une richesse. Mais devant le mystère du réel, l’âme ne peut se faire, par décret, ingénue. Il est alors impossible de faire d’un seul coup table rase des connaissances usuelles. Face au réel, ce qu’on croit savoir clairement offusque ce qu’on devrait savoir. Quand il se présente à la culture scientifique, l’esprit n’est jamais jeune. Il est même très vieux, car il a l’âge de ses préjugés. Accéder à la science, c’est, spirituellement, rajeunir, c’est accepter une mutation brusque qui doit contredire un passé. « L’important, toutefois, est moins ce que notre passé a fait de nous, que les enseignements que nous en tirons. » Si l’on ramène ce propos à l’homme et non plus à la science, « Accéder au changement, c’est spirituellement, rajeunir, c’est accepter une mutation brusque qui doit contredire un passé. » Se servir du passé pour changer L’idée majeure du travail intérieur de changement consiste donc non pas à faire table rase du passé, mais à se servir du passé pour comprendre ses erreurs, les analyser, les intégrer et donc passer à un nouveau mode de vie et de fonctionnement. Plusieurs thérapies se servent du passé comme clé du changement. Psychologie Analytique La psychologie analytique deC.G. Jung accorde une place cruciale à l’équilibre entre la vie consciente et inconsciente. Une hypothèse centrale est celle du processus d’individuation, selon lequel chaque individu peut découvrir et intégrer dans sa vie son potentiel inconscient. L’absence d’intégration est souvent source de déséquilibre, conflit, souffrance ou maladie. C’est dans une telle situation que débute l’analyse. Généralement les entretiens se déroulent en face à face. L’analyse vise l’instauration d’un dialogue croissant entre passé, présent et futur de l’analysant, au moyen de l’écoute des rêves, de la relation analytique et de toute autre source de manifestations de l’inconscient. L’amplification » du contenu des rêves et d’images de l’inconscient permet souvent des rapprochements enrichissants entre inconscient collectif et inconscient de l’analysant. Analyse Transactionnelle L’analyse transactionnelle (A.T.) est un ensemble de théories sur la personnalité, sur le fonctionnement intrapsychique de l’individu, ses relations interpersonnelles, son comportement et son développement. C’est aussi un ensemble de procédures et de techniques visant à permettre à toute personne de changer les aspects limitants de sa vie. FÉMININPSYCHO 17
DOSSIER « Changer pour être soi-même » L’A.T. s’est développée dans les domaines de la psychothérapie, de l’action sociale, de l’éducation et de la vie des organisations. La philosophie de base de l’A.T. est que toute personne a une valeur positive en tant qu’être humain et qu’elle est capable d’autonomie, de conscience et d’intimité par rapport à soi-même, aux autres et au monde. Autrement dit, chacun est responsable de sa vie et d’en aménager progressivement les changements nécessaires à sa croissance personnelle. Dans ce cadre, les concepts de décisions scénariques puis de redécisions par exemple, présupposent la capacité de l’individu de sortir de certains conditionnements et évoluer vers la réalisation de lui-même. Thérapie Cognitive La thérapie cognitive est une approche structurée, limitée dans le temps (environ 20 séances), centrée sur le comment faire face aux difficultés rencontrées dans la réalité quotidienne par la prise de conscience et la modification des pensées dysfonctionnelles et inadaptées. Le thérapeute cognitiviste favorise la démarche du patient pour construire une nouvelle manière de percevoir et d’agir sur la réalité en faisant appel, d’une part à des techniques dites comportementales (assignation de tâches graduées, programme de résolution de problèmes, plans d’activités) et, d’autre part, à des techniques cognitives (identification des pensées automatiques, explication du modèle cognitif, élargissement des interprétations). Au cours de la 18 FÉMININPSYCHO thérapie, patient et thérapeute jouent tous les deux un rôle très actif en cherchant ensemble de nouvelles manières d’appréhender soi-même, le monde et l’avenir. La psychothérapie cognitive a évolué. Elle souligne actuellement davantage le rôle de la relation thérapeutique, de l’émotion et de l’histoire du patient tout en continuant à se centrer prioritairement sur l’ici et maintenant et sur l’élaboration de stratégies d’adaptation face aux problématiques quotidiennes. Relevons encore que le fait de mettre l’accent sur les cognitions (les pensées, les représentations, les idées) ne veut pas dire que le thérapeute cognitiviste considère que les pensées inadaptées sont la seule cause des problèmes du patient dépressif ou anxieux. En réalité, le thérapeute explore d’autres domaines de la vie tels que les émotions, le comportement, l’environnement, aspects étroitement liés qui donnent une cohérence à la façon d’être et de réagir de la personne. Il n’en demeure pas moins que les pensées jouent un rôle essentiel dans le maintien de l’humeur ou de l’action dysfonctionnelles, d’où l’intérêt de proposer au patient des techniques spécifiques d’exploration des cognitions. Thérapie Comportementale La thérapie comportementale propose des stratégies et des techniques de changements qui visent le comportement conscient et observable. Ces techniques s’appuient sur les théories de l’apprentissage et du conditionnement dont le principe PHOTOS.COM D.R. essentiel est de dire que les comportements s’apprennent et se fixent en fonction des renforcements externes (milieu) et internes (angoisse.). L’approche comportementale se caractérise par son déroulement (définition d’un objectif de traitement, opérationnalisation des techniques thérapeutiques et d’évaluation, structuration des séances.), par son style thérapeutique (actif, directif, collaboratif, psycho-éducatif.) et par le recours à des techniques spécifiques. Lors des premiers entretiens, thérapeute et patient procèdent au recueil des faits et à leur organisation en une hypothèse de travail  : il s’agit d’identifier le problème cible, d’évaluer ses conditions de maintien et de déclenchement, ses conséquences (pour le patient et son entourage) de même que les pensées et émotions qui l’accompagnent. La dimension historique de l’acquisition du trouble est également explorée. Puis ils établissent un contrat thérapeutique précisant les objectifs du traitement, les moyens d’y parvenir et sa durée probable. Au cours de la thérapie, des bilans sont effectués pour évaluer les progrès et réajuster le traitement. Cette psychothérapie brève, structurée, centrée sur l’ici et le maintenant, qui nécessite une importante motivation et responsabilité du patient dans le changement (il doit jouer un rôle actif, accomplir des tâches entre les séances.), favorise une meilleure connaissance du comportement et de ses déclencheurs, l’affrontement des situations stressantes, l’apprentissage de nouvelles conduites, une meilleure gestion des réactions émotionnelles et physiologiques. Comme vous pourrez le constater, ces différentes thérapies se servent toutes du passé pour élaborer une stratégie de changement. Même douloureux, ce passé est en nous, il est notre ami, notre compagnon de route pour accéder au changement. A.M. (Source  : Atelier de philosophie quotidienne. http://dg.j.leguennec.club.fr/index.htm) L’ESSENTIEL DE LA PSYCHO 35



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 1L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 2-3L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 4-5L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 6-7L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 8-9L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 10-11L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 12-13L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 14-15L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 16-17L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 18-19L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 20-21L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 22-23L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 24-25L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 26-27L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 28-29L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 30-31L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 32-33L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 34-35L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 36-37L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 38-39L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 40-41L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 42-43L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 44-45L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 46-47L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 48-49L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 50-51L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 52-53L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 54-55L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 56-57L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 58-59L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 60-61L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 62-63L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 64-65L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 66-67L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 68-69L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 70-71L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 72-73L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 74-75L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 76-77L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 78-79L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 80-81L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 82-83L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 84-85L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 86-87L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 88-89L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 90-91L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 92-93L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 94-95L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 96-97L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 98-99L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 100-101L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 102-103L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 104-105L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 106-107L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 108-109L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 110-111L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 112-113L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 114-115L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 116-117L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 118-119L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 120-121L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 122-123L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 124-125L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 126-127L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 128-129L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 130-131L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 132