L'Essentiel de la Psycho n°28 jun/jui/aoû 2015
L'Essentiel de la Psycho n°28 jun/jui/aoû 2015
  • Prix facial : 6,80 €

  • Parution : n°28 de jun/jui/aoû 2015

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (148 x 210) mm

  • Nombre de pages : 132

  • Taille du fichier PDF : 27,0 Mo

  • Dans ce numéro : dossier... changer pour être soi.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 114 - 115  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
114 115
MOI & MOI ◗ Moi & la vie les autres ne soient pas exactement ce que nous aimerions qu'ils soient. Être déçu, frustré, mais pas colérique ; bien exprimer, et non refouler, ses sentiments de contrariété  : telles sont les clefs du bon usage de la colère. Didier Pleux est docteur en psychologie du développement, psychologue clinicien et directeur de l'Institut français de thérapie cognitive. Il est consultant en ressources humaines pour les entreprises où il travaille en particulier sur le "mauvais stress". Selon lui, « Une société d'abondance qui génère des individus insatisfaits, agressifs, colériques, n'est-ce pas inattendu ? L'humain, rassasié, ne devrait-il pas, au contraire, manifester sa joie de vivre et une grande sagesse au quotidien ? Et pourtant, la colère fait irruption dans nos vies sous n'importe quel prétexte. Irritation, énervement, exaspération, impatience, indignation, agressivité, hargne, violence, colère rentrée ou explosion intempestive... Les formes que peut prendre la colère sont multiples. Chacun a sa façon de la vivre et de l'exprimer. Mais, dans l'ensemble, la colère est acceptée, évaluée comme anodine. On consulte par exemple un psy pour anxiété ou pour dépression, rarement pour de la colère. Se rend-on seulement compte que c'est une émotion « négative » ? » EXPERT 114 60 L’ESSENTIEL FÉMININPSYCHO DE LA PSYCHO La colère peut avoir du bon, encore faut-il la tempérer. Une colère incomprise et rejetée… Il faut reconnaître que notre société est mal à l’aise avec la colère. Une manifestation de colère est souvent interprétée comme une marque d’incivilité, une faille dans la gestion du stress, parfois l’expression d’une panique, voire un début de folie qui nécessiterait des soins assez rapides. Il existe plusieurs raisons à cela  : Premièrement, la colère représente le côté sombre de l’homme. DIDIER PLEUX, docteur en psychologie du développement Être colérique, n'est-ce pas juste un trait de « caractère » ? « Sans doute, mais ce qui est passager, va se développer à notre insu  : les anicroches se font de plus en plus fréquentes, plus fortes, les petits conflits traditionnels se transforment en joutes incessantes. » Est-ce une façon de s'exprimer ? « La pseudo-satisfaction immédiate d'avoir « explosé » pour exprimer son ressenti apporte-t-elle un réel mieux-être ? Pas sûr. Je ne crois pas que l'expression de la colère aide le colérique. Elle peut au contraire s'autorenforcer. N'y a-t-il pas une confusion entre exprimer son ressenti, démarche des plus louables (je « parle » ainsi mon émotion), et vivre son émotion avec n'importe qui et dans n'importe quel contexte (j'impose mon émotion) ? Cette expression émotionnelle produit un grand stress chez son auteur et son entourage. » La violence dans le propos, voire dans les gestes, rappelle à chacun que l’homme est capable du meilleur mais également du pire. Elle renvoie à chacun de nous une image négative de notre condition humaine. Deuxièmement, la colère est également antinomique avec la recherche de bien-être qui prédomine dans l’air du temps. La colère est anxiogène car elle dégage une violence qui engendre une violence que nul n’aime subir. Pourtant, si elle nous est désagréable, la colère fait partie intégrante de notre personnalité. Elle compose avec la joie, la tristesse, le dégoût la peur et la surprise, nos 6 émotions de base qui permettent les émotions secondaires (la honte par exemple est un mélange de tristesse, de dégoût et de colère). … mais une colère parfois indispensable A vrai dire, la colère nous est même parfois indispensable  : c’est notre arme de dissuasion dans la défense de nos intérêts. Elle permet par exemple de  : Fixer les limites (faire comprendre THINKSTOCK D.R.
que l’interlocuteur est allé trop loin vis à vis de vous) ; Equilibrer des rapports de force (faire comprendre que l’affrontement ne nous fait pas peur, un peu comme une position de garde en self-défense) ; Affirmer son autorité (mettre la pression). Dans le même esprit, la colère peut également être l’expression d’un appel au secours face à un mal-être  : elle s’exprime dans ce cas lorsque la personne est tourmentée par des ennuis qu’elle a du mal à gérer toute seule. Les manifestations de la colère nous insupportent mais elle est donc parfois indispensable. Le véritable enjeu n’est donc pas de savoir comprimer et étouffer sa colère mais surtout de savoir l’exprimer efficacement  : en faire comprendre les raisons sans que le message soit brouillé par un excès de violence dans le comportement. Maîtriser ses émotions Il faut pour cela maîtriser ses émotions pour laisser s’exprimer le rationnel. En effet, pour aller plus dans le détail, la colère apparaît lorsque le THINKSTOCK D.R. Il faut apprendre à maîtriser ses émotions et à les exprimer par le dialogue. cerveau (l’hippocampe) analyse une information comme étant injuste, humiliante voire menaçante (ex  : situation conflictuelle). Comme la partie limbique (émotions) de notre cerveau réagit plus vite et plus intensément que notre cortex (réflexion) la colère a vite fait de nous submerger et nous surpasser. Comment alors prendre du recul ? Bien évidemment la réponse dépend de la personnalité de chacun. Certains auront des méthodes pragmatiques, d’autres visuelles, d’autres physiques (besoin de changer d’espace). Néanmoins, il est possible ici de donner quelques astuces applicables par tous. La première astuce est de mettre des mots sur les émotions ou sur la situation. Mettre des mots sur une situation permet en effet l’analyse de cette situation et déclenche donc une réponse factuelle et rationnelle. Par ailleurs, cela vous permet de rester calme, ce qui vous évite le mot de trop qui pourrait vous être reproché par la suite. De même, si vous essuyez une colère, poser des mots sur la situation vous permet de vous focaliser sur les raisons de la colère, d’éviter de répondre avec la même violence et de développer sereinement vos arguments. La deuxième astuce consiste en fait à laisser passer l’événement déclencheur de colère en vous abstenant de répondre à chaud. Dans le même esprit que la première technique, bloquer votre parole permet de laisser passer les réactions émotionnelles et de laisser le raisonnement reprendre le contrôle. De même, si jamais vous essuyez une colère, votre esprit est du coup focalisé sur les raisons, ce qui vous permet d’y répondre de façon factuelle sans laisser l’émotion prendre le dessus et prononcer des mots qui vous dépassent. Vous pouvez compléter ces deux conseils par les techniques de respiration, les plus célèbres étant celles qui permettent la méditation en pleine conscience. Alors acceptez votre colère, acceptez vos émotions ! Elles seront d’autant plus acceptables si c’est votre cortex qui les exprime et non votre limbique. n E.B. À LIRE « Exprimer sa colère sans perdre le contrôle » de Didier Pleux, Editions Odile Jacob, 221 pages, 21,90 € . L’ESSENTIEL DE FÉMININPSYCHO LA PSYCHO 61 115 THINKSTOCK D.R.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 1L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 2-3L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 4-5L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 6-7L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 8-9L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 10-11L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 12-13L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 14-15L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 16-17L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 18-19L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 20-21L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 22-23L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 24-25L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 26-27L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 28-29L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 30-31L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 32-33L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 34-35L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 36-37L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 38-39L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 40-41L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 42-43L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 44-45L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 46-47L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 48-49L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 50-51L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 52-53L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 54-55L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 56-57L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 58-59L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 60-61L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 62-63L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 64-65L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 66-67L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 68-69L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 70-71L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 72-73L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 74-75L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 76-77L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 78-79L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 80-81L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 82-83L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 84-85L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 86-87L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 88-89L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 90-91L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 92-93L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 94-95L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 96-97L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 98-99L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 100-101L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 102-103L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 104-105L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 106-107L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 108-109L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 110-111L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 112-113L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 114-115L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 116-117L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 118-119L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 120-121L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 122-123L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 124-125L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 126-127L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 128-129L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 130-131L'Essentiel de la Psycho numéro 28 jun/jui/aoû 2015 Page 132