Intelligence Magazine n°3 mar/avr/mai 2015
Intelligence Magazine n°3 mar/avr/mai 2015
  • Prix facial : 6,80 €

  • Parution : n°3 de mar/avr/mai 2015

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 29,4 Mo

  • Dans ce numéro : le sommeil et ses secrets... comment le cerveau se régénère ?

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
Parce que la recherche fait avancer la technologie, la médecine et la compréhension du monde qui nous entoure, l’UPMC vous emmène sur son site à la rencontre de ses chercheurs et de leurs travaux. Tous les deux mois, à travers des portraits et des vidéos, il nous permet d’entrer dans leur histoire, de découvrir ce qui les anime, de prendre le temps de comprendre leurs recherches et les enjeux qu’elles représentent pour la société. C’est dans ce cadre qu’Intelligence magazine a suivi les travaux de Karine Clément sur l’obésité. UN FLÉAU MONDIAL Selon l’OMS, le surpoids concerne 1,4 milliard de personnes de 20 ans et plus dans le monde. D’ici 2030, le nombre de personnes en surpoids devrait atteindre 3,3 milliards. Le surpoids et l’obésité représentent le cinquième facteur de risque de décès au niveau mondial et fait au minimum 2,8 millions de victimes chaque année. En France, 6,5 millions de personnes sont considérées comme obèses (soit 14,5% de la population adulte). L’augmentation de la prévalence est observée dans toutes les tranches d’âge, y compris les seniors. Cependant, celleci semble plus importante chez les femmes (15,1%) que chez les hommes (13,9%). 8 INTELLIGENCE MAGAZINE UNE RECHERCHE INTERDISCIPLINAIRE Convaincue que la recherche autour de cette maladie doit être interdisciplinaire, Karine Clément a réuni au sein de l’ICAN des scientifiques de tous bords (cardiologie, métabolisme, nutrition, microbiologie, génétique, informatique haute performance). Ses travaux sur le lien entre flore intestinale, obésité et risques cardio-métaboliques ont ouvert la voie à de nouvelles pistes de diagnostiques et de stratégies de prévention de la maladie. Grâce à cet enseignant-chercheur, il est ainsi possible de comprendre en moins de deux minutes, grâce à une infographie très explicite, ses travaux qui lui ENQUÊTE IDÉES « » PORTRAIT DE CHERCHEUR KARINE CLÉMENT L’obésité comme cheval de bataille Karine Clément est professeur à l’UPMC et directrice de l’institut de cardio-métabolisme et nutrition (ICAN, UPMC/INSERM/APHP). Elle a fait de l’obésité le thème central de ses recherches. À PROPOS EN SAVOIR PLUS SUR L’UMPC ont permis de remporter le prix La Recherche 2014 (flore intestinale, obésité, risques cardio-métaboliques), mais aussi d’évaluer leurs enjeux sociétaux autour de la question centrale « Flore intestinale : mieux prévenir l’obésité ? » et de découvrir comment ont évolué les recherches sur l’obésité au fil du temps, car comme l’explique si bien Karine Clément, « L’obésité est une maladie qui se combat à plusieurs ! » Espérons qu’une vulgarisation de ses travaux au niveau du grand public permettra une véritable prise de conscience des dangers du surpoids et de l’obésité et une meilleure prise en charge des Français dès leur plus jeune âge. n V.L. 6 e université européenne dans le classement de Shanghaï, l’UPMC (Sorbonne Universités) accueille plus de 6 200 chercheurs et enseignants-chercheurs travaillant dans 100 laboratoires répartis dans 4 pôles. Les questionnements vont des plus fondamentaux aux plus finalisés, avec pour objectifs de repousser les limites de la connaissance et d’étudier les grands enjeux de développement durable qui occupent les sociétés au XXI e siècle : santé, changement climatique, eau, biodiversité, énergie, communications, etc. Plus d’infos sur : www.upmc.fr/fr/recherche.html UPMC direction de la communication P.Kitmacher
Il est d’ailleurs passionnant de constater que des projections imaginaires issues de vieux films de science-fiction sont aujourd’hui déjà bien ancrées dans notre réalité du troisième millénaire. D’où cette vision finalement très réaliste de notre quotidien dans à peine trente ans. DES ROBOTS DANS NOTRE QUOTIDIEN Dans un avenir pas si lointain, il est probable que la population mondiale comptera des milliards d’êtres humains mais aussi des robots, ces derniers se chargeant de la quasi-totalité des tâches lourdes et répétitives. Les humains travailleront à perfectionner les logiciels des robots et les entreprises du secteur informatique développeront des programmes pour ceux-ci tout comme elles le font aujourd’hui pour les applications destinées à être téléchargées et installées par les utilisateurs. DES ORGANES ARTIFICIELS Dans une certaine mesure, les frontières entre robots et humains s’estomperont. L’implantation chirurgicale d’organes artificiels et de prothèses à commande électronique deviendra monnaie courante. Des nano-robots voyageront dans le corps humain pour diffuser des médicaments vers les cellules malades ou effectuer des actes de microchirurgie. Des capteurs spécialement posés surveilleront la santé des personnes et transmettront leurs mesures à un espace de stockage dans le cloud, accessible au médecin généraliste. Tout cela devrait aboutir à un allongement considérable de l’espérance de vie. DES HABITATIONS INTELLIGENTES En outre, les habitations deviendront intelligentes, leurs éléments de confort étant pour la plupart entièrement automatisés. Des logiciels domotiques prendront soin de gérer la consommation et le ravitaillement d’énergie, d’eau, de nourriture et d’autres fournitures. Les occupants n’auront qu’à veiller à ce que leur compte en banque soit suffisamment approvisionné pour le règlement des factures. ENQUÊTE TOUJOURS PLUS PRÉDICTIONS FUTURISTES A quoi ressemblera notre monde en 2045 ? Il y a une trentaine d’années, l’ordinateur personnel entrait dans nos vies pour profondément transformer notre société. Les experts de Kaspersky Lab ont décidé de marquer cet anniversaire en se projetant dans le futur pour tenter d’imaginer comment les technologies informatiques pourraient évoluer et continuer de changer nos vies à travers les nouvelles réalités numériques de 2045. HYPER-INTELLIGENCE Nous assisterons enfin à l’émergence de véritables alter egos numériques, au sein d’une infrastructure mondiale unifiée, possédant une capacité d’autorégulation et participant à la gestion de la vie sur la planète. Le système fonctionnera un peu à l’image de TOR aujourd’hui, les utilisateurs les plus actifs et efficaces étant promus au rang de modérateurs. Il sera destiné à la distribution des ressources entre les populations, la prévention des conflits armés ainsi que d’autres actions humanitaires. LA FIN DES ORDINATEURS ? Bien qu’ayant sans doute été à l’origine de l’essor de l’informatique, le PC, en 2045, ne sera probablement plus visible que dans les musées. Pour être plus précis, nous n’aurons plus besoin d’un seul et même outil pour le traitement des données, ce qui constitue fondamentalement le travail d’un ordinateur. Ce dernier sera supplanté par une gamme encore plus vaste d’appareils intelligents, autant de gadgets qui rempliront progressivement les fonctions des PC actuels. ECHNOPHOBIE OU PAS ? Tous n’accueilleront cependant pas avec enthousiasme ce « meilleur des mondes » robotisé. Il est probable que des néo-luddites se dresseront contre le développement des maisons intelligentes, des automatismes dans la vie quotidienne et des robots. Ces opposants aux évolutions informatiques s’abstiendront de recourir à des systèmes, appareils ou robots sophistiqués pour certains types de tâches et ils se refuseront à avoir à une identité numérique. Et Alexander Gostev, expert en sécurité chez Kaspersky Lab, de conclure : « Pourtant, quel que soit l’état de notre monde dans 30 ans, nous devons commencer dès à présent à améliorer notre confort, notre sécurité et notre bien-être. La technologie n’est qu’un outil et c’est à nous qu’il appartient d’en faire un bon ou un mauvais usage. » A bon entendeur… n V.L. INTELLIGENCE MAGAZINE 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 1Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 2-3Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 4-5Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 6-7Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 8-9Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 10-11Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 12-13Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 14-15Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 16-17Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 18-19Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 20-21Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 22-23Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 24-25Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 26-27Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 28-29Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 30-31Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 32-33Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 34-35Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 36-37Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 38-39Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 40-41Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 42-43Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 44-45Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 46-47Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 48-49Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 50-51Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 52-53Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 54-55Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 56-57Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 58-59Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 60-61Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 62-63Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 64-65Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 66-67Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 68-69Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 70-71Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 72-73Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 74-75Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 76-77Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 78-79Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 80-81Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 82-83Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 84-85Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 86-87Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 88-89Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 90-91Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 92-93Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 94-95Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 96-97Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 98-99Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 100