Intelligence Magazine n°3 mar/avr/mai 2015
Intelligence Magazine n°3 mar/avr/mai 2015
  • Prix facial : 6,80 €

  • Parution : n°3 de mar/avr/mai 2015

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 29,4 Mo

  • Dans ce numéro : le sommeil et ses secrets... comment le cerveau se régénère ?

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 76 - 77  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
76 77
LES BASES D’UNE BONNE MÉDITATION Selon les différentes écoles, et elles sont nombreuses, la méditation peut se pratiquer debout, assis, en marchant, les yeux ouverts ou fermés, silencieusement ou en répétant un mot, l’esprit concentré sur une image ou non... Il ne semble pas exister de grandes différences dans les effets d’une forme par rapport à une autre, l’élément le plus déterminant étant une pratique assidue. Disons tout de même qu’il s’agit d’abord de s’entraîner à maintenir son attention et à empêcher l’esprit de se laisser emporter par 76 INTELLIGENCE MAGAZINE DÉVELOPPEMENT RESSOURCES EXPERT 2 QUESTIONS À CHRISTOPHE ANDRÉ PSYCHIATRE, AUTEUR DE BEST-SELLERS DE DÉVELOPPEMENT PERSONNEL Pourquoi est-il nécessaire de faire des pauses, de s’arrêter ? C.A. : « Méditer, c’est s’arrêter. S’arrêter de faire, de remuer, de s’agiter. Se mettre un peu en retrait, se tenir à l’écart du monde. Au début, ce qu’on éprouve semble bizarre : il y a du vide (d’action, de distraction) et du plein (tumulte des pensées et des sensations dont on prend soudainement conscience). Il y a ce qui nous manque : nos repères et des choses à faire ; et, au bout d’un moment, il y a l’apaisement qui provient de ce manque. Les choses ne se passent pas comme à « l’extérieur », où notre esprit est toujours accroché à quelque objet ou projet : agir, réfléchir sur un sujet précis, avoir son attention captée par une distraction. Dans cette apparente non-action de l’expérience méditative, on met du temps à s’habituer, à voir un peu plus clair. Lexpérience méditative est souvent une terre sans sentiers. Dans la pièce où médite le philosophe, il y a moins de lumière, alors il faut ouvrir les yeux plus grand. En nous-mêmes aussi : il y a moins d’évidences et de réassurances, alors nous avons à ouvrir plus grand les yeux de notre esprit. On pensait, on espérait trouver le calme, le vide. On tombe souvent sur un grand bazar, du tapage, du chaos. On aspirait à la clarté, on a trouvé la confusion. Parfois, méditer nous expose à l’angoisse, à la souffrance, à ce qui nous fait souffrir et qu’on évitait en pensant à autre chose, en s’agitant ailleurs. » La méditation est-elle essentielle pour avancer sur le chemin du bien-être ? C.A. : « En tout cas, elle y sera très utile. Personnellement, je pratique et propose depuis des années la méditation dite de pleine conscience, qui est une technique laïque et codifiée, inspirée de la philosophie bouddhiste et dont la simplicité et le pouvoir de transformation explique le succès actuel auprès du grand public, des chercheurs et des soignants. Il s’agit d’un entraînement de l’esprit, qui permet de poser son esprit dans l’instant présent. Prendre note, seconde après seconde, minute après minute, de ce qui se passe en nous. Méditer, ce n’est pas se couper du monde, rentrer dans une bulle de zen, mais apprendre à se rendre présent au réel. C’est l’accueillir tel qu’il est, en entier. Petit à petit, une vraie pratique quotidienne nous rend plus présent à la fois à ce qui nous procure du bonheur, à ce qui est bon pour nous, mais aussi à nos souffrances, en acceptant d’aller à leur rencontre et en comprenant ce qu’elles sont et vers quoi elles nous poussent. En méditation, on cultive une présence intense et non réactive. L’idée n’est pas de fuir le monde mais au contraire de l’habiter avec sérénité et lucidité. » Propos recueillis par Valérie Loctin. les pensées qui surgissent sans arrêt. Pour maintenir cette attention, la plupart des approches préconisent de se concentrer sur quelque chose qui occupe tellement l’esprit que celui-ci ne peut plus penser (temporairement, du moins). Un son : une syllabe (« OM », par exemple), une expression qui nous est personnelle ou un mantra (formule sacrée). On peut les répéter mentalement, les articuler sans émettre de bruit ou les prononcer à voix haute. Dans ce dernier cas, les vibrations provoquées à partir des cordes vocales sont censées amener le corps à de bonnes dispositions. Un objet : Regarder fixement la flamme d’une chandelle, par exemple, une image qui nous est chère ou un dessin de forme géométrique. Une image mentale : Un arbre, la mer, ou quoi que ce soit qui nous inspire. La respiration : La technique sans doute la plus courante aujourd’hui consiste à être conscient de l’air qui pénètre le corps, qui en est expulsé, qui pénètre encore... Comme la respiration est un mouvement permanent et infaillible, elle donne une ancre stable à l’effort d’attention. Mais l’esprit vagabonde sans cesse et la plupart des personnes qui pratiquent la méditation doivent recourir à certains trucs pour conserver l’attention. On peut, par exemple, compter les respirations jusqu’à dix, puis faire l’inverse ; ou compter pendant l’inspiration et reprendre le décompte pendant l’expiration. On peut fixer son attention sur la sensation de l’air quand il passe dans les narines ou quand il provoque l’expansion et la contraction de l’abdomen, etc. LA MÉDITATION « ZAZEN » La pratique de zazen consiste à se concentrer sur une posture assise, pour la maintenir le plus correctement possible, et sur la respiration. Le matériel requis pour pratiquer se limite à un zafu, un coussin de méditation, qui est à la fois un accessoire et un symbole de la pratique de zazen. Le pratiquant s’assoit au centre du zafu, les jambes croisées en lotus ou en demi-lotus et la colonne vertébrale bien droite, comme dans la posture de Yoga du même nom. Il adopte une position des mains appelée mudra et place son regard à environ un mètre de distance sur le sol, sans regarder quelque chose de précis. ÉTAPES CLÉS UNE BONNE MÉDITATION Trouver le bon moment Créer l’environnement adéquat Faire silence Se relaxer Choisir une bonne posture Ajuster son regard Se concentrer sur son souffle Etre à l’écoute de ses sensations Purifier son esprit Méditer.
EXPERT LORRAINE TURNER, AUTEUR DU « GUIDE DE LA MÉDITATION » COMMENT LA PRATIQUER ? « Il existe quatre grands types de méditation : 1. Méditation en position de lotus ou position assise : La technique la plus pratiquée est celle de la position de lotus ou la position assise, en se concentrant sur sa respiration. 2. Méditation attentive : Mais cette technique n’est pas la seule, la méditation se pratique aussi à travers notre attitude : l’Art d’être attentif, vivre au Présent, appelée la méditation attentive. 3. Méditation avec les mantras Il y a aussi la méditation qui se pratique en se concentrant sur les mantras : certains célèbres : « om mani padme hum » qui veut dire : « salut au joyau du lotus » ou « OM » : création de l’univers. 4. Méditation en marchant Tout en marchant, pour aller travailler ou vous promener, concentrez-vous sur votre respiration et marchez le dos bien droit, la tête dans l’alignement de la colonne vertébrale. Marchez avec application, en vous concentrant sur chacun de vos pas. Prenez conscience de tous ce qui se passe autour de vous : les sons, les couleurs, les odeurs. » Le but de la méditation zen est de laisser passer les images et les pensées qui surviennent sans chercher à les analyser ni à les retenir. Les bienfaits de la pratique de la méditation zen ont été démontrés scientifiquement. En effet, il a été prouvé que la méditation déclenche des ondes cérébrales alpha et thêta, comme dans un sommeil profond. Par ailleurs, la pratique de zazen développe la concentration et apporte calme et sérénité. LA MÉDITATION ASSISE Pour la méditation assise, il est conseillé de se trouver une posture confortable dans laquelle on puisse tenir longtemps : soit en tailleur, jambes croisées, soit sur les genoux, jambes repliées. La colonne vertébrale doit être maintenue bien droite de même que la tête. On porte l’attention sur l’abdomen, c’est-à-dire sur le gonflement progressif du ventre au moment où l’air est inspiré et on note « lever ». Il faut abandonner dans la mesure du possible l’apparence extérieure de l’abdomen, et percevoir à l’intérieur de l’abdomen la sensation croissante de rigidité. DÉVELOPPEMENT RESSOURCES Lorsque l’air est expulsé, c’est l’abaissement progressif de l’abdomen qu’il faut observer, en s’efforçant de réaliser la sensation de relâchement progressif et noter « baisser ». MÉDITATION PASSIVE OU ACTIVE La première technique de méditation interne est dite passive, puisque le corps physique demeure dans une position immobile pour favoriser la relaxation. La deuxième technique de méditation par auto-observation est appelée la méditation active, puisqu’elle se pratique dans la journée avec la conscience de veille, en même temps que nous travaillons et agissons pendant la journée. Cette deuxième technique de méditation dite de méditation active, complète harmonieusement la première technique de méditation dite méditation passive. La méditation active est le pont qui nous conduit de l’ignorance vers l’illumination provenant de l’éveil de la conscience. Car ces techniques de méditation et d’éveil mentionnées ici ont pour unique objet d’éveiller la conscience. C’est seulement en provoquant l’éveil de la conscience avec méthode, que nous parvenons au bien-être intérieur. LA MÉDITATION TRANSCENDANTALE La pratique orientale de la Méditation Transcendantale selon les principes du Maharishi Maesh Yogi a fait beaucoup d’émules dans le monde entier. Plus qu’une mode, à l’époque aussi stressante que celle du monde d’aujourd’hui, il s’agit ni plus ni moins d’une méthode de concentration et de relaxation, directement dérivée du yoga. > Première étape : La première étape consiste à trouver son « mantra », c’est-à-dire le son intérieur qui vous permettra d’entrer en transe. Asseyez-vous en position tailleur puis concentrez-vous et produisez le premier son nasal qui vous passe par la tête. Ce sera votre mantra. > Deuxième étape : Chaque séance de Méditation Transcendantale doit avoir lieu en phase de pur repos, sans aucune onde négative. Mettez-vous seul dans une pièce, puis, de préférence chez vous, concentrez-vous sur votre mantra, que vous réciterez d’abord oralement, puis intérieurement. Ne focalisez votre attention plus que sur ce son. > Troisième étape : La clé de la Méditation Transcendantale consiste à se laisser aller de tout son être afin de ne plus percevoir que le champ des idées, de l’intellect et plus son corps. Pour cela, faites 2 séances de Méditations Transcendantales par jour, le matin au saut du lit, puis le soir avant de vous coucher. Attention, quelle que soit la technique adoptée, il ne s’agit surtout pas d’une activité guerrière où il faut se battre contre les pensées. C’est une activité de lâcher-prise où l’important est d’accepter que les pensées défilent, sans pour autant se laisser captiver par elles. Si l’effet calmant de la méditation se fait généralement sentir dès les premières séances, l’objectif d’une pratique régulière et suivie est de se retrouver de plus en plus couramment en état de « ici et maintenant » ou de « pleine conscience ». C’est au prix de ces efforts quotidiens que vous gagnerez en bien-être et en sérénité. n V.L. POUR ALLER PLUS LOIN « Méditer, jour après jour : 25 leçons pour vive en pleine conscience » de Christophe André, L’Iconoclaste, 304 pages, avec 1 CD MP3 inclus, 24,90 €. INTELLIGENCE MAGAZINE 77



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 1Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 2-3Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 4-5Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 6-7Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 8-9Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 10-11Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 12-13Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 14-15Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 16-17Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 18-19Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 20-21Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 22-23Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 24-25Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 26-27Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 28-29Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 30-31Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 32-33Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 34-35Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 36-37Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 38-39Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 40-41Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 42-43Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 44-45Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 46-47Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 48-49Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 50-51Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 52-53Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 54-55Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 56-57Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 58-59Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 60-61Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 62-63Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 64-65Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 66-67Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 68-69Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 70-71Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 72-73Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 74-75Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 76-77Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 78-79Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 80-81Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 82-83Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 84-85Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 86-87Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 88-89Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 90-91Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 92-93Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 94-95Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 96-97Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 98-99Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 100