Intelligence Magazine n°3 mar/avr/mai 2015
Intelligence Magazine n°3 mar/avr/mai 2015
  • Prix facial : 6,80 €

  • Parution : n°3 de mar/avr/mai 2015

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 29,4 Mo

  • Dans ce numéro : le sommeil et ses secrets... comment le cerveau se régénère ?

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 46 - 47  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
46 47
BONAPARTE ET LES CODEX Le jeune Bonaparte confisqua purement et simplement des œuvres scientifiques et artistiques à la Lombardie suite à sa défaite en 1796. Une restitution eut bien lieu en 1815, mais certains petits carnets furent… oubliés tant par la France que par l’Italie. L’Institut de France put ainsi garder les douze petits carnets à l’exception de certains feuillets qui furent volés en 1848 par un comte italien. AMOUREUX DES ANIMAUX Léonard adorait la nature et était très respectueux des animaux. Il aurait dit « Le jour viendra où les personnes comme moi regarderont le meurtre des animaux comme ils regardent aujourd’hui le meurtre des êtres humains ». Il appliquait d’ailleurs cet amour concrètement en achetant par exemple des oiseaux pour leur redonner la liberté. Autre preuve de cet attachement : il était végétarien par refus de manger la chair de ces êtres vivants. 46 INTELLIGENCE MAGAZINE Francesco Melzi, son fidèle disciple. GÉNIES PORTRAIT LÉONARD DE VINCI Il est sollicité pour de nombreuses créations différentes : il crée des moules pour des dômes ou des éléments de cathédrale, il travaille aussi sur le mécanisme des horloges, des métiers à tisser ou d’autres machines et outils. Il est parfois là où on ne l’attend pas, par exemple en tant que maître de travaux sur les fleuves et canaux. Il rêve aussi et dessine des villes idéalisées. A 38 ans, déjà connu, il crée sa propre académie où il enseigne tout en continuant à travailler pour lui. S’il La Gioconda apprécie toujours la peinture, au fil des années cependant, c’est bel et bien la science qui l’attire plus que tout. Il peint de moins en moins pour se consacrer à des expériences mathématiques. C’est ensuite l’anatomie qui l’intéresse, puis l’hydraulique, etc. Ces multiples dons ne jouent pas toujours en sa faveur. Par rapport à d’autres artistes, et non pas des moindres, car nous sommes aussi à l’époque de Raphaël et de Michel Ange, il a parfois du mal à s’imposer, justement parce qu’il s’intéresse à de nombreuses disciplines et a de plus en plus de mal à se concentrer sur sa peinture, ainsi qu’à terminer les chantiers qui lui sont confiés. Impossible à faire entrer dans une case précise, il lui faudrait plusieurs vies pour assouvir sa curiosité insatiable. L’ARTISTE AUX MYSTÈRES > La Gioconda Léonard de Vinci commence à travailler ce tableau vers 1503 pour le terminer quelques dix années plus tard. Il est généralement admis qu’il s’agit d’un portrait de Mona Lisa del Giocondo, même si les hypothèses les plus folles continuent à voir le jour encore aujourd’hui. Au lieu de penser qu’il s’agit d’une commande du sieur Giocondo qui aurait souhaité un portrait de son épouse, on se plait parfois à penser qu’il aurait pu s’agir de Léonard de Vinci lui-même. Car certains autoportraits mettent en effet en avant les traits fins du peintre jeune. Si les questions fusent, c’est à propos de ce fameux sourire mystérieux de Mona Lisa, ainsi que sur la technique employée, le fameux sfumato, comme si un léger voile était ajouté sur les traits du personnage ainsi que dans le fond du tableau. Examinées au laser, on constate que les couches de peinture se superposent finement sans que l’on ne parvienne à retrouver les traces de pinceau sur le tableau. A chacun sa vision, le fait est que l’on peut remercier François Ier d’avoir acheté cette œuvre qui continue à attirer des centaines de milliers de visiteurs chaque année au Musée de Louvre à Paris. > Les Codex Ces codex sont en réalité des carnets où Léonard de Vinci notait toutes ses observations. On y retrouve donc ses commentaires de son écriture de gaucher, mais aussi des croquis et dessins. Il convient de les lire de droite à gauche ou face à un miroir. Une lecture qui n’est donc pas aisée, d’autant qu’il n’y a quasiment aucune ponctuation. On ne connaît pas la raison qui a pous-
Douze de ces carnets ou « Codex », numérotés de A àM, écrits de 1487 à 1508 se trouvent à l’Institut de France. sé Leonard de Vinci à écrire ainsi : souci du secret ou écriture simplifiée pour un gaucher naturel ? L’Institut de France dispose de ces petits chefs d’œuvre qui évoquent des sujets très différents tels que la peinture, l’architecture, l’optique, la vision, la géométrie, l’eau, l’anatomie, les fortifications, la botanique, autant de domaines où l’homme pouvait exercer ses dons. On pense que le peintre a écrit environ 13 000 pages dont on a récupéré un peu plus de la moitié. Ces codex peuvent être contemplés dans plusieurs villes d’Europe. C’est en grande partie dans ces carnets et codex que l’on retrouve les formidables inventions de ce génie : ce dessin qui ressemble à un hélicoptère, cet autre à un parachute, un char d’assaut, ou encore le sous-marin, la calculatrice sans oublier le roulement à billes. Léonardo décrit aussi en grande partie la circulation sanguine, mais difficile de faire une liste exhaustive de toutes ses idées, inventions, croquis que l’on peut ainsi découvrir au fil des musées européens, tout comme ses œuvres de peinture. > Une sexualité cachée On ne connaît pas de relation officielle à notre génie qui là encore a cherché à garder secrète sa vie privée. Il est probable qu’il ait eu des préférences homosexuelles. En effet, on ne lui connaît aucune liaison avec une femme, mais il s’entoure en revanche de jeunes hommes qui sont généralement ses apprentis, parfois ses modèles. On peut supposer qu’il n’avait pas de mal à séduire, car Léonard de Vinci est ce que l’on peut qualifier de bel homme, et ses dons en font évidemment une personne attirante. On peut aussi constater qu’il peint des êtres relativement androgynes, ainsi que des nus masculins. A Florence, les mœurs sont libres, mais il convient quand même de prêter attention aux autorités religieuses qui ont le pouvoir de condamner à la prison les homosexuels qui s’affichent. A sa mort, il GÉNIES PORTRAIT LÉONARD DE VINCI lègue ses biens à son apprenti Francesco Melzi et à son ancien assistant, Salaï, les deux êtres qui étaient les plus proches de lui. UN GÉNIE RATIONNEL Lorsque l’on parle d’art, il est habituel de parler de don, d’intuition, d’élan, même si la technique n’est jamais bien loin tout comme l’étude. Mais Léonard de Vinci ne répond pas vraiment à l’idée que l’on se fait de l’Artiste avec un grand A. Son esprit est plus scientifique que spontané. Il essaie, teste, détecte les anomalies et tente de trouver des explications à tout, qu’il s’agisse de la fissure d’un bâtiment, ou de l’affaissement de la rive d’un fleuve. Mais il ne s’en tient pas là, il fait des expériences, et s’il a des intuitions, comme tout bon scientifique et en esprit raisonné qui se respecte, il tient à trouver les preuves de la véracité de ses théories. Il mesure, fabrique des prototypes, étudie les mathématiques, est un adepte absolu de la rigueur. Motivé par son immense curiosité, qui le pousse à s’intéresser à tout et à rechercher un sens général, une corrélation entre les différents domaines auxquels il s’intéresse. Car pour Léonard de Vinci, l’art est lié à la philosophie tout comme à la science et à la nature. Par la suite, les grands génies seront soit scientifiques, soit artistes, mais ils ne seront plus ce que l’on peut qualifier de « généralistes » cherchant à faire la synthèse du tout. S’il croit en l’homme, il n’est pas pour autant naïf, et n’a pas une grande confiance en l’humanité. Il dit luimême ne pas souhaiter décrire trop précisément certaines de ses inventions, car « la nature maléfique » des hommes pourrait provoquer bien des catastrophes. Impossible de faire entrer Léonard de Vinci dans une case. Il veut apprendre et étudie tout avec un esprit méticuleux. Il n’invente pas toujours, mais améliore souvent. Il observe, se concentre sur les moindres détails pour atteindre un nouveau niveau de savoir dans un domaine donné. Voici certainement nombre de raisons qui font que ce perfectionniste est reconnu comme l’un des plus grands génies de tous les temps. n V.D. ZOOM SUR LES CODEX On retrouve le Codex Altanticus à Milan, les pages couvertes de dessins scientifiques et techniques. Le Codex Arundel est quant à lui au British Museum, et contient des études de physique, mécanique, optique et géométrie, ainsi que d’architecture. Le Codex Trivulcien est au Château Sforza à Milan, il est plutôt consacré à l’architecture et l’on y retrouve également des mots savants que Léonardo souhaitait apprendre, toujours dans sa quête d’apprentissage perpétuel. Le Codex Leicester est parfois exposé mais il a été acheté par Bill Gates, le Codex Ashburhham est lui aussi à l’Institut de France, le Codex Madrid à … Madrid. D’un point de vue chronologique c’est le Codex Urbinas Latinus qui est le premier, il s’agit d’ailleurs d’un traité de peinture. Le Codex de Turin reflète la passion de Léonard pour les oiseaux et surtout pour leurs capacités à voler. Il les observe et procède à des expériences en imaginant ce que pourrait être le vol pour l’humain. Le Codex Windsor (à Windsor) traite de l’anatomie et de la géographie. Quant au Codex Forster, il se trouve au Victoria and Albert Museum. INTELLIGENCE MAGAZINE 47



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 1Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 2-3Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 4-5Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 6-7Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 8-9Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 10-11Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 12-13Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 14-15Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 16-17Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 18-19Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 20-21Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 22-23Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 24-25Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 26-27Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 28-29Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 30-31Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 32-33Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 34-35Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 36-37Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 38-39Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 40-41Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 42-43Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 44-45Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 46-47Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 48-49Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 50-51Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 52-53Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 54-55Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 56-57Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 58-59Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 60-61Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 62-63Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 64-65Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 66-67Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 68-69Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 70-71Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 72-73Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 74-75Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 76-77Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 78-79Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 80-81Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 82-83Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 84-85Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 86-87Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 88-89Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 90-91Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 92-93Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 94-95Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 96-97Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 98-99Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 100