Intelligence Magazine n°3 mar/avr/mai 2015
Intelligence Magazine n°3 mar/avr/mai 2015
  • Prix facial : 6,80 €

  • Parution : n°3 de mar/avr/mai 2015

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 29,4 Mo

  • Dans ce numéro : le sommeil et ses secrets... comment le cerveau se régénère ?

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
Depuis de nombreuses années, Grichka et Igor Bogdanov sont les auteurs d’émissions de télévision et de livres scientifiques rencontrant un large succès auprès du public. Désireux de mettre à la portée du plus grand nombre les grands concepts cosmologiques, les deux frères viennent de publier « 3 minutes pour comprendre la grande théorie du Big Bang ». En tandem, et à la manière d’un cerveau à deux têtes, ils nous offrent un entretien exclusif sur les mystères de la création de l’univers. 10 INTELLIGENCE MAGAZINE ENQUÊTE BIG BANG & MYSTÈRES DE L’UNIVERS LE GRAND ENTRETIEN DU MOIS Grichka & Igor Bogdanov « L’Univers a un sens, même » s’il reste énigmatique « Il existe aujourd’hui un sondage qui montre qu’aux Etats-Unis, un américain sur deux ne croit pas au Big Bang et donc pense que l’Univers est éternel. Si avec notre livre, nous pouvons faire comprendre que l’Univers n’est pas éternel, ce sera déjà une petite victoire. Nous attachons une grande importance à la dimension pédagogique de notre travail. Le message lui-même peut se résumer en trois minutes. » (Igor & Grichka Bogdanov)
Pour commencer, parlons de votre intérêt pour la cosmologie. Passiez-vous votre temps, enfants, à regarder vers le ciel ? Grichka Bogdanov : Tout a commencé pour nous un 21 juin. Nous avons alors moins de quatre ans et c’est le jour de l’anniversaire de notre grand-mère dans le Gers. Elle nous réveille à trois heures du matin pour nous dire que nous allons assister pour la première fois au lever du soleil. Nous partons vers les collines qui surplombent le village à trois ou quatre kilomètres de là. Comme il fait nuit, elle nous montre les étoiles et les constellations en nous indiquant leurs noms. Elle nous dit aussi une chose qui nous a frappés à l’époque : « Là, vous voyez tous ces petits points brillants, ce sont des étoiles, mais en réalité ce sont des soleils vus de loin. Et maintenant vous allez le voir de beaucoup plus près ». En effet, lorsque nous arrivons au sommet de la colline, nous voyons l’horizon qui phosphore avec toutes les couleurs qui précèdent le lever du soleil. Tout d’un coup, nous voyons le disque solaire surgir de l’horizon. Ce spectacle éblouissant est tellement fort qu’il ne s’est jamais éteint... Sans cette promenade initiatique, il est probable que notre intérêt pour l’astronomie ne se serait jamais autant développé. Pourquoi vous êtes-vous précisément intéressés à la cosmologie, la théorie du commencement de l’Univers ? Igor Bogdanov : On ne peut pas considérer l’Univers comme figé dans une tranche de temps qui serait notre présent. On ne peut pas séparer l’observation de l’Univers et son évolution. C’est la raison pour laquelle nous avons reculé de plus en plus vers le passé lointain afin de s’interroger sur son origine. Cela nous a conduits tout naturellement vers la cosmologie. Dans votre nouvel ouvrage « 3 minutes pour comprendre la grande théorie du Big Bang » vous revenez sur cette considérable et primordiale avancée théorique. A quel moment la communauté scientifique a-t-elle cessé de considérer l’Univers comme fixe et a émis l’hypothèse de son commencement ? Grichka : Il y a des dates très précises là-dessus. Einstein lui-même était convaincu que l’Univers était fixe. Même si sa théorie de ENQUÊTE BIG BANG & MYSTÈRES DE L’UNIVERS la relativité était révolutionnaire, il était le dernier des physiciens classiques, héritier de Newton. Il voyait l’Univers comme un gigantesque système absolument immobile, à la fois fixe dans l’espace mais aussi éternel dans le temps. Or, en 1922, le mathématicien russe Alexander Friedmannpublie un article courageux dans lequel il prend le contrepied d’Einstein et affirme que l’Univers a une origine. Einstein commence par refuser les conclusions de Friedmannmais en 1929, l’astronome américain Edwin Hubble fait une découverte absolument fondamentale qui est celle de la « fuite » des galaxies. Il observe que la plupart des galaxies qui entourent la nôtre, la Voie Lactée, s’éloignent les unes des autres. On ne peut donc qu’en conclure une chose : si l’Univers est en expansion, il faut rembobiner le grand fil cosmique à l’envers et l’on peut atteindre un moment où il était tout petit. Là, on tient une preuve par l’observation que l’Univers a eu un début. Einstein se rendra à l’évidence et dira à Edwin Hubble que Friedmannavait raison. En 1948, George Gamow, élève d’Alexander Friedmann, publie le 1er avril un papier dans lequel il démontre que l’Univers a connu dans un lointain passé une phase chaude et que c’est au cours de cette phase chaude que tous les noyaux d’atomes d’hydrogène ont été constitués. C’est ce que l’on appelle la nucléosynthèse primordiale. A partir de là, la deuxième preuve du Big Bang a été édifiée. Enfin, 1964 sonne le glas de toutes les théories qui s’opposaient à celle du Big Bang avec la découverte du rayonnement fossile par Penzias et Wilson, c’est-à-dire son écho même. Notre connaissance de la naissance de l’Univers est-elle désormais arrêtée à ce que l’on désigne comme l’« ère de Planck » ? Igor : L’« ère de Planck » est le moment même du Big Bang mais ne recouvre pas ce qui a pu se passer avant le Big Bang. Aujourd’hui, nous avons une connaissance très précise des évènements qui se sont déroulés dans les premiers milliardièmes de milliardièmes de milliardièmes de secondes après le temps de Planck, qui correspond à dix puissance moins quarante trois seconde. Toute la physique est d’accord sur le fait que l’Univers émerge physiquement sous une forme d’énergie colossale, une sorte de plasma. Nous avons été, semble-t-il, les premiers à Paul Dirac, prix Nobel de physique en 1933, a dit : « Si Dieu existe, il est sans aucun doute mathématicien ». Rien ne nous interdit de le penser. (Grichka Bogdanov) explorer l’avant-Big Bang en nous demandant pour quelles raisons on devrait cesser de s’interroger sur ce qui aurait pu se passer avant le temps de Planck. Ne pourrait-on pas imaginer descendre en dessous, et aller comme ça jusqu’au zéro ? Cela a donc été le sujet de nos thèses de Doctorat. Grichka en mathématiques et moi en physique théorique. Nos approches sont complémentaires et ont pour objet de construire un modèle du pré-Big Bang. Qu’y a-t-il donc lorsqu’on franchit la frontière de Planck ? Grichka : Ce que nous avons découvert lorsque l’on passe à l’envers la barrière du Big Bang est une réalité qui n’est plus ni physique ni matérielle. Tous les physiciens sont d’accord sur le fait que l’Univers émerge au moment du Big Bang sous une forme d’énergie colossale. Avant ce tempslà, l’Univers n’est pas encore physique, il a une existence qui est purement « numérique ». Nous pensons que l’ordre qui caractérise l’Univers au moment de la nucléation existe avant, sous une forme purement « numérique ». Par exemple, le nombre Pi, comme tous les nombres purs et les grandes constantes universelles, est présent avant même le Big Bang. Ce sont ces grandes constantes qui encadrent l’émergence de la matière et qui, ensuite, vont guider son évolution. La conclusion qui a été la nôtre, c’est qu’il existe un état numérique de la réalité avant son état physique. Cet état numérique correspond à une sorte de code cosmologique. C’est une métaphore bien évidemment mais c’est quelque chose que nous pouvons rapprocher du code génétique précédant l’émergence d’un être vivant. Nous disons qu’avant le monde physique, il y a un monde qui est non-physique et qui est d’essence mathématique. Il correspond au code cosmologique qui va ensuite régler le scénario qui va faire que l’Univers va évoluer de manière très précise. Paul Dirac, prix Nobel INTELLIGENCE MAGAZINE 11



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 1Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 2-3Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 4-5Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 6-7Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 8-9Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 10-11Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 12-13Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 14-15Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 16-17Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 18-19Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 20-21Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 22-23Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 24-25Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 26-27Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 28-29Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 30-31Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 32-33Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 34-35Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 36-37Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 38-39Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 40-41Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 42-43Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 44-45Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 46-47Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 48-49Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 50-51Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 52-53Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 54-55Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 56-57Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 58-59Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 60-61Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 62-63Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 64-65Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 66-67Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 68-69Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 70-71Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 72-73Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 74-75Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 76-77Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 78-79Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 80-81Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 82-83Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 84-85Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 86-87Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 88-89Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 90-91Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 92-93Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 94-95Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 96-97Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 98-99Intelligence Magazine numéro 3 mar/avr/mai 2015 Page 100