Intelligence Magazine n°1 nov/déc 2014
Intelligence Magazine n°1 nov/déc 2014
  • Prix facial : 6,80 €

  • Parution : n°1 de nov/déc 2014

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 30 Mo

  • Dans ce numéro : entretien sur la mémoire avec le professeur Hélène Amieva.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 86 - 87  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
86 87
« /` l’énorme déception, ou la colère ressentie, ce qui a aussi pour objectif de provoquer chez l’autre la peur de la perte de la relation. Dans un cas comme dans l’autre, si l’on tient à la relation, il est clair que le comportement néfaste se modifiera dans le futur. L’objectif sera atteint : ne pas reproduire un comportement considéré comme inadapté. > Une possibilité de mieux se connaître L’émotion ressentie permet de savoir où l’on en est d’un point de vue personnel. La joie, l’euphorie, l’ennui, autant de messages qui nous disent si la situation est satisfaisante ou pas. Cela doit permettre normalement de modifier la donne, sauf en certains cas de maladies, dont la dépression. Lorsque l’on ressent l’ennui, il est normal de chercher une activité, lorsque l’on est joyeux, on souhaite faire perdurer ce moment, comme lorsque l’on décide de faire la fête après avoir réussi un examen par exemple. 86 INTELLIGENCE MAGAZINE « INTELLIGENCE ÉMOTIONNELLE » « SOCIÉTÉ EXPERT Décoder les émotions des autres demande de la sensibilité, car 90% d’un message émotionnel est non verbal. (Daniel Goleman) ANNE CHERRET, COACH EN MANAGEMENT ET DÉVELOPPEMENT PERSONNEL VERS L’INTELLIGENCE ÉMOTIONNELLE Nous expliquons depuis peu le circuit des émotions dans notre cerveau et leurs réelles conséquences dans nos actes et nos décisions. C’est pourquoi, il est indispensable de comprendre l’impact et la place des émotions dans notre fonctionnement individuel et dans celui du collectif. Les entreprises actuelles comptent sur l’intelligence émotionnelle de chacun pour communiquer, manager, s’adapter, innover et réussir. Savoir gérer ses émotions et celles des autres participent au bien-être au travail et à la santé psychologique de l’entreprise. Cette compétence émotionnelle est décidément celle de notre siècle, elle s’acquiert, elle s’apprend, elle participe à l’intelligence collective d’une entreprise, voire d’une nation. Nous pouvons et nous devons tous nous former à la gestion des émotions pour aller plus loin ensemble, mieux et plus rapidement, autrement aussi. Toutes les formations à la gestion des émotions développent et optimisent la compétence émotionnelle des managers et de leurs coéquipiers pour réussir ensemble, mieux gérer les situations critiques, être en phase avec leurs entreprises et le monde actuel. Les émotions peuvent donc être utilisées comme baromètre non seulement de notre humeur, nous permettant de savoir ce qui va bien, mais aussi ce qu’il convient de modifier. Chez toute personne saine, elles sont un moyen excellent de s’autoréguler en allant vers ce qui provoque en nous des émotions positives plutôt que négatives. Cela n’est pas toujours si simple, car il est parfois difficile de faire le point sur ses émotions, un travail et une aide extérieure sont parfois nécessaires. > Les émotions d’anticipation Les émotions sont parfois consécutives à un effet de notre imaginaire. Il est ainsi très courant de se sentir joyeux uniquement en pensant à un événement heureux qui doit avoir lieu plus tard : une fête, des vacances, une naissance. Mais il peut aussi s’agir de peur, de trac, autant d’émotions qui peuvent nous aider à nous préparer à un événement, à condition que l’anticipation ne soit pas irréaliste. « Les anxieux sont sûrs qu’ils ne réussiront pas ; cette certitude paralyse effectivement leurs capacités intellectuelles. » (Daniel Goleman) » Il arrive aussi que l’anticipation d’un événement malheureux participe à une meilleure connaissance : ainsi un couple qui va mal, dont les sentiments semblent s’être émoussés, mais dont l’un des partenaires est soudainement menacé (par une maladie ou un accident) va soudainement faire se révéler là l’autre ses vrais sentiments, bien enfouis. La peur est souvent présente dans l’anticipation. Les mères pensent ainsi aux dangers qui guettent leurs enfants lorsqu’ils sont en dehors de leur protection. Une émotion légitime qui est à l’aune de l’amour maternel, qui n’a rien de pathologique quand elle est maîtrisée. La peur permet souvent de savoir ce à quoi l’on tient vraiment dans sa vie. LE DOUBLE VISAGE DES ÉMOTIONS Les émotions ont aussi un double visage, ce qui signifie qu’effectivement, il est parfois possible de les qualifier de négatives. Ainsi dans l’exemple précédent, une mère qui ne parviendrait pas à maîtriser la peur vis-àvis de son enfant en adoptant une attitude
inappropriée souffrirait donc d’une émotion devenue négative, qui peut se transformer en véritable pathologie. Sauf que bien entendu, il est difficile de se dire que c’est l’émotion en tant que telle qui est négative, et non pas l’état psychique et psychologique de l’individu. Certaines émotions peuvent donc avoir deux faces. S’il est vrai que la joie, le plaisir ne sont évidemment que des émotions agréables, susceptibles de nous faire du bien, comme créer des endorphines ou d’autres molécules dites de bien-être. Et cela rejaillit aussi sur l’aura de la personne, et la façon dont elle sera vue par les autres. Pour les émotions telles que la peur, la tristesse, et même l’amour, il existe plusieurs facettes en fonction des circonstances. L’amour peut mener au bonheur comme à la souffrance, la tristesse peut permettre de réfléchir pour provoquer un changement ou au contraire faire sombrer dans la dépression. L’EXEMPLE NÉGATIF DE LA HAINE Il n’y a véritablement que la haine qui soit véritablement porteuse de valeurs négatives à proprement parler, mais il faut reconnaître qu’elle est un sentiment rare. En effet, même si la haine engendre aussi la révolte, une attitude parfois nécessaire à un revirement, elle est essentiellement porteuse d’animosité, agressivité, exaspération, rage, etc. Des sentiments et émotions qui ne sont pas porteurs de positivité à terme et rendent malheureux. DANIEL GOLEMAN « L’intelligence émotionnelle : L’Intégrale » de Daniel Goleman, Editions J’ai Lu, 12 €. À LIRE DANIEL GOLEMAN L'intelligence émotionnelle INTÉGRALE « INTELLIGENCE ÉMOTIONNELLE » « SOCIÉTÉ Les super-performateurs se caractérisent par une plus grande capacité à se motiver eux-mêmes qui les fait persévérer et rebondir énergiquement après un échec. Ces étoiles partagent aussi une aptitude marquée à se construire un réseau informel de travail, basé sur la camaraderie. Ils s’entourent de gens qui feraient n’importe quoi pour les aider. (Daniel Goleman) » En réalité, les véritables émotions négatives sont celles que l’on ressent comme telles. L’homme est un particulièrement doué pour le changement, mais il arrive que ses comportements soient bloqués par des émotions ressenties comme négatives, à tort ou à raison. DES ÉMOTIONS MIXTES Les émotions ne sont pas toujours pures. Elles sont très fréquemment un mélange de plusieurs éléments comme la jalousie, le mépris ou la culpabilité. La encore, nous sommes dans « Dr Jekylland M. Hyde » : la culpabilité peut provoquer des réactions et comportements contraires. Se rendre compte que l’on a mal agit peut mener à des excuses et la résolution d’un conflit en gestation. Ou au contraire, la culpabilité malsaine peut empêcher d’avancer et de prendre des décisions, ou contribuer à la manipulation de l’autre. Toutes ces émotions sont absolument indispensables à notre survie, à une vie sociale Certaines émotions peuvent donc avoir deux faces. et familiale normale. Elles peuvent parfois devenir envahissantes, difficiles à supporter, mais contribuent à nous faire avancer et contribuent à notre recherche d’équilibre. Mieux vaut partir du point de vue que les émotions ne sont ni positives, ni négatives, mais plutôt indispensables. Inutile de se battre contre des moulins à vent, les émotions peuvent être une question de vie ou de mort, de bonne santé ou de malheur. Choisir le bon chemin est naturel chez certains, chez d’autres, le chemin vers le bonheur ainsi que la recherche d’équilibre sont plus compliqués. On le voit, les émotions si elles sont souvent irrépressibles, sont aussi ce que l’on en fait. Positives, négatives, à nous de les prendre par la main et de les apprivoiser. Car cultiver son intelligence émotionnelle est certainement une façon d’avancer plus vite et mieux dans la vie. n V.D. INTELLIGENCE MAGAZINE 87



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 1Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 2-3Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 4-5Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 6-7Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 8-9Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 10-11Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 12-13Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 14-15Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 16-17Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 18-19Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 20-21Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 22-23Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 24-25Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 26-27Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 28-29Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 30-31Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 32-33Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 34-35Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 36-37Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 38-39Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 40-41Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 42-43Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 44-45Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 46-47Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 48-49Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 50-51Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 52-53Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 54-55Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 56-57Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 58-59Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 60-61Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 62-63Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 64-65Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 66-67Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 68-69Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 70-71Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 72-73Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 74-75Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 76-77Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 78-79Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 80-81Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 82-83Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 84-85Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 86-87Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 88-89Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 90-91Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 92-93Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 94-95Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 96-97Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 98-99Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 100