Intelligence Magazine n°1 nov/déc 2014
Intelligence Magazine n°1 nov/déc 2014
  • Prix facial : 6,80 €

  • Parution : n°1 de nov/déc 2014

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 30 Mo

  • Dans ce numéro : entretien sur la mémoire avec le professeur Hélène Amieva.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 80 - 81  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
80 81
À LIRE POUR AIDER VOTRE ENFANT Enfant surdoué, enfant en danger, pourrait-on presque dire. Véritable éponge émotionnelle, l’enfant surdoué ne connaît pas l’insouciance L'Enfant surdoué qu’on prête habituellement aux L'aider A Ara., raider A réussir jeunes années : il comprend tout, il est « branché » en permanence sur les gens, leurs émotions et le monde qui l’entoure. Son hyper réceptivité le conduit à percevoir plus que les autres les bruits, les odeurs et les informations visuelles qui sont pour lui une source permanence de vigilance. Il lui est plus difficile de construire son identité, car comment pourrait-il s’identifier à ces autres enfants qui ne lui ressemblent pas, à ces parents dont il perçoit toutes les failles, les angoisses, et dont il n’a pas toujours l’impression qu’ils peuvent le protéger. Il connaît, plus que les autres enfants, la peur et l’anxiété. Pourtant, si les parents et les enseignants savent le comprendre, alors il saura s’épanouir et mettre à profit les immenses richesses de sa personnalité et de ses capacités. Ce livre pratique a pour but de les guider dans le dépistage de la « précocité ». « L’enfant surdoué : L’aider à grandir, l’aider à réussir » de Jeanne Siaud-Facchin, Editions Odile Jacob, 338 pages. QUELLE ORIGINE POUR LA PRÉCOCITÉ ? En effet, les enfants surdoués n’ont pas toujours des parents qui ont présenté des qualités exceptionnelles à l’école, du moins du même type que ceux de leur enfant. Pourtant, si un des parents ou les deux sont surdoués, il n’est pas surprenant de voir leurs enfants présenter les mêmes caractéristiques. De même, le cas peut concerner une fratrie ou un seul enfant parmi d’autres frères et sœurs. Il faut vérifier avec un test de QI. Il y a évidemment une forte suspicion sur une transmission génétique, ce qui semble logique. Le premier souci est que chaque enfant reste un cas à part. D’où la difficulté à trouver un environnement qui leur convienne en globalité au niveau scolaire. Quelques critères sont pourtant communs à tous : - un QI supérieur à 125, - Ce sont des bébés éveillés qui apprennent rapidement à marcher et à parler, 80 INTELLIGENCE MAGAZINE ENQUÊTE PRÉCOCITÉ
Le premier souci est que chaque enfant reste un cas à part. D’où la difficulté à trouver un environnement qui leur convienne en globalité au niveau scolaire. « ENQUÊTE PRÉCOCITÉ EXPERT DR ANNICK BESSOU, AUTEUR DE NOMBREUSES ÉTUDES ET D’UNE ENQUÊTE SUR LE DEVENIR À L’ÂGE ADULTE, ANIMATRICE D’UN SITE SUR LA PRÉCOCITÉ (www.dr-bessou.org) CE QUE LES PARENTS DOIVENT FAIRE… Ils doivent être extrêmement attentifs du fait d’un décalage entre leur âge mental et leur affectivité. D’ailleurs on considère souvent les surdoués comme immatures. Or ils ont simplement les besoins affectifs des enfants de leur âge. Les parents ne doivent pas tomber dans le piège de ne pas donner à l’enfant l’affection dont il a besoin, parce qu’il a l’air plus adulte. Selon moi, ils doivent essayer de prendre en compte ses particularités et sa fragilité. Et surtout qu’ils ne s’inquiètent pas : le fait d’avoir identifié sa précocité est déjà un premier pas essentiel. Avec une prise en charge adaptée, il n’a aucune raison d’aller mal, bien au contraire ! » - une immense envie de lire très tôt et la capacité à le faire. - Une ultra-sensibilité, qu’il faut surveiller car elle peut aboutir à des comportements anxieux, voire dépressifs. Comme c’est l’intellect qui est précoce et non le reste, les enfants surdoués peuvent écrire de façon tout à fait maladroite ou être nul en dessin. On passe quasiment tous les jours d’un extrême à l’autre. QUID DE L’ISOLEMENT DES ENFANTS PRÉCOCES ? Il s’agit d’un isolement quasi naturel, et en tous les cas logique. En effet, comme l’enfant a des préoccupations qui ne sont souvent pas en phase avec ces petits camarades, il a parfois tendance à s’ennuyer avec eux et donc à se tourner vers d’autres occupations. Il peut aussi arriver que ce soit les autres enfants qui rejettent celui qui en sait trop, ou qui risque de devenir le chouchou du prof. Le syndrome « premier de la classe ». Mais il faut bien insister sur le fait qu’il ne s’agit nullement d’une règle. Certains enfants sont parfaitement intégrés alors que d’autres ont des difficultés. SURDOUÉ ET PSYCHOLOGIQUEMENT IMMATURE ? Il n’y a aucune immaturité, mais simplement un décalage entre les capacités intellectuelles de l’enfant et son comportement affectif qui reste tout à fait dans les normes de son âge réel. Le problème est plus pour les parents qui doivent sans arrêt jongler entre les questions métaphysiques et le petit câlin du soir. ENFANT PRÉCOCE = RÉUSSITE SCOLAIRE ? Globalement, jusqu’au brevet, les enfants surdoués se « baladent » dans le sens où l’enseignement qui leur est donné leur semble facile. Parfois même, il leur arrive de s’ennuyer car intuitivement, ils ont déjà saisi ce que leur professeur est en train d’expliquer. Il ne faut pas hésiter à leur faire sauter une classe. C’est souvent au niveau du lycée que les choses se compliquent car à ce stade, il ne suffit pas simplement de travailler de manière intuitive, mais de suivre un cadre imposé par le système scolaire en vue du baccalauréat. Parfois cette adaptation ne se fait pas, et l’on voit alors une majorité de ces enfants devenir moyens, voire mauvais élèves. Dans ce dernier cas, il va falloir prendre des mesures spécifiques et tenter de les rapprocher d’autres enfants qui sont dans le même cas. De nombreuses associations se sont aujourd’hui créées qui proposent ce style de service. Ceci est important, car il est très difficile pour eux qui ont toujours eu de grandes facilités de se retrouver soudainement en queue de peloton. Enfant surdoué ou pas, il ne faut pas oublier le premier mot au profit du second. Et ne surtout pas baisser les bras au cas où il commence à y avoir des problèmes. Etant donné la fragilité de ces enfants, et les échecs que certains subissent que ce soit dans le domaine professionnel ou personnel, il est important de se faire aider par un psychologue ou les différentes associations lorsque le besoin s’en fait sentir. n E.A. COORDONNÉES POUR EN SAVOIR PLUS Association Française pour les Enfants Précoces (AFEP), 111 boulevard Carnot - 78110 Le Vésinet. Tél. : 33 (0) 1 34.80.03.48 E-mail : secretariat@afep.asso.fr Internet : www.afep.asso.fr INTELLIGENCE MAGAZINE 81



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 1Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 2-3Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 4-5Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 6-7Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 8-9Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 10-11Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 12-13Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 14-15Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 16-17Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 18-19Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 20-21Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 22-23Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 24-25Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 26-27Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 28-29Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 30-31Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 32-33Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 34-35Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 36-37Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 38-39Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 40-41Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 42-43Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 44-45Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 46-47Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 48-49Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 50-51Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 52-53Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 54-55Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 56-57Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 58-59Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 60-61Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 62-63Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 64-65Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 66-67Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 68-69Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 70-71Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 72-73Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 74-75Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 76-77Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 78-79Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 80-81Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 82-83Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 84-85Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 86-87Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 88-89Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 90-91Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 92-93Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 94-95Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 96-97Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 98-99Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 100