Intelligence Magazine n°1 nov/déc 2014
Intelligence Magazine n°1 nov/déc 2014
  • Prix facial : 6,80 €

  • Parution : n°1 de nov/déc 2014

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 30 Mo

  • Dans ce numéro : entretien sur la mémoire avec le professeur Hélène Amieva.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 78 - 79  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
78 79
EXPERT MONIQUE DE KERMADEC, PSYCHOLOGUE ET PSYCHANALYSTE, ANIMATRICE DU SITE MONIQUEDEKERMADEC.COM SUR LES ENFANTS SURDOUÉS QU’EST-CE QU’UN ENFANT SURDOUÉ ? La conception du surdoué en France, limitée aux capacités intellectuelles, est très réductrice. Que ce soit aux Etats-Unis, en Israël ou ailleurs on aborde la précocité sous l’aspect de talents divers. A Harvard, le Pr. Gardner travaille beaucoup sur la notion d’intelligence multiple. Pour ma part, je ne parlerais pas d’enfant surdoué, mais d’enfant précoce. Le terme surdoué a une connotation élitiste et conduit certains parents à penser qu’à partir de 130 de quotient intellectuel (QI) on parle de Mozart, d’Einstein ou de Shakespeare. Ce qui n’est pas le cas. Pour moi un enfant précoce est un enfant qui a des talents, un potentiel dans un ou plusieurs domaines. Cela peut être une capacité intellectuelle, une aptitude scolaire particulière, un talent artistique, une aisance psychomotrice, une attitude de leadership… A QI égal, deux personnes vont « réussir » de manière différente selon leur intelligence relationnelle, leurs rapports avec les autres. Donc quand on parle d’intelligence et de précocité, on le mesure par le biais du QI mais, cela dépasse de loin ce seul indice. Par exemple, bien des enfants s’intéressent à la préhistoire, mais rarement à 3 ans ; bien des enfants ont le sens de l’humour, mais ils ne font pas des jeux de mots à l’âge de 4 ans ! Ils parlent souvent très tôt et très bien avec des phrases structurées et un vocabulaire choisi qui surprend. mondialement reconnue pour ses travaux Et si vous étiez surdoué ? z, i À LIRE POUR ALLER PLUS LOIN Stimulez votre cerveau en vous amusant avec ces 150 jeux créés par Mensa, association sur le QI. Grâce à ce nouvel ouvrage, vous découvrirez des exercices logiques variés et originaux. « Et si vous étiez surdoué ? » de Mensa, Editions Larousse, 224 pages, 9,90 €. 78 INTELLIGENCE MAGAZINE +... ± ESA" Hp ENQUÊTE PRÉCOCITÉ Un décalage par rapport aux enfants de sa tranche d’âge concernant plus particulièrement : la fulgurance des pensées, (passage du « coq à l’âne »), la mémoire, le déficit de l’inhibition latente (décrochage attentionnel), les difficultés à expliciter son cheminement intellectuel, l’apparition de signes de souffrance, (tristesse, difficultés à l’endormissement, sommeil agité), la perte d’estime de soi, la multiplication de plaintes somatiques, e6,1) l’alternance entre phases de concentration et d’agitation, etc. sont autant de signes qui peuvent être évocateurs d’une précocité. Les points communs et fréquents différenciant l’enfant intellectuellement précoce des autres enfants ont été référencés à différents stades de développement. Chez le tout petit (0-24 mois), chez l’enfant (2-10 ans) puis chez l’adolescent, on note des différences et décalages majeurs pour les centres d’intérêts, l’apprentissage, l’affectif, l’attitude et le comportement. La présomption de précocité intellectuelle ne peut être confirmée que par la pratique d’un examen ou bilan psychologique complet. it) it C2 2, 3, 5, 7, 11, 13, 17, 15, 23, 29, 31, 37, 1
COMMENT CONFIRMER LA PRÉCOCITÉ ? La présomption de précocité intellectuelle ne peut être confirmée que par la pratique d’un examen ou bilan psychologique complet. Ce bilan complet comprend un test psychométrique, plus communément appelé test de Q.I., ainsi qu’une évaluation clinique. Le test psychométrique est la première étape : on ne peut comprendre l’origine des difficultés de l’enfant, identifier ses besoins et ressources si on ignore le niveau et le profil de cet enfant. 6t1t = 5.973G K1024 kg ENQUÊTE PRÉCOCITÉ Les tests complémentaires qui peuvent être réalisés au cours de la passation du test de Q.I. permettent de compléter le profil de l’enfant. L’examen psychologique complet a pour objectif de comprendre le mode de fonctionnement psychique, relationnel et cognitif de l’enfant, de connaître ses points forts et ses points faibles. Il s’inscrit dans une démarche clinique globale basée sur un questionnement, des observations et des évaluations à un temps donné. Le bilan fournit des réponses appropriées, des pistes individuelles qui permettent aux parents de mieux « lire » leur enfant. Il permet également d’évaluer la nécessité d’un suivi. -1, 9-3, 1-7, 53, 5a 61, 67, 71, 73, 7a 83, 89, 97. Le QI est une estimation des capacités générales d’un individu à raisonner et à s’adapter efficacement à toutes sortes de situations. 68% de la population dispose d’un QI compris entre 85 et 115. On distingue : Le QI Classique (ou « en âge mental »). C’est le rapport entre l’âge « mental » que donne le résultat du test sur l’âge réel, multiplié par 100. Ainsi un enfant de 10 ans montrant les mêmes résultats que la moyenne des enfants de 12 ans a « douze ans d’âge mental » et un QI de 120 = (12/10) x 100. Conçu pour détecter et aider les enfants en difficulté, il n’a plus vraiment d’utilité pour un adulte2. Le QI par rang ou QI standard qui correspond au rang auquel se situe une personne relativement à une population représentée par une loi normale (Courbe de Gauss). Il ne s’agit pourtant que d’une approximation. ParmL'adolescent surdoué À SAVOIR ET LE Q.I. ? À LIRE QUI DE L’ADOLESCENCE ? Cet ouvrage aborde de façon claire, sensible et authentique la question du haut potentiel intellectuel au moment de la traversée de l’adolescence et de ses nombreux bouleversements. S’appuyant sur sa longue expérience de praticienne auprès d’enfants et d’adolescents surdoués, l’auteur met en mots, y compris ceux du jeune, les particularités du « potentiel spécifique » au moment de la traversée de l’adolescence. Rencontre parfois douloureuse, souvent bruyante dans la vie quotidienne, relationnelle ou scolaire, les défis de l’adolescence peuvent être remportés si l’entourage apprend à mieux connaître et finalement à mieux domestiquer ce « drôle de zèbre » à l’identité si fragile. « L’adolescent surdoué : Le miroir du zèbre » de Corinne Droehnlé-Breit, De Boeck Editions, 150 pages, 18 €. INTELLIGENCE MAGAZINE 79



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 1Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 2-3Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 4-5Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 6-7Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 8-9Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 10-11Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 12-13Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 14-15Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 16-17Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 18-19Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 20-21Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 22-23Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 24-25Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 26-27Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 28-29Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 30-31Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 32-33Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 34-35Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 36-37Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 38-39Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 40-41Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 42-43Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 44-45Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 46-47Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 48-49Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 50-51Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 52-53Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 54-55Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 56-57Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 58-59Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 60-61Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 62-63Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 64-65Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 66-67Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 68-69Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 70-71Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 72-73Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 74-75Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 76-77Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 78-79Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 80-81Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 82-83Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 84-85Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 86-87Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 88-89Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 90-91Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 92-93Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 94-95Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 96-97Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 98-99Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 100