Intelligence Magazine n°1 nov/déc 2014
Intelligence Magazine n°1 nov/déc 2014
  • Prix facial : 6,80 €

  • Parution : n°1 de nov/déc 2014

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 30 Mo

  • Dans ce numéro : entretien sur la mémoire avec le professeur Hélène Amieva.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
« Bien vieillir est une préoccupation majeure aussi bien à l’échelle individuelle que sociétale. Si beaucoup d’efforts sont faits pour mieux comprendre ce qui est communément appelé le vieillissement « réussi » c’est-à-dire, une avancée en âge sans dépendance et sans altération des fonctions cognitives, beaucoup de questions se posent à commencer par une des plus essentielles : Peut-on vieillir en préservant sa mémoire ? Eléments de réponse avec le Professeur Hélène Amieva dans le cadre de la première « Semaine de la Mémoire ». 12 INTELLIGENCE MAGAZINE DOSSIER DOPER SON CERVEAU LE GRAND ENTRETIEN DU MOIS Professeur Hélène Amieva, Spécialiste en neurosciences Nos capacités cognitives évoluent avec l’âge Selon le Professeur Hélène Amieva, « La mémoire accapare 90% des activités mentales. » »
La mémoire est un phénomène complexe. La recherche fondamentale doit s’appuyer sur des études qui apportent des preuves, qui permettent de vérifier des hypothèses, en s’inscrivant dans le temps et auprès d’échantillons de population importants et bien ciblés. Ce n’est pas toujours le cas et le Professeur Hélène Amieva combat les approximations en participant à la mise en œuvre de grandes cohortes (échantillon d’études) prospectives au cours de très longue période, pour prendre en compte la dimension dynamique des évolutions. ÉTUDIER LE FONCTIONNEMENT COGNITIF Professeur de psychogérontologie à l’université de Bordeaux 2 et chercheur dans une unité Inserm, appelée « épidémiologie et biostatistique », la particularité d’Hélène Amieva est d’étudier le fonctionnement cognitif et mnésique chez la personne âgée avec une approche longitudinale et épidémiologique, permettant de prendre en compte l’impact de nombreux facteurs ayant une influence sur la santé physique et mentale des personnes. Avec son équipe, Hélène Amieva mène de grandes études de cohortes populationnelles prospectives. Pour cela, elle s’appuie sur un échantillon de personnes âgées volontaires issues d’horizons différents, acceptant d’être suivies au cours du temps. L’objectif, observer et étudier les changements cérébraux, cognitifs et psychologiques qui s’opèrent avec l’avancée en âge. La plus emblématique des études réalisées est la cohorte Paquid. Celle-ci a été l’une des premières études européennes permettant une estimation de l’incidence de la démence, à partir d’un échantillon de la population générale : près de 4 000 personnes âgées de 65 ans et plus, vues tous les deux ans sont suivies depuis plus de 20 ans. C’est notamment grâce à cette étude qu’ont pu être mis en évidence de nombreux phénomènes liés au vieillissement, un certain nombre de maladies neurodégénératives et des facteurs de risques associés à ces maladies et aux troubles de la mémoire apparaissant au cours du temps. DOSSIER DOPER SON CERVEAU Intelligence magazine a eu le plaisir de rencontrer l’éminente spécialiste en neurosciences, le Professeur Hélène Amieva, pour aborder les principales questions que nous nous posons sur la mémoire face à l’âge. Perdre sa mémoire est-il inéluctable avec l’âge ? Peut-on la conserver et sous quelles conditions ? Pr. Hélène Amieva : Le déclin des capacités cognitives est lié à l’âge. On ne peut pas lutter. C’est même un processus qui démarre très tôt, dès l’âge de 25-30 ans. Pour beaucoup de personnes, 60 ans c’est l’âge fatidique. Or, il n’en est rien, il ne faut donc pas se focaliser dessus. Le vieillissement cognitif est un processus dynamique tout au long de la vie. Pour autant, vieillissement cognitif ne veut pas dire un déclin de toutes les fonctions cognitives, fort heureusement. Il y a des fonctions qui sont plus vulnérables et d’autres qui le sont moins. Quelles sont les fonctions les plus vulnérables ? Il s’agit d’abord, et cela nous parle à tous, de la vitesse de traitement. En vieillissant, on note de petits ralentissements progressifs, tout prend plus de temps. Deuxièmement, la concentration. On a plus de mal à se concentrer, on est plus vulnérable aux interférences de l’environnement, on a une capacité d’attention plus sélective, bref on a plus de mal à focaliser son attention et à la maintenir. Le troisième signe, c’est une baisse de notre capacité à récupérer dans notre mémoire à long terme des informations qui y sont stockées. Tout au long de notre vie, on a engrangé beaucoup d’informations et de souvenirs. Avec le temps, on a plus de mal à les récupérer spontanément. Mais attention, ces trois signes ne veulent pas dire que l’on est atteint de la maladie d’Alzheimer ! Les gens font beaucoup trop de confusions à ce propos. Et les fonctions les moins vulnérables en vieillissant ? Non seulement certaines fonctions sont moins vulnérables mais en plus elles vont s’enrichir en prenant de l’âge ! Il s’agit premièrement de la mémoire sémantique, la mémoire des connaissances (« ce que je sais ») qui s’enrichit tout au long de notre vie par l’apprentissage et l’expérience. Deuxièmement, c’est la même chose pour la mémoire du vocabulaire et des mots. On voit bien que les jeunes en sont d’ailleurs souvent déficitaires. La troisième fonction moins vulnérable, c’est la mémoire et le maniement des nombres. L’important est de comprendre qu’il faut arrêter de dresser un tableau trop obscur du vieillissement. Je trouve donc plus approprié de dire que les capacités cognitives évoluent avec l’âge. Existe-t-il une prévention à mettre en place pour préserver nos fonctions cognitives ? Oui, préserver notre « réserve cognitive » est un processus dynamique à mettre en place tout au long de notre vie pour permettre d’optimiser nos performances. Cela se traduit par notre mode de vie dès notre plus jeune âge dont l’objectif est de nourrir notre stock de réserves cognitives et de mieux les protéger. Plein de facteurs vont enrichir cette réserve. Il est par exemple aujourd’hui prouvé que les personnes qui vont aller longtemps à l’école puis qui vont faire de longues études supérieures vont mieux s’adapter au vieillissement du cerveau. Les autres pistes de prévention sont axées sur la préservation des capacités cognitives de réserve par une vie sociale et culturelle active et stimulante, l’exercice physique régulier et la lutte contre la solitude et les troubles affectifs. Rentrons plus dans le détail. Les personnes qui vont avoir un environnement (familial, social, professionnel…) plus stimulant vont également mieux enrichir et préserver leurs réserves. On a également pu démontrer que les personnes qui ont des activités so- BIO EXPRESS HÉLÈNE AMIEVA Professeur des Universités en Psychogérontologie, Docteur en neurosciences et en neuropharmacologie, Chercheur à l’INSERM (U 897) « Epidémiologie et Biostatistique », Université Victor Segalen Bordeaux 2, Membre du Conseil scientifique de l’Observatoire B2V des Mémoires, Expert auprès de la « Semaine de la Mémoire ». INTELLIGENCE MAGAZINE 13



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 1Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 2-3Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 4-5Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 6-7Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 8-9Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 10-11Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 12-13Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 14-15Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 16-17Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 18-19Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 20-21Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 22-23Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 24-25Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 26-27Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 28-29Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 30-31Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 32-33Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 34-35Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 36-37Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 38-39Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 40-41Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 42-43Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 44-45Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 46-47Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 48-49Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 50-51Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 52-53Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 54-55Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 56-57Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 58-59Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 60-61Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 62-63Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 64-65Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 66-67Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 68-69Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 70-71Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 72-73Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 74-75Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 76-77Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 78-79Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 80-81Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 82-83Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 84-85Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 86-87Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 88-89Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 90-91Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 92-93Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 94-95Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 96-97Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 98-99Intelligence Magazine numéro 1 nov/déc 2014 Page 100