Info FFPM n°8 jun à déc 2009
Info FFPM n°8 jun à déc 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°8 de jun à déc 2009

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : FFPM

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 7,7 Mo

  • Dans ce numéro : infos régionales... Aquitaine, Bretagne, Corse, Languedoc-Rouissillon, Normandie, Paca, Poitou-Charentes, Réunion.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
INFOSFÉRÉRALES je dois avant tout vous remercier pour votre présence. Je tiens aussi à remercier tout particulièrement la Ville de Brest et toutes les personnalités qui nous font l'honneur d'être présentes ici parmi nous sans oublier Jacques CORNEC qui a œuvré à la mise en place de cette réunion annuelle. L'année dernière à Boulogne sur Mer je vous avais fait part des difficultés rencontrées en 2007 tant pour la pêche du thon rouge que pour l'éventuelle mise en place d'un permis de pêche. Ce n'était rien en comparaison de l'année 2008 où nous avons été à nouveau, suite à l'arrêté du 9 Juin paru au Journal Officiel du 6 Juillet et signé par Madame ALEXANDRE, Directrice des Pêches Maritimes, stoppé de façon brutale dans notre saison de pêche qui avait à peine commencé. La décision prise par Madame ALEXANDRE était basée sur le fait que les professionnels ayant épuisé le quota global alloué à la France par la Communauté Européenne, la pêche sportive et récréative devait aussi cesser. Je comprends bien les difficultés des professionnels et Pierre-Georges DACHICOURT ici présent avec nous peut en témoigner car il a aussi subi les affres des décisions de l’état et de l’Europe sans pouvoir modifier une situation qui nous échappait totalement, mais de là à faire subir aux autres une sanction d'arrêt, il y a un pas que je n'aurais en aucun cas franchi, en tout cas pas aussi brutalement. Madame ALEXANDRE l'a fait. Aujourd'hui encore, j'ai bien du mal à oublier les moments difficiles que j'ai passés et surtout accentués par les attitudes inacceptables de quelques membres de notre Fédération. Je ne peux m'empêcher à nouveau de le mentionner. Actuellement nous avons la certitude qu'un quota de 36 Tonnes est alloué à la pêche sportive et récréative et ceci par arrêté publié au Journal Officiel du 5 Février dernier. Malheureusement, malgré tous nos efforts, nous sommes encore dans l'attente de l'arrêté qui doit définir les conditions d'attribution de ce quota et surtout les modalités de recensement et de contrôle des prises. Un rendez-vous avec le Ministère pour débattre de la question est prévu en principe, sauf encore revirement de dernière minute, pour le 27 Mars prochain. En ce qui concerne le permis de pêche, nous sommes toujours et ce depuis maintenant bientôt six mois dans l'attente de la signature d'une charte qui aura le mérite d'écarter temporairement la mise en place d'un permis suite aux conclusions du COMOP. Aux dernières nouvelles, cette charte devrait être maintenant intégrée dans les textes concernant le Grenelle de la Mer qui vient d'être lancé par le Ministre de l'Environnement, ce qui laisse supposer encore et à nouveau des difficultés pour la suite. Le feuilleton est loin d'être terminé. Voilà très rapidement évoqué les points délicats qui nous préoccupent encore et certainement, sans verser dans un pessimisme de mauvais augure, pour quelques mois de plus. Aujourd'hui, Chers Amis, je quitte la présidence de notre fédération avec la grande satisfaction de pouvoir dire à mon successeur qui sera élu ce soir : « voilà Monsieur le Président je remets entre vos mains une fédération en bon état de marche et totalement régénérée » Nous avons aujourd'hui une structure fédérale conforme à celle que j'espérais lors de ma prise de fonction avec : Une situation financière totalement redressée comprenant un fonds de roulement correct par rapport à nos besoins ainsi qu'une capacité d'autofinancement non négligeable qui permettra quelques investissements dans les années qui vont suivre sans détériorer la structure globale. Une organisation administrative permettant de répondre sans difficulté aux exigences législatives et de nos instances de tutelles. Une structure sportive adaptée avec une règlementation qui ne nécessite dorénavant que des ajustements en fonction de l'évolution des contraintes liées à la protection de la ressource notamment. Des résultats sportifs à la hauteur de nos ambitions au plan international, 13 podiums par équipe et en individuel pour la seule année 2008 et au total 47 podiums depuis 2002. Des moyens de formation pour les moniteurs et les arbitres nécessaires pour le bon déroulement de nos activités ainsi que la mise en place du BP JEPS permettant aux détenteurs de ce diplôme d'exercer une activité de guide de pêche rémunérée. Et enfin des locaux dignes de notre fédération. Je peux aussi, sans contestation possible, dire que notre crédibilité auprès de nos instances de tutelles est totalement recouvrée alors que nous étions au bord du gouffre lors de ma prise de fonction. C'est pour moi, et à titre personnel, la meilleure des satisfactions. Malgré cela je ne peux terminer mes deux mandats sans vous faire part d'une certaine amertume ou de regrets portant sur différents points. D'abord en ce qui concerne la communication je INFOFFPM page 4 regrette que l'on ne soit pas allé plus loin, incontestablement d'autres font beaucoup mieux que nous en la matière, et surtout nous n'avons pas utilisé toutes les possibilités Internet pour être plus performant. La gestion d'une fédération nécessite depuis déjà quelques années un suivi constant de la législation et de la règlementation, notamment communautaire, pour en connaître immédiatement les conséquences sur nos activités. Malgré la mise en place au sein du Comité Directeur d'une compétence en la matière, il a fallu que j'assure moi-même, tant bien que mal, cette veille juridique et règlementaire. Voilà pour les regrets et maintenant pour l'avenir : Certaines animosités, heureusement limitées, et les évènements de l'été dernier m'amènent à adresser au futur Président de la Fédération le message suivant : Monsieur le Président, la Méditerranée ne devra pas être le seul centre d'intérêt de notre fédération, la défense de la pêche du thon rouge ne doit pas accaparer toutes les énergies au détriment d'actions à mener pour la défense du cabillaud ou de la sole par exemple Désolé de traduire ainsi mon agacement des derniers mois, mais il en va, aujourd'hui et plus que jamais demain, d'un équilibre raisonnable et raisonné entre les régions et les pêches et je reste persuadé, Monsieur le Président, que vous saurez tenir compte de mes propos pour assurer dans l'avenir cet équilibre. Je n'ai, quant à moi, aucun doute sur votre volonté pour maintenir un tel consensus. Contrairement à ce que certains pensent, nous ne sommes pas à l'abri de difficultés similaires à celles de la pêche du thon rouge pour d'autres espèces et dans un avenir à moyen terme. Il faudra donc, et ceci sera mon dernier message, modifier les règles de nos compétitions pour introduire d'une façon partielle et progressive la notion du « no kill », ou pour le moins une limitation du prélèvement sur la ressource, sans quoi nous allons être confrontés à de graves problèmes, plus graves encore que ceux d'aujourd'hui. Je ne peux, non plus, passer sous silence le comportement de quelques irresponsables qui, je l'espère, se verront durement sanctionnés dans les mois à venir pour toutes leurs turpitudes et la gravité de leurs actes de pêche illicite. Après ces propos, parfois durs, je tiens pour terminer, à remercier toutes celles et tous ceux qui au cours de mes deux mandats m'ont aidé directement ou indirectement au sein de leurs Comités Départementaux, Régionaux et de leurs clubs. Je prendrais ce soir, à l'occasion de la remise des récompenses, un peu plus de temps pour exprimer ma gratitude à l'égard de tous et plus particulièrement pour quelques personnes et croyez le bien cela ne sera pas sans émotion. Je vous remercie pour votre attention. » Ensuite le Président demande l’approbation du procès verbal de l’Assemblée Générale de 2007 qui s’est tenue à BOULOGNE SUR MER. Celui-ci est adopté à l’unanimité.
INFOSFÉRÉRALES L’ordre du jour se poursuit par l’élection du nouveau Comité Directeur, le Président National demande de procéder au vote. Une seule liste a été reçue et comprend quinze noms conformément à l’article 12 des statuts fédéraux. Les votes se feront pour la liste entière sans pouvoir rayer ou rajouter de nom sous peine de nullité du vote. Le Président de la Fédération sera le candidat figurant en tête de la liste élue (article 15 des statuts fédéraux) La liste présentée est la suivante : PERODDI Gérard BANEGUES Alain BELLET André BRETHOME Jean-Claude CASENAVE Francis CAVOLINO Gérard CHAMPOLEON Jacques CORNEC Jacques CROSETTI Gerard DABBADIE Robert DECOSTER YannDEKNUIT Jean-Pierre MONICH Henri MORGA Patrick NUTTENS Audrey Conformément à l’article 19 des statuts le Président demande trois volontaires pour constituer la Commission Electorale qui aura la charge de contrôler la validité du vote. Celle-ci est composée de Michel CAZAUX DUPLAN, Lucien HUC et Michel CAZIN. Ensuite les Présidents des Clubs ou leurs représentants sont invités à déposer leur bulletin dans l’urne prévue à cet effet. Le résultat du vote sera annoncé à 16 h30 comme prévu à l’ordre du jour. Après le vote l’ordre du jour se poursuit par la présentation des rapports nationaux dans l’ordre suivant : - Rapport Moral de la Secrétaire Générale Dominique SERIS, - Rapport de Marcel ORDAN Président Délégué pour les affaires internationales, - Rapport Financier de Daniel LARTI- GUE, Trésorier national, - Rapport de gestion par Louis MOR- VAN Président National, - Rapport de Jean-Marie PEREZ Contrôleur de gestion. - Rapport de Pierre BOMBOUDIAC Vérificateur aux comptes. - Présentation du budget prévisionnel pour l’année 2009 par le Président National. Les textes des différents rapports sont annexés au présent procès-verbal. Après différentes explications fournies et réponses aux questions, le Président Louis MORVAN soumet à l’approbation de l’Assemblée Générale les rapports nationaux ainsi que le projet de budget. Ceux-ci sont adoptés à l’unanimité. Pierre-George DACHICOURT Président National de la Pêche Professionnelle étant arrivé, le Président lui donne la parole. Celui-ci fait part de son mécontentement INFOFFPM page 5 envers la Direction Nationale des pêches Maritimes qui vient d’allouer un quota aux pêcheurs sportifs et récréatifs pour la capture du thon rouge. Ce n’est pas le principe du quota qui le contrarie, mais le fait que celui-ci soit pris sur le quota des professionnels. Il préférerait que celui-ci vienne en supplément des 3600 Tonnes accordées à la pêche professionnelle et non pas en déduction. Ce point de vue éclairci, il insiste sur le fait que nous devons nous comporter professionnels et pêcheurs de loisir de façon responsable et cohérente afin de pouvoir faire face à certaines ONG qui voient la pêche sous quelque forme que ce soit d’un très mauvais œil. A son avis si nous n’avançons pas ensemble sur ces dossiers sensibles nous serons condamnés à très court terme. Après cela Louis MORVAN invite les Présidents des Comités Régionaux à présenter leurs rapports. Ceux-ci sont déclinés dans l’ordre ci-dessous : - NORMANDIE : Jean-Pierre DEKNUYT - PAYS DE LOIRE : Jean-Claude BOURRON Le Président interrompt les travaux à 12 h 15 pour le déjeuner. Les travaux interrompus à 12 h 15 reprennent à 14 h 00 pour la suite des rapports des Présidents des Comités Régionaux et qui sont déclinés dans l’ordre suivant : - ILE DE FRANCE : Prosper DAHAN - PACA : Jacques CHAMPOLEON - REUNION : Pascal ASTRUC - AQUITAINE : Robert DABBADIE - POITOU-CHARENTES : Alain GAZEILLES - BRETAGNE : Jacques CORNEC - NORD : Marcel NUTTENS - LANGUEDOC ROUSSILLON : Henri MONICH Les Présidents des Commissions Fédérales, sportives et autres sont ensuite invités à présenter les propositions et orientations qu’ils souhaitent appliquer à leur discipline suite aux réunions qui se sont déroulées la veille. Leurs rapports seront intégrés dans la plaquette du compte rendu de l’Assemblée Générale. - BATEAU : Robert DABBADIE - PECHE HAUTE MER : Jacques CHAMPOLEON - LANCER POIDS DE MER : Alain BANEGUES - CORPO : Thérèse GUICHARD - BORD DE MER : Patrick MORGA Geneviève ROUSSEAU Directrice Adjointe des Aires Marines protégées vient au micro afin de présenter le travail effectué par cette agence. Son objectif est de créer 10 parcs naturels d’ici 2012 et de donner les moyens humains et financiers à ces créations. Son exposé est agrémenté d’un diaporama mettant en avant les échos-systèmes pour lesquels une attention spécifique est requise. Thierry CANTERRI présente à son tour un diaporama sur la création du parc Marin d’Iroise, celui-ci a été crée il y a un an et demi. Donc c’est un parc tout jeune en pleine évolution. Ensuite le Président National, avant de prononcer les résultats du vote pour l’élection du nouveau Comité Directeur, indique aux membres de l’assemblée qu’un problème est survenu au cours du scrutin du fait que le Président du « Fishing Club Napoulois » Jacques AUTRAN avait donné pouvoir à deux personnes différentes : l’un à Gérard CROSETTI et l’autre à Marc MARTINI sans que ceux-ci soient au courant créant ainsi un litige. Afin de résoudre ce problème, le Président National a réuni les deux porteurs de pouvoir ainsi que Dominique SERIS avocate. Après exposé des faits et une analyse juridique, il est décidé d’un commun accord que le bulletin de vote soit invalidé. Cette solution est acceptée explicitement par Gérard CROSETTI et Marc MARTINI. Cet incident clos Le Président National annonce les résultats de l’élection. Nombre de voix exprimées : présents ou représentés 7 836 sur 9 846 possibles soit 79,58% des droits de vote. La liste présentée a obtenu : • 7 600 voix pour 96,98% des voix exprimées• 111 voix contre 1,42% des voix exprimées• 64 voix abstention 0,82% des voix exprimées• 61 voix correspondant à un bulletin « nul » 0,78% des voix exprimées C’est donc Gérard PERODDI premier de la liste qui est élu Président National de la FFPM pour l’Olympiade 2009-2012. Le Président Louis MORVAN félicite le nouveau Président National de la FFPM, Gérard PERODDI et l’invite à prendre la parole pour présenter ses objectifs. Mesdames, Messieurs, chers Amis, Avant toute chose, je souhaiterai me présenter... Voilà, j’aurai 55 ans au mois de novembre, je suis marié, mon épouse se prénomme Marie-Paule, nous avons un fils d’une trentaine d’année qui se prénomme Christophe, mon arrière grand père était armateur pêcheur d’éponges ainsi que mon grand père, leurs bateaux étaient basés en Tunisie, pays où je suis né, pratiquement les pieds dans l’eau ! C’est vous dire si la pêche est dans mes gènes !!! Je suis Président du club nautique de Martigues depuis 6 ans et j’occupe un poste de directeur commercial dans une société de négoce en pièces de rechanges et matériel de garage automobiles. Avant d’aller plus loin dans mes propos, je voudrais remercier très chaleureusement notre Président sortant, Louis MORVAN, et Marcel ORDAN, le Président délégué. Durant toutes ces années Louis et Marcel ont piloté notre Fédération sans jamais faillir, avec clairvoyance, avec rigueur car la rigueur s’imposait pour sortir de l’ornière financière où se trouvait la Fédération. Lorsque j’évalue le travail accompli par nos deux amis Louis et Marcel, je ne vous cache pas que, par moments, quelques petites gouttes de sueur viennent perler sur mon front, signe précurseur d’une certaine anxiété… Louis, Marcel, décidemment vous avez placé la barre un tantinet haute !!! ! Bon la peur n’évitant pas le danger, il ne reste plus qu’à retrousser nos manches et nous mettre au boulot ! Oui vous avez bien entendu j’ai dit



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :