Histoire événement n°15 nov/déc/jan 2005
Histoire événement n°15 nov/déc/jan 2005
  • Prix facial : 9,80 €

  • Parution : n°15 de nov/déc/jan 2005

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (125 x 205) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 7,4 Mo

  • Dans ce numéro : la bataille de Rocroi (1643).

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 62 - 63  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
62 63
parler en lui les vieux chants des lansquenets allemands, face à ce monde sans joie qui se préparait être le monde moderne et bourgeois. Le comte de Fontaine avait été de toutes les batailles, de tous les combats où la chrétienté s’était affrontée depuis deux générations. Homme de foi et homme de guerre, il était âgé de soixante sept ans, ce qui était un grand âge pour l’époque, et il se sentait proche de Dieu, et de son au-delà qui l’attendait pour bientôt. Les autres chefs de l’armée espagnole étaient tout aussi vaillants et expérimentés que lui : le duc d’Albuquerque, le comte d’Issembourg, et tant d’autres qui seront bientôt morts ou blessés, emportés par le vent de la défaite, ou par celui gris de la brume sur un champ de bataille lugubre. Les troupes de don Francisco avaient d’autant plus d’assurance qu’elles avaient fait depuis quelques temps du bon travail, Prise de Lens et de La Bassée, écrasement des Français commandé par le maréchal de Guiches à Honnecourt. L’espoir en Espagne s’appelait du nom de don Francisco de Melo, vice-roi de Sicile, et gouverneur militaire des Pays-Bas. Lorsqu’il reçut l’ordre de profiter de la mort de Richelieu, et de la maladie de Louis XIII, don Francisco et son armée était prêts à partir, pour mener une brillante campagne et prendre Paris.. Paris était bien proche … La reine de France, une fois le roi mort, se rangerait aux côtés de son frère … Les Catalans ne se sentiraient plus soutenus par les Français, pas plus que les Hollandais, pas plus que les protestants allemands … Pour les Habsbourg et leur main-mise sur l’Europe continentale, il leur fallait donc prendre Paris, c’était une évidence stratégique… Tout se joue à Rocroi Louis XIII avait parfaitement compris les objectifs de son beau-frère, le roi d’Espagne. Il savait aussi que sa propre 62 Histoire Événement• n°15
armée était fatiguée. Il savait aussi qu’il n’avait pas droit à l’erreur. La France ne pouvait se permettre un nouveau Corbie. Une seule défaite, et le royaume risquait donc de s’écrouler. Sa hantise, c’était l’occupation de Paris, qui était si facile à atteindre, alors que lui-même était malade. Il n’aurait pas l’énergie nécessaire à fédérer toutes ses forces. Tout allait se jouer dans les mois, dans les semaines à venir. Avec très peu de moyens financiers, et des troupes très moyennes. Il connaissait les défauts de son armée que Richelieu essayait de commander et de rendre cohérente par un autoritarisme de premier ministre… Mais en fait, tout reposait sur le roi. Ce qui était catastrophique pour la France, c’était la mort de son ministre suivie de la disparition proche de son roi. Un pays a besoin de chefs naturels. Il a besoin d’espérance. Tous ces courtisans autour du roi, ces militaires autour du Louvre, ces bourgeois autour des militaires, ils ne sont plus rien s’ils n’ont pas de chefs. Il ne sont plus Français. Et la France, à la mort de son roi, c’est une reine autrichienne, un cardinal italien, deux petits enfants qui pleurent. Comment résisteront-ils à tant d’adversité tout autour d’eux ? A tant de gens qui vont les haïr parce qu’ils voudront un vrai chef charismatique ? Il ne reste, en fin de compte, que son cousin Condé, son fils, qui a du caractère, et qui sont près, comme du temps des guerres de religion, à entrer dans le dernier carré de Henry IV, pour partir à la bagarre. Quels pouvaient être les sentiments mélancoliques de Louis XIII, à ce moment là ? Il devait regarder la vanité de toutes choses, de tout effort … Depuis que son père avait le pouvoir, la vie n’avait été que lutte. La France existait dans les rêves actuels, comme dans ceux de Jeanne d’Arc, de Charles VII et de Louis XI. Mais il fallait à chaque génération rejouer son destin. Se relancer sur les chemins du risque et de l’avenir … remobiliser les énergies qui si vite se lassaient, se scindaient, en fonction des intérêts ou des humeurs particulières … Louis XIII se rappelait les critiques de Richelieu sur ses Histoire Événement• n°15 63



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 1Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 2-3Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 4-5Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 6-7Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 8-9Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 10-11Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 12-13Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 14-15Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 16-17Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 18-19Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 20-21Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 22-23Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 24-25Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 26-27Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 28-29Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 30-31Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 32-33Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 34-35Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 36-37Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 38-39Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 40-41Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 42-43Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 44-45Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 46-47Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 48-49Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 50-51Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 52-53Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 54-55Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 56-57Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 58-59Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 60-61Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 62-63Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 64-65Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 66-67Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 68-69Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 70-71Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 72-73Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 74-75Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 76-77Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 78-79Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 80-81Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 82-83Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 84-85Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 86-87Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 88-89Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 90-91Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 92-93Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 94-95Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 96-97Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 98-99Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 100