Histoire événement n°15 nov/déc/jan 2005
Histoire événement n°15 nov/déc/jan 2005
  • Prix facial : 9,80 €

  • Parution : n°15 de nov/déc/jan 2005

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (125 x 205) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 7,4 Mo

  • Dans ce numéro : la bataille de Rocroi (1643).

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 54 - 55  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
54 55
enfants. Le marié se devait d'obéir à son père. Richelieu avait promis tout de même une jolie dot. C’est peut-être cela qui décida finalement Condé. Le mariage fut donc décidé d’un commun accord. Mais le cardinal allait ensuite tout faire pour diminuer la dot au moment de la signature du contrat de mariage. Et il se débrouillera pour ne jamais la payer en entier. Le duc de Condé se vengea en protestant chez le notaire, mais il n'osa pas accéder au vœu secret de son fils, qui était toujours de rompre les fiançailles. Il se vengea aussi en donnant des meubles de mauvaise facture aux jeunes mariés. Ce qui obligera Richelieu à prendre sur son propre mobilier pour meubler les appartements de sa nièce qu'il voulait faire vivre dans le confort et le raffinement le plus moderne. Il y eut, malgré ces petits heurts et le ricanement des initiés, une grande cérémonie de mariage, où la jeune épousée ne dit rien. Elle réussit même l'exploit de s'étaler durant une danse. Pour la grandir, on lui avait mis des talons hauts, et elle se retrouva sur le derrière, tandis que la noce éclatait d'un rire moqueur, y compris le marié qui la trouva encore plus cruche. Et Richelieu devint blanc de colère. Mais il n'y pouvait rien. Il encaissa en silence. L’inquiétude du cardinal allait grandir les jours suivants : le jeune duc d'Enghien laissait la jeune femme vierge de tout rapport. Richelieu voyait le coup venir : le jeune marié attendait la bonne occasion, par exemple la mort de ce grand malade de cardinal, pour faire annuler ses épousailles. Cette pénible situation allait durer plusieurs mois. Finalement, Enghien se plia aux exigences de sa femme, de son père, du cardinal et de la bonne logique des mœurs. Il prit là quelques habitudes qui étaient contraires à ses goûts naturels, car il était à voile et vapeur. Ils auront ainsi deux enfants et ils ne furent pas heureux du tout. Que lui avait promis le cardinal ? Ou par quel moyen lui avait-il mis pression ? Condé céda-t-il finalement par bonté d'âme ? Par amitiés pour la vilaine gourde au grand cœur ? 54 Histoire Événement• n°15
Ou par respect filial et sympathie pour le cardinal ? Peutêtre pensa-t-il récupérer la fortune de Richelieu, qui, selon la coutume de l'époque, s'enrichissait sans vergogne ? Nul ne le sait. Les raisons d’acceptation de ce mariage par la puissante famille des princes de Condé nous semble bien simple de nos jours : l’obéissance à l’intérêt des familles. Mais était-ce l’intérêt réel d’un prince de sang d’épouser la nièce non princière d’un cardinal fût-il premier ministre ? Condé aurait pu faire un tout autre mariage. Et, compte tenu du caractère qu’il allait montrer par la suite, s’opposer même à son père. Il préféra céder. Il eut par la suite des amours mélancoliques avec les femmes, des amours peutêtre plus épanouis avec les hommes, mais toute une partie de sa vie n’allait pas en être lumineuse. Même si sa bonté naturelle, jointe à celle de sa femme, allait lui permettre d’arriver en quelque sorte à un équilibre familial. La récompense du mariage sera de toute façon là : le jeune prince fut mis à la tête d'une armée. Mais c’est Louis XIII qui le nomma. Peut-être ne l’aurait-il pas mis à un tel poste sans les conseils de Richelieu avant de mourir. Nul ne peut l’affirmer par des preuves certaines. Le duc d’Enghien allait peut-être ainsi grâce à son mariage, quitter la petite histoire, et passer à la grande, celle qui s’inscrit dans le grand livre du temps et des faits d’armes. Il allait arrêter les Espagnols dans les Ardennes, aux portes d’une petite ville fortifiée qui s’appelait Rocroi et que très peu de monde connaissait. La France à la mort de Richelieu Le cardinal de Richelieu mourut en 1642. Il avait œuvré toute sa vie pour l’unité du royaume. Il voyait cette unité dans un pouvoir centralisateur, où la monarchie serait l’unique maîtresse du jeu. Il s’était du coup heurté à tout ce que la France contenait de partisans de la vieille tradition aristocratique du droit à l’indépendance. Il avait prélevé trop d’impôts, directs ou indirects sur la bourgeoisie. L’armée française ne s’en était pas révélée meilleure. Bien au Histoire Événement• n°15 55



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 1Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 2-3Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 4-5Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 6-7Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 8-9Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 10-11Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 12-13Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 14-15Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 16-17Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 18-19Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 20-21Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 22-23Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 24-25Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 26-27Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 28-29Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 30-31Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 32-33Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 34-35Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 36-37Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 38-39Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 40-41Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 42-43Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 44-45Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 46-47Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 48-49Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 50-51Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 52-53Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 54-55Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 56-57Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 58-59Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 60-61Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 62-63Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 64-65Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 66-67Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 68-69Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 70-71Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 72-73Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 74-75Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 76-77Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 78-79Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 80-81Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 82-83Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 84-85Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 86-87Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 88-89Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 90-91Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 92-93Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 94-95Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 96-97Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 98-99Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 100