Histoire événement n°15 nov/déc/jan 2005
Histoire événement n°15 nov/déc/jan 2005
  • Prix facial : 9,80 €

  • Parution : n°15 de nov/déc/jan 2005

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (125 x 205) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 7,4 Mo

  • Dans ce numéro : la bataille de Rocroi (1643).

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
pouvait faire des actes de commerce sans déroger, et qui vivait dans une sorte de protection fiscale qui n’était pas génératrice d’esprit d’entreprise, au moment où le monde moderne était en train de commencer à tisser sa toile. L’Etat de Richelieu était en risque de faillite perpétuelle. C’était le prix à payer de la politique de grandeur et d’indépendance de la France. La seule façon d'éviter la ruine était d'augmenter les impôts, ce qui était une façon très négative, en revanche, de gérer l'économie sur le long terme. Parce que cela détruisait la consommation. Mais sans augmentation des dépenses publiques, il n'y avait point d'armées capables d'arrêter les Habsbourg. Il fallait aussi payer tous les Grands, pour qu'ils ne complotent pas trop. Parce que, souvent, ils continuaient à recevoir des "subventions" de l'Espagne, pour le prix de leur indépendance d’esprit. Pour ne pas risquer d'être éclatée, et devenir un sous-état de l'Espagne, la monarchie française était donc bel et bien obligée d'augmenter ses impôts. C'est-à-dire d'appauvrir les riches et réduire le développement commercial de la nation. La noblesse est donc bien en train de perdre ses fonctions essentielles. Elle est le vestige esthétique des grandes invasions. Le symbole des guerres qui se faisaient à l'arme blanche, et où la puissance du cheval était redoutable. Où le métier du maniement de l'arme s'apprenait à longueur de jour. Les guerres devenaient de plus en plus mortelles pour les nobles. Au Moyen-Âge, les soldats a pied et roturiers ne pouvaient opposer, à leur charge de cavalerie, que des flè- Un fonceur, un stratège, un génie, un des grands seigneurs les plus brillants du royaume 28 Histoire Événement• n°15
ches et des armes blanches. Maintenant, nobles et cavaliers étaient toujours à cheval, mais ils constituaient des cibles parfaitement identifiables pour des roturiers qui pouvaient les abattre à trente pas comme des lapins. La vieille noblesse se mourrait. Les familles qui avaient le plus de pouvoir à Paris étaient les familles de banquiers. Qui prêtaient de l'argent à la monarchie et finançaient les guerres. Il n'y avait plus de chevalerie triomphante. Il ne pouvait en rester que l'esprit, qui fera désormais l'objet de livres et d’autres méthodes de combat, plus scientifiques. Mais les faits d’armes individuels seront de moins en moins décisifs dans le sort d’une bataille. La balle devenait supérieure à l'épée. Le canon supérieur au cheval. Le meilleur tireur ou le meilleur ingénieur en balistique commençait à avoir un rôle plus important dans une bataille que le meilleur des cavaliers d'assaut Le problème du dynamisme des élites était en 1643 de même nature. Mais il commençait juste à se poser en ces termes. La noblesse d’épée tenait toujours les postes militaires et politiques essentiels. Elle commençait seulement à vivre sa dernière époque flamboyante. Elle se désargentait. Il en résultera de magnifiques pages dans la littérature européenne qui éprouve une fascination morbide et douloureuse à décrire la chute d’une classe sociale, : Les Trois mousquetaires, le capitaine Fracasse et Don Quichotte sont tout aussi pauvres que leurs domestiques. Les seuls riches qu’ils côtoient sont des nobles spécialisés dans la haute fonction publique et la politique, ou bien des petits bourgeois, économes de leur sang et de leurs deniers tout au long de leur vie. Les historiens n’ont-ils pas exagéré le clivage existant entre bourgeoisie et noblesse ? Dans les arbres généalogiques des vieilles familles européennes, on voit fréquemment des interférences de milieu. L’enrichissement matériel avait toujours été une forme de début de noblesse. La vie de cour ne coûtait pas si cher que ce que l'on croit. Histoire Événement• n°15 29



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 1Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 2-3Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 4-5Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 6-7Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 8-9Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 10-11Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 12-13Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 14-15Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 16-17Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 18-19Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 20-21Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 22-23Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 24-25Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 26-27Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 28-29Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 30-31Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 32-33Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 34-35Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 36-37Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 38-39Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 40-41Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 42-43Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 44-45Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 46-47Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 48-49Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 50-51Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 52-53Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 54-55Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 56-57Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 58-59Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 60-61Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 62-63Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 64-65Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 66-67Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 68-69Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 70-71Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 72-73Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 74-75Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 76-77Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 78-79Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 80-81Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 82-83Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 84-85Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 86-87Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 88-89Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 90-91Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 92-93Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 94-95Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 96-97Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 98-99Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 100