Histoire événement n°15 nov/déc/jan 2005
Histoire événement n°15 nov/déc/jan 2005
  • Prix facial : 9,80 €

  • Parution : n°15 de nov/déc/jan 2005

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (125 x 205) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 7,4 Mo

  • Dans ce numéro : la bataille de Rocroi (1643).

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
l'Allemagne durant une période que l'on fait traditionnellement aller de 1618 à 1648. Le peuple national du roi de France Tout au long du seizième siècle, la France sera littéralement encerclée par le monde espagnol : par les Flandres, par la Franche-Comté, par les Pyrénées, bien sûr, mais aussi, mentalement, par le Vatican. Henry III sera excommunié pour avoir fait assassiner le cardinal de Guise. Henry IV devra se convertir au catholicisme pour accéder au trône. Louis XIII devra s’allier avec les Protestants de Hollande, Suède et Allemagne pour desserrer l’étau qui encerclait son royaume. Un simple coup d’œil sur une carte de l’Europe permet de faire une constatation géographique : Rome est bien plus proche de Vienne que de Paris. L’influence des Habsbourg sur les papes sera donc toujours bien plus importante que celle des Capétiens. Tandis que l’Espagne développera ses notions mystiques ou militantes de Dieu, la France se tournera vers le cartésianisme ou le jansénisme, et bientôt, vers le siècle des lumières et la Révolution égalitaire. Au moment où le modèle espagnol se fige dans une tradition mystique, le parti franco-français, se précise de plus en plus autour du roi Louis XIII. Il est en train de devenir enfin homogène. Le sentiment populaire parisien était remonté contre ces Italiens, les Concini, Marie de Médicis, que l’on soupçonna dès la nouvelle de sa mort, d’avoir fait assassiner le bon roi Henry Bien que catholique, les Parisiens commençaient à se sentir Français avant tout. Le sentiment national existait supérieur à l’idéologie religieuse. On était catholique et Français, donc prêts à se battre contre d’autres catholiques, espagnols ou allemands, pour affirmer son identité française. Cette affirmation de l’identité nationale sera un des éléments clés de la guerre que mènera la France contre les 22 Histoire Événement• n°15
Habsbourg à partir de 1635 dans le cadre de la guerre de Trente ans. Cela expliquera le retentissement de la victoire de Rocroi. Dès 1616, les premiers à faire les frais du sentiment national français seront les gens du clan de Marie de Médicis. Dans un premier temps, Louis XIII, qui était loin d'être un faible, décida de récupérer son pouvoir royal, détenu par sa mère qu'il détestait. Pourquoi la détestait-il d'ailleurs, ? Déteste-t-on sa mère ? A moins qu'elle n'ait haï et tué son mari Le refus de la femme en Louis XIII ne trouve-t-il pas là son explication psychologique ? Il adorait son père. Il voyait bien, enfant, les dissensions dans le couple royal et parental. Dès que sa mère est nommée régente, son père est assassiné. Toute sa vie, Louis XIII voudra venger son père et continuer son œuvre. Richelieu aura donc cette mission. Il est prêtre. Enfant, il était protestant. Comme Henry IV. Lui aussi a compris que la France existait en tant que nation. Il n'est pas issu d'une de ces grandes familles de princes qui avaient les moyens de contester le pouvoir de la monarchie. En tant qu'homme d'église, il dépend du pape, et de son roi. Il entre parfaitement dans la cohésion mentale de Louis XIII. Qui a très bien, dans sa tête, défini ses objectifs. Ces deux hommes vont partager la même puissance, la même vision des choses. Créer un Etat français moderne. Avec à sa tête une élite aux sentiments nationaux confirmés, et une spiritualité unique, affirmant le sentiment national. Pour assurer la cohésion de ce qui va devenir à la fois la nation et l'empire français. Le massacre de la Saint Barthélemy fit comprendre aux futurs dirigeants politiques de l’Europe, particulièrement à Richelieu qui avait failli s’y faire égorger, que la sécurité du royaume ne reposait pas sur une religion directrice, mais sur un Etat capable de faire régner l'ordre et respecter ce que l'on appelait pas encore les libertés individuelles. Histoire Événement• n°15 23



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 1Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 2-3Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 4-5Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 6-7Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 8-9Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 10-11Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 12-13Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 14-15Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 16-17Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 18-19Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 20-21Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 22-23Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 24-25Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 26-27Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 28-29Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 30-31Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 32-33Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 34-35Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 36-37Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 38-39Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 40-41Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 42-43Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 44-45Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 46-47Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 48-49Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 50-51Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 52-53Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 54-55Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 56-57Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 58-59Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 60-61Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 62-63Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 64-65Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 66-67Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 68-69Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 70-71Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 72-73Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 74-75Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 76-77Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 78-79Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 80-81Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 82-83Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 84-85Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 86-87Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 88-89Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 90-91Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 92-93Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 94-95Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 96-97Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 98-99Histoire événement numéro 15 nov/déc/jan 2005 Page 100