Histoire événement n°10 HS mai/jun/jui 2004
Histoire événement n°10 HS mai/jun/jui 2004
  • Prix facial : 2,50 €

  • Parution : n°10 HS de mai/jun/jui 2004

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (125 x 205) mm

  • Nombre de pages : 102

  • Taille du fichier PDF : 7,3 Mo

  • Dans ce numéro : Europe, une histoire française.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 82 - 83  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
82 83
l’avantage est quelque chose d’agréable et de bénéfique pour ceux qui en profitent. Ne pas avoir à payer une redevance fait gagner de l’argent à court terme. Mais dans une seconde perspective, il faut réaliser que l’avantage de classe contient toujours un danger. Par exemple, une exemption d’impôts pousse à ne pas améliorer sa productivité, parce que l’on n’est pas obligé de prévoir la dépense en question et son augmentation éventuelle dans le futur. A ce jeu, on risque de perdre le sens du risque et de l’anticipation. L’échange économique entre bourgeoisie et Etat tissait entre ces deux mondes des liens de dialogue et de réciprocité, au détriment de la noblesse qui n’avait pas plus le pouvoir politique qu’économique, et à qui il ne restait donc comme mission que la plus dangereuse : le champ de bataille. En supputant, pour compenser, qu’une meilleure organisation centralisatrice permettra de secréter dans un second temps de meilleures plus-values, plus profitables dans un second temps à l’ensemble de la nation. Même si ce terme de « plus-values » n’était pas en cours à cette époque, il permet bien de rendre compte de la logique du raisonnement économique de l’Etat monarchique français. Qui cherchait à contrôler l’ensemble des forces vives de la nation pour organiser une puissance politique pour le bien du plus grand nombre. La révolte à venir de la Fronde ne sera essentiellement que le refus, de la part de la noblesse et de la bourgeoisie, de cet esprit centralisateur de la monarchie. D’une façon tout à fait naturelle, pour encore mieux contrôler ce qui restait du pouvoir de ces princes, les monarques français se mirent à accélérer le processus de destruction de la vieille noblesse d’épée. Celle-ci pouvait se sentir en effet une certaine loyauté à l’égard de ses grands féodaux, qui devaient eux-mêmes fidélité à leur roi. En cas de conflit entre un grand seigneur et son roi, les nobles vassaux du grand seigneur avaient obligation de rester fidèle à ce dernier et de prendre son parti 80 Histoire Événement• Hors-série n°9
en cas de guerre. La création d’un Etat centralisateur va désormais obliger le pouvoir monarchiste à couper les princes de leurs bases féodales, en réduisant le rôle de l’aristocratie afin qu’elle ne dépende plus que du roi. Cela sera aussi un des principaux enjeux de cette suite de Frondes qui commenceront juste après Rocroi. La France devint ainsi, comme la plupart des Etats modernes qui allaient participer à la Révolution industrielle et privilégier le progrès technique, une terre de promotion pour la bourgeoisie. On facilita l’entrée et la nomination dans l’armée, et dans tous les offices dits nobles, de ceux qui pouvaient payer et qui détenaient le pouvoir en achetant la charge d’un régiment ou d’une autre administration. Cela sera un des facteurs qui influencera la France à devenir un pays de la haute administration publique, qui aura toujours la tentation d’agir sur le commerce et l’industrie. Au service du monarque. Mais dans un ordre bourgeois et centralisateur. La classe dirigeante sera ainsi chargée de contrôler petit à petit toute initiative individuelle pouvant faire courir un risque à l’équilibre de l’Etat. Un autre principe politique devenait prédominant. La monarchie absolue et théocratique s’installait non pas dans le cadre d’un système féodal, mais dans celui d’un système d’état nation. L’ennemi du roi devenait non pas un homme lige s’opposant chevaleresquement à un autre homme libre, mais un traître à son roi trahissant la France elle-même. Le seigneur perdait ainsi toute autonomie. En fait, plus rien ne le distingue d’un bourgeois : Il est un bourgeois guerrier ne payant pas d’impôts, gardant quelques prééminences sociales, comme d’être reçu facilement à la cour et dans quelques salons aristocratiques. Mais en dehors de cela, il n’a pas plus de pouvoir qu’un bourgeois qui mètre son tissu dans sa boutique ou spécule sur les grains. Ce affaiblissement de la vieille noblesse d’épée et moye- Histoire Événement• Hors-série n°10 81



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 1Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 2-3Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 4-5Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 6-7Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 8-9Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 10-11Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 12-13Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 14-15Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 16-17Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 18-19Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 20-21Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 22-23Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 24-25Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 26-27Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 28-29Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 30-31Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 32-33Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 34-35Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 36-37Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 38-39Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 40-41Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 42-43Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 44-45Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 46-47Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 48-49Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 50-51Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 52-53Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 54-55Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 56-57Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 58-59Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 60-61Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 62-63Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 64-65Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 66-67Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 68-69Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 70-71Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 72-73Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 74-75Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 76-77Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 78-79Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 80-81Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 82-83Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 84-85Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 86-87Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 88-89Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 90-91Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 92-93Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 94-95Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 96-97Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 98-99Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 100-101Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 102