Histoire événement n°10 HS mai/jun/jui 2004
Histoire événement n°10 HS mai/jun/jui 2004
  • Prix facial : 2,50 €

  • Parution : n°10 HS de mai/jun/jui 2004

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (125 x 205) mm

  • Nombre de pages : 102

  • Taille du fichier PDF : 7,3 Mo

  • Dans ce numéro : Europe, une histoire française.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 74 - 75  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
74 75
étaient arrivés commercer avec eux en emmenant des missionnaires. Les seigneurs japonais avaient constitué jusqu’à présent une société traditionnelle, bâtie sur le même moule aristocratique que celui de la vieille Europe. Tout s’était bien passé au départ de la rencontre entre les chevaliers asiatiques et les commerçants protestants. La curiosité, le désir d’ouverture étaient de mise des deux côtés des mers. Lorsque les missionnaires chrétiens arrivèrent pour parler du Christ, ils furent compris, c’est-à-dire tolérés. La transcendance de la bonne parole, la notion de résurrection des morts, l’intérêt de sauver son âme, pouvait parfaitement s’adapter à la logique des Shoguns. Eux-mêmes apportaient plus d’importance à la valeur morale de l’acte qu’à son résultat. Les prêtres hollandais parlaient du salut prédestiné, les prêtres catholiques de la Vierge et du martyr des saints. Ces différences subtiles entre chrétiens perturbèrent la netteté du message que les samouraïs écoutaient avec attention. Certains missionnaires allèrent trop loin dans leur démarche de missionnaire. Ils montrèrent trop de rigidité, même pour ceux des Japonais qui étaient en accord avec la logique de la révélation et du dogme unique. Devant de tels passionnés montrant de telles différences, les seigneurs japonais s’inquiétèrent de perdre leur identité culturelle. Parce que ce que proposaient tous ces marins et ces commerçants, y compris ces prêtres de Rome aux yeux remplis d’espérance, c’était une véritable révolution religieuse, qui ne pouvait qu’être contradictoire avec les vieilles divinités japonaises. Les shoguns eurent tout d’un coup de la méfiance envers ces hommes blancs qui se critiquaient entre eux parce qu’ils n’étaient pas d’accord sur la doctrine de la prédestination. Ils représentaient trop un nouveau modèle, complètement moderne, véhiculant une révolution déjà bourgeoise. La foi catholique s’exprimait par le dis- 72 Histoire Événement• Hors-série n10
cours et le raisonnement. Le raisonnement menait au voyage. Mais le voyage entraînait la remise en question des mentalités traditionnelles des samouraïs et de leur haute spiritualité. L’art de la mer ne menait en fin de compte, pour les Japonais, qu’à l’art des affaires et de la plus-value. Il ne conduisait pas à l’art dans lequel excelle toute aristocratie : celle du maintien des traditions, qui deviennent alors le reflet de la conscience. Face aux protocoles de la mémoire, l’Occident proposait le protocole du changement, et l’appelait liberté et salut des âmes. Mais cette liberté et ce salut était conjoints à une exigence dogmatique : l’acceptation unique d’une foi qui menait à des guerres intestines dans toute l’Europe. Les Japonais s’agacèrent, surtout quand ils comprirent que ces religions considéraient que leurs pratiques bouddhistes étaient considérées comme dictées par le diable. Ils allaient donc fermer leurs portes aux perturbateurs blancs. Ils ne les réouvriront que deux siècles plus tard. Ils ne laisseront, dans l’intervalle, comme valve de jonction, qu’une seule base maritime où les Portugais eurent le droit de faire du commerce et apporter les innovations techniques de l’Occident en échange de plus-values ponctuelles. Peut-on dire que les Japonais eurent tort de ne pas s’intéresser au concile de Trente, à la guerre de Trente ans et de ne pas soutenir moralement les combattants de l’Allemagne, de la Suède, de la France et de l’Espagne en guerre ? Ils furent peut-être fort sages, parce qu’ils comprirent que le modèle occidental qu’on leur proposait d’assimiler était bien trop tumultueux, trop tourné sur des querelles de dogmes et des affirmations religieuses contradictoires à la tradition de leurs ancêtres pour qu’ils puissent trouver intérêt à ces changements. Ce qui est étonnant dans leur démarche, c’est qu’ils firent un choix de civilisation, et que ce choix n’était pas le progrès économique que semblait apporter ces marins étrangers. Histoire Événement• Hors-série n°10 73



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 1Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 2-3Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 4-5Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 6-7Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 8-9Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 10-11Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 12-13Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 14-15Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 16-17Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 18-19Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 20-21Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 22-23Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 24-25Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 26-27Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 28-29Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 30-31Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 32-33Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 34-35Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 36-37Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 38-39Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 40-41Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 42-43Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 44-45Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 46-47Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 48-49Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 50-51Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 52-53Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 54-55Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 56-57Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 58-59Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 60-61Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 62-63Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 64-65Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 66-67Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 68-69Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 70-71Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 72-73Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 74-75Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 76-77Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 78-79Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 80-81Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 82-83Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 84-85Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 86-87Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 88-89Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 90-91Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 92-93Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 94-95Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 96-97Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 98-99Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 100-101Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 102