Histoire événement n°10 HS mai/jun/jui 2004
Histoire événement n°10 HS mai/jun/jui 2004
  • Prix facial : 2,50 €

  • Parution : n°10 HS de mai/jun/jui 2004

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (125 x 205) mm

  • Nombre de pages : 102

  • Taille du fichier PDF : 7,3 Mo

  • Dans ce numéro : Europe, une histoire française.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 66 - 67  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
66 67
porains, et que l’on retrouve chez Louis XIII ou Louis XIV, ressemble à une sorte de recherche perpétuelle de majesté et de pouvoir qui ne se sent pas stable mais perpétuellement remis en question. Comme si ces deux rois et ce ministre cardinal, qui étaient en train de faire la grandeur de la France moderne, doutaient de leur capacité à s’identifier de façon naturelle à cette splendeur théocratique qui était celle du système pour lequel ils oeuvraient. Le rôle des rois Louis XIII et Louis XIV pour essayer de constituer leur Etat - nation sera de mettre ces élites, protestantes et forte-têtes, dans le moule fondateur de la France catholique et monarchique, beaucoup plus policée. La foi doit-elle s’exprimer par les peintures du Vatican ou par la simplicité d’une messe protestante ? A ce dilemme religieux, il n’y avait de réponse que dans l’hésitation intellectuelle ou politique, donc dans l’affrontement entre les deux systèmes religieux, puisqu’il n’y avait pas de solution au débat. Mais qu’ils soient catholiques chatoyants ou protestants austères, les sentiments religieux et nationaux s’entremêlaient à un autre sentiment qui était lié, quant à lui, à ce qu’il restait du droit féodal dans les consciences de tous ces soldats qui bientôt prendront partie d’un côté ou de l’autre pendant les évènements de la Fronde, puis de la Révoltion... Il y avait le sentiment permanent de révolte des grands seigneurs, qui jugeaient que les Bourbon n’avaient obtenu leur trône uniquement parce qu’Henry IV avait eu une sorte de chance exceptionnelle lié à la disparition des Valois et à quelques victoires militaires. Mais il y avait aussi l’opinion de tous les autres, les nobles moins puissants, les chevaliers, dont les familles avaient constitué la force du moyen-âge de notre hexagone. Ceux-ci étaient liés autant aux grands seigneurs qu’à leur roi. 64 Histoire Événement• Hors-série n10
La notion de seigneurie était une notion libre, presque démocratique. C’était un engagement contractuel, avec des devoirs respectifs. Si un grand seigneur se révoltait contre son roi, il y avait rupture codifiée du lien féodal qui existait entre le roi et ce grand seigneur. Mais les nobles qui avaient un lien féodal avec un grand féodal restaient toujours lié à celui-ci. Leur devoir était alors, soit de rompre leur propre lien avec le grand seigneur dont ils étaient le vassal, soit de ne pas rompre ce lien, et d’entrer donc en lutte contre le roi. Moralement, dans les deux cas, ils n’avaient rien à se reprocher selon les règles communément admises. Le principe de la guerre de Trente ans aurait pu être fondé sur ce système de respect du lien féodal. Mais la pratique sera toute autre, comme cela avait déjà été durant de nombreuses guerres précédentes : les seigneurs qui suivaient le grand féodal auquel ils étaient rattachés s’attirèrent les foudres du suzerain auquel ils s’opposaient. Les Habsbourg, par simple goût de la vengeance, firent ainsi tomber dans le prolétariat des familles nobles de Bohème qui s’opposèrent à elles. Il apparaissait clairement que le roi féodal laissait place à un autre type de gouvernant : le roi de l’Etat centralisateur. La France oscillait en fait entre sa société traditionnelle et son évolution moderne. Comme si elle ne savait pas. Comme si, compte tenu de la géographie de son pays, de son ethnographie et de son histoire, elle essayait de faire vivre les deux systèmes, l’aristocratique et le bourgeois, dans une ambiance complexe, pour composer son exception française, qui donnera sa prestigieuse civilisation qui vivra de Louis XIII à Napoléon. Elle était partagée entre son système administratif croissant et l’instinct industriel et commerçant d’une partie appréciable de sa population. On ne sait jamais comment se termine une révolte dirigée ou manipulée par un prince de sang. Il porte en lui une part Histoire Événement• Hors-série n°10 65



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 1Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 2-3Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 4-5Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 6-7Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 8-9Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 10-11Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 12-13Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 14-15Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 16-17Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 18-19Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 20-21Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 22-23Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 24-25Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 26-27Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 28-29Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 30-31Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 32-33Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 34-35Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 36-37Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 38-39Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 40-41Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 42-43Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 44-45Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 46-47Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 48-49Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 50-51Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 52-53Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 54-55Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 56-57Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 58-59Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 60-61Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 62-63Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 64-65Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 66-67Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 68-69Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 70-71Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 72-73Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 74-75Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 76-77Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 78-79Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 80-81Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 82-83Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 84-85Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 86-87Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 88-89Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 90-91Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 92-93Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 94-95Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 96-97Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 98-99Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 100-101Histoire événement numéro 10 HS mai/jun/jui 2004 Page 102