High Performance Computing n°18 15 mar 2016
High Performance Computing n°18 15 mar 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°18 de 15 mar 2016

  • Périodicité : bimensuel

  • Editeur : HPC Media

  • Format : (271 x 361) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 8,6 Mo

  • Dans ce numéro : HPC et entreprise, un mariage de raison pour bosster la croissance.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
newsfeed HIC cœurs sur notre machine d’origine. Comme le système précédent n’avait que trois ans, c’est une amélioration de taille. » PISTES POUR L’AVENIR Cette relation avec Lenovo est importante pour le CERFACS surtout que l’organisation vient de conclure un partenariat avec le Centre d’innovation HPC de Lenovo situé à Stuttgart. Nicolas Monnier ajoute  : « Nous réfléchissons avec les équipes du Centre d’innovation HPC de Lenovo aux possibilités d’adapter nos codes à de futures architectures comme Intel Xeon Phi. Nous n’en sommes qu’au tout début de notre relation avec Lenovo et nous comptons sur leur expertise technique pour nous aider à optimiser nos performances pour conserver notre position de leader de la recherche par les calculs. » Interview Nicolas Monnier, DSI du CERFACS Quelles sont les applications pour lesquelles votre infrastructure existante s’est révélée insuffisante ? Le cœur de métier du Cerfacs est la simulation numérique, c’est à dire reproduire sur supercalculateur le comportement de phénomènes physiques pour lesquels il est très couteux voire impossible d’obtenir des résultats expérimentaux. A titre d’exemple nous pouvons citer la simulation des changements climatiques induits par l’activité humaine, l’allumage d’un moteur en haute altitude, le comportement d’une explosion dans un bâtiment. Toute augmentation de la capacité de traitement du Cerfacs permet à nos chercheurs d’aborder des phénomènes de plus en plus réalistes et complexes sans pour autant augmenter le temps de simulation. C’est dans cet objectif que l’acquisition de ce nouveau calculateur a été réalisée. REVIEW Quelles nouvelles possibilités cette nouvelle infrastructure vous ouvre-t-elle ? L’installation du calculateur Nemo triple la capacité de traitement interne du Cerfacs. Ce surcroit de puissance est principalement utilisé pour affecter trois fois plus de ressources de calcul à chacune des simulations. Les simulations peuvent ainsi travailler sur des géométries plus précises  : par exemple une simulation climatique utilisera une résolution de 50 km x 50 km au lieu de 150 km x 150 km, ou encore plus complexe en couplant entre elles plusieurs simulations pour participer à une simulation globale  : par exemple l’étude d’un moteur en couplant la simulation de la chambre de combustion en amont de la simualtion du fonctionnement de la turbine. Sur quels critères avez-vous choisi la solution de Lenovo ? Les trois critères principaux de sélection étaient  : Le coût global de possession de la solution sur 5 ans
newsfeed HIC Le taux d’accroissement de la capacité de simulation apportée par le calculateur et étalonnée sur la base de benchmarks applicatifs La robustesse de l’environnement et la capacité de mise en oeuvre et de support apportée par le prestataire Prévoyez-vous d’équiper le centre de recherches de solutions complémentaires dans un avenir proche et si oui, pour quel type de simulations ? Le Cerfacs augmente régulièrement sa capacité de traitement afin que celle-ci permette à nos chercheurs de rester à la pointe dans nos domaines d’excellence. La prochaine augmentation de puissance est planifiée pour la fin 2017. De quelle capacité de calcul totale est dotée le CERFACS avec cette nouvelle solution ? Le Cerfacs dispose de deux principaux calculateurs  : - Un calculateur Bull installé en 2012 dont la puissance crête est de 53 Tflop/s - Un calculateur Lenovo installé en 2015 avec une puissance crête de 242 Tflop/s Soit une puissance crête globale de près de 300 Tflop/s. Quels sont les principaux secteurs du champ d’action du CERFACS ? Le Cerfacs mène ses recherches dans les secteurs d’intérêt de ses actionnaires, ses principales thématiques sont ainsi  : La modélisation du climat et son changement global L’étude des phénomènes de combustion, d’aérodynamique et d’aéroacoustique L’étude de l’impact du trafic aérien sur l’environnement et des phénomènes de pollution REVIEW L’algorithmique numérique et les mathématiques au service de la simulation Interview Yves Haggiag, Lenovo Pouvez-vous nous présenter l’activité HPC de Lenovo ? Historiquement, IBM a toujours été très présent sur le marché du HPC, avec des machines conçues autour des processeurs POWER entre 2000 et 2003. A partir de 2003, IBM a commencé à intégrer les processeurs Nehalem d’Intel, et 2008 marque la bascule vers des plateformes uniquement basées sur des processeurs Intel. Début 2015, Lenovo a acquis la division serveurs IBM System X à base de processeurs x86 pour la somme de deux milliards de dollars. Lenovo disposait déjà d’une gamme de serveurs, mais cela a permis d’élargir considérablement notre gamme de solutions. Cette acquisition a permis à Lenovo d’entrer de plain pied dans le secteur du HPC, puisque sur la liste des supercalculateurs du TOP500, 150 étaient signés IBM. Lenovo a donc logiquement pris la place qu’occupait IBM sur ce marché. Quelle est votre stratégie en matière d’architecture pour vos supercalculateurs ? Lenovo n’a pas pour volonté de développer des architectures spécifiques. Notre stratégie consiste à adresser des problématiques avec des solutions standard, et à intégrer les standards du marché. En matière d’interconnexion par exemple, nous intégrons notamment aussi bien la technologie de Mellanox que celle d’Intel (OmniPath). Le HPC est devenu dans une certaine mesure un marché en volume. Non pas que les ventes de supercalculateurs aient explosé, simplement chacun d’entre eux comprend des centaines, voire des milliers de serveurs. Et c’est sur ce marché en croissance forte que nous avons choisi de focaliser notre stratégie.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


High Performance Computing numéro 18 15 mar 2016 Page 1High Performance Computing numéro 18 15 mar 2016 Page 2-3High Performance Computing numéro 18 15 mar 2016 Page 4-5High Performance Computing numéro 18 15 mar 2016 Page 6-7High Performance Computing numéro 18 15 mar 2016 Page 8-9High Performance Computing numéro 18 15 mar 2016 Page 10-11High Performance Computing numéro 18 15 mar 2016 Page 12-13High Performance Computing numéro 18 15 mar 2016 Page 14-15High Performance Computing numéro 18 15 mar 2016 Page 16-17High Performance Computing numéro 18 15 mar 2016 Page 18-19High Performance Computing numéro 18 15 mar 2016 Page 20-21High Performance Computing numéro 18 15 mar 2016 Page 22-23High Performance Computing numéro 18 15 mar 2016 Page 24-25High Performance Computing numéro 18 15 mar 2016 Page 26-27High Performance Computing numéro 18 15 mar 2016 Page 28-29High Performance Computing numéro 18 15 mar 2016 Page 30-31High Performance Computing numéro 18 15 mar 2016 Page 32-33High Performance Computing numéro 18 15 mar 2016 Page 34-35High Performance Computing numéro 18 15 mar 2016 Page 36-37High Performance Computing numéro 18 15 mar 2016 Page 38-39High Performance Computing numéro 18 15 mar 2016 Page 40-41High Performance Computing numéro 18 15 mar 2016 Page 42-43High Performance Computing numéro 18 15 mar 2016 Page 44-45High Performance Computing numéro 18 15 mar 2016 Page 46-47High Performance Computing numéro 18 15 mar 2016 Page 48-49High Performance Computing numéro 18 15 mar 2016 Page 50-51High Performance Computing numéro 18 15 mar 2016 Page 52-53High Performance Computing numéro 18 15 mar 2016 Page 54-55High Performance Computing numéro 18 15 mar 2016 Page 56-57High Performance Computing numéro 18 15 mar 2016 Page 58-59High Performance Computing numéro 18 15 mar 2016 Page 60-61High Performance Computing numéro 18 15 mar 2016 Page 62-63High Performance Computing numéro 18 15 mar 2016 Page 64-65High Performance Computing numéro 18 15 mar 2016 Page 66-67High Performance Computing numéro 18 15 mar 2016 Page 68-69High Performance Computing numéro 18 15 mar 2016 Page 70-71High Performance Computing numéro 18 15 mar 2016 Page 72-73High Performance Computing numéro 18 15 mar 2016 Page 74-75High Performance Computing numéro 18 15 mar 2016 Page 76-77High Performance Computing numéro 18 15 mar 2016 Page 78-79High Performance Computing numéro 18 15 mar 2016 Page 80