Grizette n°6 fév/mar 2014
Grizette n°6 fév/mar 2014
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°6 de fév/mar 2014

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Agence Wip

  • Format : (165 x 225) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 18,9 Mo

  • Dans ce numéro : mode... le feu sur la glace.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 42 - 43  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
42 43
Testé pour vous Caroline fait... CAROLINE FAIT. ; ṇ) DU SPEED DATING Repas de Noël, aux côtés de tonton Gaston : « Alors les amours, ma chérie ? Tu sais, il n’y a pas que le travail et les sorties dans la vie, il faut construire… Tu es lesbienne ? » Sans un mot, je croque dans ma tranche de foie gras et me ressers du confit d’oignons. Alors quand la rédac’m’annonce que cette fois-ci, ce serait bien que je teste le speed dating, je me suis d’abord demandée s’il n’y avait pas un complot, mais également si ce n’était pas une manière détournée de transformer ma chronique « test » en « sexe ». « Tu n’es pas obligée d’aller jusqu’au bout, hein ? ! «, me lance Laurent qui commence à bien me connaître. 40 GRIZETTE magazine #06 du SPEED DATING par Caroline Quilis - illustrations Dafne saporito Tenue de combat et peintures de guerre J’ai rendez-vous à 19h pour mon initiation en terre inconnue. Mais qu’est-ce que je dois revêtir pour la chasse aux gros gibiers ? Jupe courte ou décolleté = la fille affamée. J’entends déjà Cristina Cordula me dire : « Ma chérie, de la classe, de l’élégance… une petite robe noire et tu seras MA-GNI- FAÏQUE ! » Ok Cristina ! Un maquillage léger et un peu de parfum pour rabattre l’animal. C’est un peu comme un premier rendez-vous : être pétillante, se mettre en valeur, sans en faire des tonnes. Chasse et pêche à Montpellier Après une journée de boulot, 19h, je me retrouve devant une des brasseries branchées de Montpellier,
Le Comptoir de l’Arc. La marque est complétement absente, on ne voit nulle part que c’est une soirée Meetic. Des groupes, des personnes solos passent la porte. Les célibataires inscrits sur le site reçoivent des invitations selon leur ville et tranche d’âge. Pour les plus timides, ils viennent avec 3 amis pour permettre de sauter le pas. Moi, je suis une guerrière, je me lance seule dans la fosse aux minets. Note : Ah oui, attendez-vous à croiser beaucoup de vos connaissances ! Cent personnes attendues, plus de la moitié arrive comme moi après le taf… et peut-être aussi pour le cocktail offert par Meetic entre 19h et 19h30 (Bande de radasses !). Mais pour en bénéficier, il faut que je trouve ma moitié. A l’entrée, l’hôtesse m’a donné un petit badge pour que tout le monde repère bien que je suis CE-LI-BA-TAIRE (ça va, on le saura) et une carte avec la phrase « Allez Yolanda, dis-moi comment il est Fonzie ? ! » Sur le coup, je hurle « COOOOOL ! » « Non, ce n’est pas ça le jeu, mademoiselle. Vous devez retrouver la personne qui a l’affiche correspondante à votre phrase culte de film. Vous donnez vos cartes au barman et vous aurez un cocktail gratuit. Bonne chance ! ». Je retrouve ma moitié qui a l’affiche du film Pulp Fiction. Ce sont des jeux pour briser la glace… ça fonctionne. Je retrouve Paul, 43 ans, ne connaît pas Tarantino, 0 conversation. Bref… je me sauve ! Est-ce que les hommes ici sont juste ceux qui n’auront pas réussi à chopper sur le site ? Pitié ! Tous aux abois ! Fini le catalogue virtuel, les produits sont à disposition au bar. C’est foire aux bestiaux : ça prospecte, ça zyeute, ça mate, ça reluque… Les pelages sont beaux, lissés au Pento. On entend des brames et des bêlements. Tous ameutés et excités par le nombre de célibataires au m². Ça sent la testostérone et le parfum de femme. Je retrouve une bande de copines à l’affût : « Nous, on est venues par curiosité, voir ce qu’il y avait sur le marché montpelliérain, passer du virtuel au réel ». Ouais, réponse bidon ! Vous êtes venues trouver le loup ! ? T’emballe pas ! Carine m’avoue qu’elle a déjà testé d’autres events Meetic : les ateliers de cuisine et une expo culturelle au Palais de Tokyo à Paris. Toujours d’excellents moments complices avec des personnes raffinées… mais elle rentre bredouille. Elle attend trop de ces soirées, elle se met trop la pression. Se dire qu’on va repartir automatiquement avec quelqu’un, c’est déjà un peu gâcher ses rencontres. Quels appâts utiliser ? L’humour, la sensualité, le sourire, la spontanéité, l’assurance… et surtout ne parle pas de ton ex ! D’après la nouvelle pub qui tourne actuellement sur nos écrans : viens comme tu es (comme au Mc Do). C’est juste une soirée dans un bar branché… avec des personnes qui te reluquent comme un morceau de viande. J’exagère, mais il faut voir ces soirées comme un bon moyen de rencontrer de nouvelles personnes et pas plus. Je trouve les garçons timides et réservés, mais en même temps ce n’est pas évident d’aborder des copines en troupeau. Je tente ma chance et mise tout sur l’humour avec un groupe : « Bonsoir les hommes ! » Au fil des minutes, les éclats de rire fusent, le ton monte. Julien 26 ans, Sylvain 28 ans et Jérôme 30 ans. Régalade ! Remonter les filets Je marche seule toulouloulouuulouuu (J.J Goldman), les talons à la main… un peu pompette, avec des numéros de téléphone. Je suis heureuse. Soirée concluante ! Objectif atteint ! Je reçois un SMS 10 minutes après mon départ : « J’ai passé une agréable soirée, au plaisir de te revoir. Bises. Jérôme » Les soirées Meetic, ça rebooste aussi l’ego. Rien ne vaut un regard flatteur. Que vous soyez plutôt Carrie Bradshaw (célibattante) ou Bridget Jones (fleur bleue) les soirées comme celle-ci, c’est une bonne dose de sourires, de rires, le moyen de rencontrer de nouvelles personnes. A chacun sa belle rencontre : amicale, amoureuse, coup de foudre ou simple bonne soirée ! ALL YOU NEED IS LOVE ! « ET TONTON, ON N’EST PAS OBLIGé D’êTRE EN COUPLE POUR êTRE HEUREUSE ! » 41



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :