Gazette des Armes n°475 mai 2015
Gazette des Armes n°475 mai 2015
  • Prix facial : 6,50 €

  • Parution : n°475 de mai 2015

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Régi'Arm

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 44 Mo

  • Dans ce numéro : le centenaire du Chauchat.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
Sur cette vue de l’arme, glissière verrouillé en arrière, la planchette élévatrice en acier embouti nervuré est nettement visible. Alors que le corps du chargeur est bronzé, la planchette élévatrice est parkérisée. (Photo : N.V.) Le général SS de la police Kurt Daluege « protecteur de la Bohême Moravie », s’entraîne au tir avec un P.08, bien plus répandu dans la police que le P.38 qui ne fut attribué qu’en quantités très restreintes aux forces de l’ordre. (D.R.) 30 Gazette des armes n°475 le plus souvent de vérifier à la loupe que le poinçon avait bien été frappé et non gravé, car la gravure était la méthode le plus pratique et le plus économique pour les faussaires de reproduire un marquage rare. La falsification est devenue bien plus aisée depuis que l’on trouve pour moins de 100 euros port compris, sur certains sites de vente aux enchères en ligne, des poinçons fabriqués en Europe de l’Est, qui reproduisent à la perfection les poinçons d’époque. Par bonheur, cette menace est compensée par la plus grande quantité d’informations disponibles sur les sites internet comme dans les ouvrages spécialisés. Mais toutes les informations ne figurent pas forcément sur internet, tout du moins pas toujours au moment où l’on en a besoin et seuls les passionnés qui ont pris le soin d’acquérir quand ils étaient disponibles certains ouvrages de référence aujourd’hui épuisés, ont accès à certaines informations : c’est en quelque sorte une revanche de l’imprimé sur le virtuel ! Détail du poinçon « Aigle F » (Photo : N.V.) Pour comparaison : détail des marquages de glissière d’un P.38 militaire de fabrication Mauser : deux marquages de contrôleur « WaA135 » et un poinçon d’acceptation militaire représentant un aigle aux ailes déployées. En matière de pistolets du troisième Reich, la référence incontournable pour tous les collectionneurs « pointus » reste l’ouvrage de JanC. Still : « Axis Pistols », publié en 1989. Les opuscules que la NAPCA (National Automatic Pistol’s Collector Association) diffuse mensuellement à ses membre constituent également une source précieuse d’informations, mais au bout de quelques années de souscription, le volume de papier qu’ils représentent et la difficulté à y retrouver les informations que l’on recherche finissent par rendre difficile l’exploitation de cette documentation. Le hors série N°5 de la Gazette des armes, réalisé par Stéphane Caillaux sur le P.38 constitue également une excellente source d’information sur les diverses variantes de ce pistolet. Ces ouvrages nous apprennent que les P.38 fournis à la police par Mauser portent des poinçons d’épreuve commerciaux (Aigle/N), ainsi que des poincons d’acceptation militaire (aigle/WaA135) sur la carcasse, le canon et généralement sur le bloc de verrouillage. La finition de ces armes peut être bronzée, parkérisée ou présenter un mixage de ces deux finitions (« dual tone finish »). La mention du calibre est apposée sous le canon, le numéro de série sans lettre suffixe figure du côté gauche de la glissière et de la carcasse ainsi qu’à l’avant du canon. Ses trois derniers chiffres sont apposés sur le bloc de verrouillage. Pour pouvoir être considéré comme un authentique P.38 de police, un P.38 ne doit pas simplement porter un poinçon d’acceptation de la police mais aussi répondre aux caractéristiques énoncées ci-dessus. Un quelconque P.38 militaire portant un numéro de série suivi d’une lettre suffixe serait automatiquement classé « suspect » ou « faux ». Ajoutons à cela la précieuse collecte des
Le seul marquage des chargeurs est la mention « P.38v ». La lettre « v » indique l’application d’un traitement thermique servant à les durcir les lèvres du chargeur.(Photo : N.V.) Les trois derniers chiffres du numéro de série sont reportés sous la pièce de verrouillage. (Photo : N.V.) numéros de série à laquelle se livrent les membres de la NAPCA et d’autres collectionneurs du monde entier, qui permettent à des auteurs comme Still de synthétiser les informations après les avoir recoupées avec les document d’archives qu’ils ont pu recueillir. Stilla recensé deux variantes de P.38 de police : 1/- une première variante à carcasse encore marquée du code Mauser byf, pouvant être datée de 43 ou 44, qui comporte deux séries : • La première porte le poinçon de réception de la police « Aigle L », elle comporte des P.38 codés « byf 43 » ou « byf44 », à finition bronzée dont le numéro de série peut aller de 16 à 1468 pour les exemplaires marqués « byf43 » et de 1415 à 8783 3 pour ceux marqués « byf44 » ou se situer un peu au-delà de 8000. Cette première sous-variante correspond à une livraison aux polices allemandes d’environ 4600 pistolets P.38. 3 Ces tranches de numérotation ont été établies à partir des numéros de série communiqués par des collectionneurs pour des exemplaires à l’authenticité jugée indiscutable. La « fourchette » de numérotation mentionnée fait état du numéro le plus bas et du numéro le plus élevé répertoriés. Tous les P.38 compris dans cette fourchette n’ont pas forcément été livrés à la police, aussi le nombre d’armes livrées à la police, généralement estimé d’après des documents d’archive de la police ou de l’usine, est souvent inférieur au nombre qui serait obtenu en soustrayant le numéro de série le plus bas du plus élevé. Le dos des chargeurs ne porte aucun code identifiant leur fabricant : cette lacune témoigne de la dégradation des conditions de production et de la rigueur des contrôles au cours des derniers mois de guerre. (Photo : N.V.) Faux poinçon « Aigle F » actuellement fabriqué en Pologne et couramment disponible sur les sites de vente en ligne. L’apparition de ces faux poinçons contraint désormais les collectionneurs à s’appuyer sur une documentation de qualité pour s’assurer de l’authenticité d’une pièce de valeur. (D.R.) Du côté droit de la glissière, le poinçon d’acceptation de la police « Aigle F » coexiste avec un poinçon de contrôle militaire « WaA135 », comme il est de règle pour ces armes. (Photo : N.V.) La Gazette des armes n°475 31



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Gazette des Armes numéro 475 mai 2015 Page 1Gazette des Armes numéro 475 mai 2015 Page 2-3Gazette des Armes numéro 475 mai 2015 Page 4-5Gazette des Armes numéro 475 mai 2015 Page 6-7Gazette des Armes numéro 475 mai 2015 Page 8-9Gazette des Armes numéro 475 mai 2015 Page 10-11Gazette des Armes numéro 475 mai 2015 Page 12-13Gazette des Armes numéro 475 mai 2015 Page 14-15Gazette des Armes numéro 475 mai 2015 Page 16-17Gazette des Armes numéro 475 mai 2015 Page 18-19Gazette des Armes numéro 475 mai 2015 Page 20-21Gazette des Armes numéro 475 mai 2015 Page 22-23Gazette des Armes numéro 475 mai 2015 Page 24-25Gazette des Armes numéro 475 mai 2015 Page 26-27Gazette des Armes numéro 475 mai 2015 Page 28-29Gazette des Armes numéro 475 mai 2015 Page 30-31Gazette des Armes numéro 475 mai 2015 Page 32-33Gazette des Armes numéro 475 mai 2015 Page 34-35Gazette des Armes numéro 475 mai 2015 Page 36-37Gazette des Armes numéro 475 mai 2015 Page 38-39Gazette des Armes numéro 475 mai 2015 Page 40-41Gazette des Armes numéro 475 mai 2015 Page 42-43Gazette des Armes numéro 475 mai 2015 Page 44-45Gazette des Armes numéro 475 mai 2015 Page 46-47Gazette des Armes numéro 475 mai 2015 Page 48-49Gazette des Armes numéro 475 mai 2015 Page 50-51Gazette des Armes numéro 475 mai 2015 Page 52-53Gazette des Armes numéro 475 mai 2015 Page 54-55Gazette des Armes numéro 475 mai 2015 Page 56-57Gazette des Armes numéro 475 mai 2015 Page 58-59Gazette des Armes numéro 475 mai 2015 Page 60-61Gazette des Armes numéro 475 mai 2015 Page 62-63Gazette des Armes numéro 475 mai 2015 Page 64-65Gazette des Armes numéro 475 mai 2015 Page 66-67Gazette des Armes numéro 475 mai 2015 Page 68