Gazette des Armes n°475 mai 2015
Gazette des Armes n°475 mai 2015
  • Prix facial : 6,50 €

  • Parution : n°475 de mai 2015

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Régi'Arm

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 44 Mo

  • Dans ce numéro : le centenaire du Chauchat.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
Ce mois-ci encore, nous continuons inlassablement d’exposer des armes que l’UFA souhaite faire inclure dans la liste de déclassement du fait de leur intérêt culturel, historique ou scientifique au sens de la loi (1). Nous nous attachons aux armes de la préhistoire des Pistolets Automatiques. Frommer Mle 1901, 1906 et 1910 10 Gazette des armes n°475 Propositions pour la liste de déclassement (1) Le Frommer modèle 1910, variante compacte du modèle 1906, aujourd’hui d’une grande rareté. Ces pistolets sont dus à l’inventeur austro-hongrois Rudolf Frommer. Ils appartiennent à ce que nous appelons « la préhistoire du pistolet automatique », c’est à dire à une période qui s’étend approximativement de 1890 à 1913, pendant laquelle des inventeurs ont essayé les mécanismes les plus variés, en aboutissant le plus souvent à des armes incongrues, très compliquées et peu fonctionnelles. Souvent, elles n’ont connu qu’une fabrication confidentielle. Ce sont ces critères qui permettent en bonne logique de proposer leur classement comme armes de collection pour tenter de conserver en France les exemplaires survivants. Nous agissons comme les entomologistes le font à l’égard des insectes, pour conserver des exemplaires de chaque race comme témoignage pour le futur. A défaut de quoi nos successeurs n’auraient plus aucune références à ce qui les a précédé. Ces armes utilisent le principe aujourd’hui abandonné pour les pistolets semi-automatiques du long recul du canon. Le Frommer modèle 1900 est alimenté par un magasin non amovible contenu dans la crosse, sa fabrication est estimée à environ 200 exemplaires, le modèle 1906 assez proche du précédent, mais doté d’un chargeur amovible semble n’avoir été fabriqué qu’à près de 800 exemplaires, quant au dernier modèle : le 1910, qui est une variante compacte du modèle 1906, tirant une cartouche de 7,65mm à étui très court, aujourd’hui assez rare, on estime sa fabrication à moins de 10 000 exemplaires. Il s’agit donc d’armes rares, peu fonctionnelles, tirant une munition qui n’est plus fabriquée depuis environ 90 ans, A gauche : pistolet Frommer modèle 1900, une arme aujourd’hui très rare, que le mécanisme suranné permet de proposer pour un classement en catégorie D.A droite : le Frommer modèle 1906 : version à chargeur amovible du modèle 1900. Bien que mécaniquement intéressants, les Fommer « Stop » et « Baby » en calibres 7,65 mm Browning et Browning court ont été fabriqués en bien plus grande quantité que les modèles 1900,1906 et 1910. Aussi resteront-ils pour l’instant en catégorie B. Cette vue du Frommer modèle 1910 plaquette droite démontée, permet de juger de l’extrême complexité du mécanisme, qui doit le faire considérer comme une arme de collection sans aucune valeur opérationnelle. dont le classement en catégorie D serait pleinement justifié. Les Frommer Stop et Baby, tout aussi intéressants mécaniquement, mais fabriqués en beaucoup plus grande quantité ne sont en revanche pas proposés pour un classement en catégorie D. Merci à Erwan (1) loi du 6 mars 2012.
Nous sommes submergés d’informations de saisies d’armes chez des collectionneurs. Seraient -ils devenus subitement des trafiquants ? En fait, dans le cadre de la lutte contre le trafic d’armes utilisées par les terroristes ou grand banditisme, les forces de police frappent large et tout collectionneur qui n’est pas dans les « clous » se voit subitement sous le feu du projecteur médiatique. Pour un bout de ferraille « oublié » par l’occupant en 1945, toute la collection est saisie. C’est un des effets pervers de la loi (1). A l’époque nous avons été les Bavures seuls à protester (en suscitant des amendements) contre la rédaction de son article 6 qui étendait les saisies aux armes déclarables et à l’ensemble des armes de catégorie D sans précision. Ainsi sous l’ancienne règlementation, un collectionneur détenant un Luger de la guerre qu’il avait omis de faire neutraliser, outre les ennuis judiciaires, se le voyait confisquer. Aujourd’hui pour le même délit, c’est toute la collection qui est saisie, y compris le pistolet de cavalerie mle An XIII. Nous ne pouvons qu’exhorter les collectionneurs à être en règle avec la loi ! (1) loi n°2012-304 du 6 mars 2012. Nous avons choisi cette photo pour illustrer nos propos, c’était la plus récente. Mais le problème est presque toujours le même lorsque ce sont les armes d’un collectionneur qui sont saisies. Le titre ronflant de l’article est : Une soixantaine d’armes de guerre retrouvées chez des particuliers (1). En examinant bien l’image, il y a des cagégories A mais on découvre aussi des armes en catégorie C : fusils Mauser et carabine USM1. Il y a également des armes en catégorie D2 : un Vetterli suisse, un revolver mle 1874, un vélodog. Ainsi on est bien loin des 60 armes de guerre annoncées dans le titre aguicheur. Et, tout cela sera détruit dans un four à induction ! (1) Le courrier du Pays de Retz du 7/4/2015. BULLETIN D’ADHESION & D’ABONNEMENT 2015 U.F.A. : BP 132 38354 LA TOUR DU PIN CEDEX - Fax : 09 57 23 48 27 E-mail : jjbuigne@armes-ufa.com - Questions relatives aux adhésions : secretariat@armes-ufa.com Nom (En majuscules) :. Prénom :... Adresse : Ville : Code Postal :.. Pays :.. E-mail : Tél : -/-/-/-/- Mobile : -/-/-/-/- Pour l’année 2015 j’adhère et je m’abonne à : Membre actif 20 € Membre de Soutien 30 € Membre bienfaiteur 100 € Bulletin papier 5 € (un ou deux par an) ACTION (6 n°) 39 € (- 6 € ) 33 € 2 ans (12 n°) 75 € (- 12 €) 63 € GAZETTE DES ARMES (11 n°) 57 € (- 9 € ) 48 € 2 ans (22 n°) 110 € (-18 €) 92 € Supplement de 10 € pour les autres pays par voie de surface, 1 ou 2 ans. Pour Gazette ou Action. 10 € Totaux adhésions & abonnements : Numéraire* Chèque * Banque/N°- La loi dit : « Dans un délai de six mois à compter du 6 septembre 2013, les personnes physiques et morales détenant des armes relevant de la catégorie C qui déposent une demande de carte du collectionneur d’armes et remplissent les conditions fixées aux articlesL. 312-6-1 etL. 312-6-2 sont réputées avoir acquis et détenir ces armes dans des conditions régulières. » Difficile de déclarer vu que le dispositif de la carte du collectionneur n’est pas encore en place. Mais cela signifie aussi que tout ceux qui n’ont pas déclaré leurs armes début 2014 sont encore dans les clous. Ils attendent simplement le bon vouloir de l’administration d’appliquer l’Art L312-6-5 du Code de la Sécurité Intérieure. Réticences de l’administration Il est évident pour tous les collectionneurs que l’administration « mets de la mauvaise volonté » pour la mise en place de la Carte du Collectionneur. D’ailleurs il nous avait été dit clairement : « nos services sont embarrassés » Ainsi la République se trouve devant le constat suivant : le pouvoir législatif a beau voter des lois, si le pouvoir exécutif (gouvernement et ses fonctionnaires) ne veut pas les appliquer, et bien c’est comme si la loi n’existe pas ! Ciblage « collectionneur » De nombreux collectionneurs ont fait les frais du délit de salle gueule. He oui, ils sont collectionneurs ! C’est ainsi qu’un collectionneur de l’ouest transportait des pièces détachées d’épaves d’armes de poing de la 2 ème GM, avec des souvenirs militaires autres que des armes. Retenue douanière, perquisition et saisies d’autres armes de catégorie A non neutralisées. Bilan toute une vie de collectionneur anéantie en quelques heures. Il regrette de n’avoir pas lu avant les pages de l’UFA engageant à se mettre en règle. Retrouvez toutes les informations www.armes-ufa.com La Gazette des armes n°475 11



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Gazette des Armes numéro 475 mai 2015 Page 1Gazette des Armes numéro 475 mai 2015 Page 2-3Gazette des Armes numéro 475 mai 2015 Page 4-5Gazette des Armes numéro 475 mai 2015 Page 6-7Gazette des Armes numéro 475 mai 2015 Page 8-9Gazette des Armes numéro 475 mai 2015 Page 10-11Gazette des Armes numéro 475 mai 2015 Page 12-13Gazette des Armes numéro 475 mai 2015 Page 14-15Gazette des Armes numéro 475 mai 2015 Page 16-17Gazette des Armes numéro 475 mai 2015 Page 18-19Gazette des Armes numéro 475 mai 2015 Page 20-21Gazette des Armes numéro 475 mai 2015 Page 22-23Gazette des Armes numéro 475 mai 2015 Page 24-25Gazette des Armes numéro 475 mai 2015 Page 26-27Gazette des Armes numéro 475 mai 2015 Page 28-29Gazette des Armes numéro 475 mai 2015 Page 30-31Gazette des Armes numéro 475 mai 2015 Page 32-33Gazette des Armes numéro 475 mai 2015 Page 34-35Gazette des Armes numéro 475 mai 2015 Page 36-37Gazette des Armes numéro 475 mai 2015 Page 38-39Gazette des Armes numéro 475 mai 2015 Page 40-41Gazette des Armes numéro 475 mai 2015 Page 42-43Gazette des Armes numéro 475 mai 2015 Page 44-45Gazette des Armes numéro 475 mai 2015 Page 46-47Gazette des Armes numéro 475 mai 2015 Page 48-49Gazette des Armes numéro 475 mai 2015 Page 50-51Gazette des Armes numéro 475 mai 2015 Page 52-53Gazette des Armes numéro 475 mai 2015 Page 54-55Gazette des Armes numéro 475 mai 2015 Page 56-57Gazette des Armes numéro 475 mai 2015 Page 58-59Gazette des Armes numéro 475 mai 2015 Page 60-61Gazette des Armes numéro 475 mai 2015 Page 62-63Gazette des Armes numéro 475 mai 2015 Page 64-65Gazette des Armes numéro 475 mai 2015 Page 66-67Gazette des Armes numéro 475 mai 2015 Page 68