Gazette des Armes n°474 avril 2015
Gazette des Armes n°474 avril 2015
  • Prix facial : 6,50 €

  • Parution : n°474 de avril 2015

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Régi'Arm

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 45 Mo

  • Dans ce numéro : P.38 contre Tokarev.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
Côté droit du modèle 1912, sur lequel figurent une abondance de marquages. Carcasse du modèle 1912. Alors qu’au début de la guerre, seuls les officiers et certains sousofficiers ou hommes du rang appartenant à des unités spécifiques (cavaliers, mitrailleurs etc.) étaient dotés de pistolets, au long du conflit, de plus en plus d’hommes de tous grades se dotèrent de petits pistolets de défense personnelle. La petite taille de l’étui porté par ce sous-officier (flèche) permet de supposer qu’il s’est muni d’un pistolet de calibre 6,35 mm ou d’un 7,65 mm compact : peut-être un Bayard modèle 1908 ? (D.R.) 30 Gazette des armes n°474 geur, dont la surface était initialement très réduite laissa place en cours de production à un poussoir plus large comportant sept rainures au lieu de deux initialement. Le chargeur comportant quatre orifices de contrôle de remplissage sur chaque face qui ne portait initialement aucun marquage, fut par la suite marqué du calibre auquel il était destiné lorsqu’apparurent les versions en 9 et 6,35 mm du pistolet Bayard. Des variantes peuvent également se rencontrer dans l’usinage des rainures de préhension de la glissière, tout d’abord de forme rectangulaire, elles furent plus tard usinées avec un profil légèrement en croissant. Pistolet Bayard modèle 1912 démonté. On distingue le marquage Cal.6,35 mm sur le flanc du chargeur. Caractéristiques du pistolet Pieper-Bayard 1908 Calibre 7,65 mm Browning Longueur totale 126 mm Hauteur totale 93 mm Poids avec chargeur vide 460 grammes Longueur du canon 54 mm Capacité du chargeur 5 cartouches Réglementation Catégorie B Les plaquettes en corne moulée tout d’abord furent par la suite réalisées en ébonite et leur fixation à la carcasse par une seule vis, à l’arrière de chaque plaquette laissa la place à une fixation plus stable par deux vis positionnées en haut et en bas de chaque plaquette. La faible hauteur de la poignée confère à l’arme une prise en main assez médiocre. Le tireur dispose d’à peine 35 mm pour poser ses
Fond du chargeur du modèle 1912 avec ses deux extensions latérales. Le poussoir de verrou est du type élargi, plus facile à manipuler que la première version de verrou à surface étroite. doigts à l’avant de la poignée, ce qui rend difficile d’assurer la prise de l’arme à sa partie avant avec plus de deux doigts ! Cette faible hauteur de la poignée impose une capacité de chargeur réduite à cinq cartouches, ce qui est sans doute suffisant pour une arme de défense mais un peu faible pour une arme utilisée en opérations. Quant aux organes de visée : la cran de mire fixe en « U » n’est séparé du guidontaillé dans la masse de l’arrêtoir du ressort-récupérateur que par quelques centimètres. Outre la brièveté de la ligne de mire, le manque de netteté des organes de visée, donne l’impression qu’ils ne sont présent que pour la forme et que l’arme était avant tout destinée à effectuer des tirs au jugé à très faible distance. Conclusion Aux yeux de tireurs contemporains, le Bayard pourrait être considéré comme une arme de défense médiocre du fait de sa faible capacité de chargeur, de sa mauvaise tenue en main et de ses piètres organes de visée. Le succès qu’il rencontra montre que les acheteurs de l’époque ont avant tout apprécié sa compacité et son excellente qualité de fabrication, supposée constituer un gage de fiabilité. Les trois versions de pistolet Bayard en 7,65, 9 et 6,35mm sont des armes de haute qualité, d’un volume très compact, ce qui explique que certains officiers, probablement non directement engagés dans les combats les aient choisi comme arme personnelle. Sans doute quelques Bayard achetés pendant la première guerre mondiale par des officiers allemands reprirent-ils du service au ceinturon de certains d’entre eux, encore mobilisables en 1939 ou entre les mains de leurs héritiers. Classés en catégorie B en France ces armes ne peuvent être détenues en état de tir que sous autorisation préfectorale ou librement après neutralisation par le banc d’épreuve de St Etienne. Démontage Enlever le chargeur, puis manœuvrer la glissière en s’assurant qu’aucune cartouche n’est restée dans la chambre, puis presser la détente en pointant l’arme dans une direction non dangereuse. Repousser vers l’arrière la pièce supportant le guidon, puis la sortir de la glissière par le haut. Laisser le ressort récupérateur se détendre progressivement, puis l’extraire de l’arme ainsi que sa tige-guide. Reculer la glissière en soulevant sa portion avant puis la séparer de la carcasse. La Gazette des armes n°474 31



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Gazette des Armes numéro 474 avril 2015 Page 1Gazette des Armes numéro 474 avril 2015 Page 2-3Gazette des Armes numéro 474 avril 2015 Page 4-5Gazette des Armes numéro 474 avril 2015 Page 6-7Gazette des Armes numéro 474 avril 2015 Page 8-9Gazette des Armes numéro 474 avril 2015 Page 10-11Gazette des Armes numéro 474 avril 2015 Page 12-13Gazette des Armes numéro 474 avril 2015 Page 14-15Gazette des Armes numéro 474 avril 2015 Page 16-17Gazette des Armes numéro 474 avril 2015 Page 18-19Gazette des Armes numéro 474 avril 2015 Page 20-21Gazette des Armes numéro 474 avril 2015 Page 22-23Gazette des Armes numéro 474 avril 2015 Page 24-25Gazette des Armes numéro 474 avril 2015 Page 26-27Gazette des Armes numéro 474 avril 2015 Page 28-29Gazette des Armes numéro 474 avril 2015 Page 30-31Gazette des Armes numéro 474 avril 2015 Page 32-33Gazette des Armes numéro 474 avril 2015 Page 34-35Gazette des Armes numéro 474 avril 2015 Page 36-37Gazette des Armes numéro 474 avril 2015 Page 38-39Gazette des Armes numéro 474 avril 2015 Page 40-41Gazette des Armes numéro 474 avril 2015 Page 42-43Gazette des Armes numéro 474 avril 2015 Page 44-45Gazette des Armes numéro 474 avril 2015 Page 46-47Gazette des Armes numéro 474 avril 2015 Page 48-49Gazette des Armes numéro 474 avril 2015 Page 50-51Gazette des Armes numéro 474 avril 2015 Page 52-53Gazette des Armes numéro 474 avril 2015 Page 54-55Gazette des Armes numéro 474 avril 2015 Page 56-57Gazette des Armes numéro 474 avril 2015 Page 58-59Gazette des Armes numéro 474 avril 2015 Page 60-61Gazette des Armes numéro 474 avril 2015 Page 62-63Gazette des Armes numéro 474 avril 2015 Page 64-65Gazette des Armes numéro 474 avril 2015 Page 66-67Gazette des Armes numéro 474 avril 2015 Page 68