Gazette des Armes n°472 février 2015
Gazette des Armes n°472 février 2015
  • Prix facial : 6,50 €

  • Parution : n°472 de février 2015

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Régi'Arm

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 46,9 Mo

  • Dans ce numéro : les revolvers MAS Escoffier.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 46 - 47  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
46 47
Texte et photos : Jean-François Legendre Les bandes d’alimentation des mitrailleuses Browning US calibre.50 4 e partie : Les machines à assembler les bandes 46 Gazette des armes n°472 Les mitrailleuses d’aviation en calibre.50 refroidies par air sont alimentées par des maillons métalliques détachables. Les premières machines à garnir les maillons de.50 proposées par Colt sont fabriquées par la Sargent & Co de New Haven, CT. Il s’agit d’une machine de conception inspirée de la machine à garnir les maillons détachables pour la mitrailleuse Marlin d’aviation de calibre.30 de la fin de la Première guerre Mondiale. Le principe de cette machine a fait l’objet d’une demande de brevet le 23 novembre 1918 par John H. Shaw pour le compte de Sargent & Co et a été breveté le 22 mai 1923 sous le n°1,456,154. La machine est constituée de seulement trois pièces démontables : un plateau pour positionner les cartouches et les maillons, une glissière munie d’une crémaillère venant pousser les cartouches dans les maillons, et Machine à garnir les bandes M2. finalement un levier équipé d’une roue dentée dont la rotation vient entraîner en translation le déplacement de la glissière pour pousser les cartouches. Alors que la machine Shaw pour les maillons de calibre.30 permet de garnir simultanément 10 maillons, le modèle pour le calibre.50 ne permet que de garnir simultanément 6 maillons. C’est la raison pour laquelle les premiers maillons détachables en calibre.50 sont conditionnés dans des étuis en carton d’une contenance de 6 maillons. La machine commercialisée par Colt est référencée L-56 et porte moulée dans la
masse sous le plateau principal la désignation du modèle attribué à son inventeur « Shaw Loading Machine » ainsi que le fabricant « Sargent & Co ». En 1935, une nouvelle machine à garnir les maillons est adoptée sous la désignation M2 et porte le numéro de tracé de l’US Ordnance D8794 pour la machine complète. Le principe reste le même que pour la machine commercialisée par Colt avec une barre venant pousser le culot des cartouches en direction d’une rangée de maillons bloqués en translation par un dispositif du genre peigne. La différence essentielle provient de la mise en translation de la barre de poussée réalisée à l’aide d’un système de bielles et d’un bras en U. Cette machine est dimensionnée de façon à accueillir simultanément 10 maillons, ce qui se traduit par un changement du conditionnement des maillons dans des étuis en carton Trois éléments constitutifs de la machine Shaw L-56 pour 6 maillons de calibre.50. Illustration extraite du brevet de John Shaw de 1918 montrant la configuration pour 10 maillons de calibre.30 pour la mitrailleuse d’aviation Marlin. passant à 10 pièces. La base de la machine est réalisée en fonte moulée alors que le peigne destiné à bloquer les maillons en translation est une pièce fraisée et fixée sur la base par cinq, puis à partir de 1943 seulement trois, vis à tête hexagonale. La barre de poussée réalisée en fonte (des spécimens précoces sont munis d’une barre de poussée en bronze) porte moulée dans la masse la désignation de la machine « Link Loading Machine cal..50 M2 ». Le dessous de la base porte moulé dans la masse le numéro de tracé D 8795, correspondant à la base nue, suivi Machine Shaw L-56 avec maillons zingués M1. Marquages sous la machine L-56 indiquant la désignation de l’inventeur J. Shaw ainsi que le fabricant Sargent & Co. La Gazette des armes n°472 47



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Gazette des Armes numéro 472 février 2015 Page 1Gazette des Armes numéro 472 février 2015 Page 2-3Gazette des Armes numéro 472 février 2015 Page 4-5Gazette des Armes numéro 472 février 2015 Page 6-7Gazette des Armes numéro 472 février 2015 Page 8-9Gazette des Armes numéro 472 février 2015 Page 10-11Gazette des Armes numéro 472 février 2015 Page 12-13Gazette des Armes numéro 472 février 2015 Page 14-15Gazette des Armes numéro 472 février 2015 Page 16-17Gazette des Armes numéro 472 février 2015 Page 18-19Gazette des Armes numéro 472 février 2015 Page 20-21Gazette des Armes numéro 472 février 2015 Page 22-23Gazette des Armes numéro 472 février 2015 Page 24-25Gazette des Armes numéro 472 février 2015 Page 26-27Gazette des Armes numéro 472 février 2015 Page 28-29Gazette des Armes numéro 472 février 2015 Page 30-31Gazette des Armes numéro 472 février 2015 Page 32-33Gazette des Armes numéro 472 février 2015 Page 34-35Gazette des Armes numéro 472 février 2015 Page 36-37Gazette des Armes numéro 472 février 2015 Page 38-39Gazette des Armes numéro 472 février 2015 Page 40-41Gazette des Armes numéro 472 février 2015 Page 42-43Gazette des Armes numéro 472 février 2015 Page 44-45Gazette des Armes numéro 472 février 2015 Page 46-47Gazette des Armes numéro 472 février 2015 Page 48-49Gazette des Armes numéro 472 février 2015 Page 50-51Gazette des Armes numéro 472 février 2015 Page 52-53Gazette des Armes numéro 472 février 2015 Page 54-55Gazette des Armes numéro 472 février 2015 Page 56-57Gazette des Armes numéro 472 février 2015 Page 58-59Gazette des Armes numéro 472 février 2015 Page 60-61Gazette des Armes numéro 472 février 2015 Page 62-63Gazette des Armes numéro 472 février 2015 Page 64-65Gazette des Armes numéro 472 février 2015 Page 66-67Gazette des Armes numéro 472 février 2015 Page 68