Gazette des Armes n°471 janvier 2015
Gazette des Armes n°471 janvier 2015
  • Prix facial : 6,50 €

  • Parution : n°471 de janvier 2015

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Régi'Arm

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 46 Mo

  • Dans ce numéro : les grands revolvers US 1875 et 1890.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
Un sabre à garde de bataille d’officier superieur de cavalerie ou dragons 1er Empire Texte  : Jack Pellissier - Photos  : Marc de Fromont D’inspiration probablement germanique, la monture en coquille Saint-Jacques ajourée et à branches multiples, adoptée par la cavalerie et les dragons pour les officiers en 1783, ne fut véritablement officialisée qu’en 1787 par le maréchal de Ségur qui était alors ministre de la guerre de Louis XVI. Elle restera en usage, en dépit de quelques modifications mineures de détail, comme l’adjonction un temps d’une grenade enflammée, jusqu’à la fin de la Restauration en 1830. L’arme présentée ici en est un bon exemplaire des productions de l’apogée de l’Empire bien que, par certains côtés, elle soit restée encore assez proche des fabrications antérieures. La lame Longue au total de 107 centimètres dans son fourreau pour 105, 5 en dehors, sa lame seule, droite et à dos en « jonc », s’étend sur 90 centimètres de la pointe au talon pour une largeur et une épaisseur à ce niveau respectivement de 3,4 centimètres et de 9 millimètres. Cette lame est à un seul pan creux de chaque côté et allant du talon à la pointe, celle ci étant située bien dans le prolongement du dos. Cette disposition déroge quelque peu des errements antérieurs à l’An XI pour ce type de lame qui est généralement à double pan creux et donc, à contrario, se rapproche ainsi de celle en usage sur les lames courbes pour la cavalerie légère des modèles correspondants. Vue de l’arme hors du fourreau et en Elle est joliment bleuie sur fond grenu sur parallèle avec ce environ la moitié de sa longueur et agrémentée sur toute cette surface d’une série dernier. 22 Gazette des armes n°471 Gros plan sur le haut de la lame, le bleui et les gravures.
Détail de la lame de droite. de décors successifs rehaussés à l’or fin et représentant sur chaque face, du bas vers le haut, des motifs relativement symétriques en trophées d’armes et d’étendards, puis quatre ensembles floraux et végétaux dont le premier s’épanouit autour d’un tronc de colonne antique se terminant en vasque enflammée, et enfin un faisceau de licteur encadré de deux palmes entrecroisées à la base. Le bleui se conclut un peu au dessus par une fine découpe en feston. A la fin de l’Ancien Régime, l’ordre de bataille de la cavalerie en 1788 fait état d’un effectif de 61 corps montés se répartissant en 25 régiments de cavalerie classiques, 18 de dragons (dont la particularité était de combattre aussi bien à pied qu’à cheval et recevaient donc des équipements en conséquence), 6 de hussards et 12 de chasseurs à cheval (de création récente). Les campagnes de guerre révolutionnaires, à partir du printemps 1792, amenèrent à cette organisation des changements profonds allant de pair avec une augmentation notable du nombre d’unités. Ainsi, vers la fin du Consulat, le nombre de régiments montés s’élevait à 84. L’avènement de l’Empire va encore apporter son lot de modifications majeures tout en maintenant le distinguo entre cavalerie de ligne, dragons et cavalerie légère. Ainsi, jusqu’en 1801, seul le 8 e régiment de cavalerie (ex « cuirassiers du Roi » avant 1791, portait la cuirasse complète. Cette disposition fut alors étendue au 1er régiment avec adoption d’un casque métallique à cimier et crinière en Longueur totale de l’arme dans son fourreau FICHE TECHNIQUE 107 centimètres Longueur totale de l’arme 105,5 centimètres hors du fourreau Longueur de la lame seule, 90 centimètres du talon à la pointe Largeur de la lame au talon 3,4 centimètres Epaisseur de la lame au talon 9 millimètres Longueur de la monture 15,5 centimètres Longueur du fourreau 91,5 centimètres Poids total de l’arme 1,5 kg Ordre de bataille à la fin du XVIII e Sciècle Détails sur le trophée d’armes. Le dos en jonc est doré sur toute la longueur du bleui et est orné de part et d’autre de son axe d’une découpe en « gouttes d’eau » accouplées dont les extrémités arrières se rejoignent au centre. A la base, entre les trophées d’armes et le talon, prennent place des cartouches rectangulaires symétriques contenant un cœur enflammé sur fond de deux flèches entrecroisées du côté droit et de deux torches, également enflammées et entrecroisées du côté gauche. lieu et place du chapeau puis, en 1802, aux 5e, 6 e et 7 e régiments. Tous le seront après l’avènement de l’Empire alors que, au fur et à mesure, étaient créées sous d’autres formats de nouvelles unités. Ainsi au printemps 1812, à la veille de la campagne de Russie, l’ensemble des troupes montées françaises ne comptait pas poins de 99 corps dont l’ordre de bataille était le suivant  : -14 régiments de cuirassiers. -30 régiments de dragons. -2 régiments de carabiniers. -14 régiments de hussards. -30 régiments de chasseurs à cheval. -6 régiments de chevau-légers français. -3 régiments de chevau-légers polonais. Si l’on y ajoutait le régiment de grenadiers à cheval de la Garde Impériale, corps de prestige particulier, on arrivait donc à un total de 100 unités montées. Ce volume considérable induisait donc un nombre important d’officiers de tous grades. La Gazette des armes n°471 23



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Gazette des Armes numéro 471 janvier 2015 Page 1Gazette des Armes numéro 471 janvier 2015 Page 2-3Gazette des Armes numéro 471 janvier 2015 Page 4-5Gazette des Armes numéro 471 janvier 2015 Page 6-7Gazette des Armes numéro 471 janvier 2015 Page 8-9Gazette des Armes numéro 471 janvier 2015 Page 10-11Gazette des Armes numéro 471 janvier 2015 Page 12-13Gazette des Armes numéro 471 janvier 2015 Page 14-15Gazette des Armes numéro 471 janvier 2015 Page 16-17Gazette des Armes numéro 471 janvier 2015 Page 18-19Gazette des Armes numéro 471 janvier 2015 Page 20-21Gazette des Armes numéro 471 janvier 2015 Page 22-23Gazette des Armes numéro 471 janvier 2015 Page 24-25Gazette des Armes numéro 471 janvier 2015 Page 26-27Gazette des Armes numéro 471 janvier 2015 Page 28-29Gazette des Armes numéro 471 janvier 2015 Page 30-31Gazette des Armes numéro 471 janvier 2015 Page 32-33Gazette des Armes numéro 471 janvier 2015 Page 34-35Gazette des Armes numéro 471 janvier 2015 Page 36-37Gazette des Armes numéro 471 janvier 2015 Page 38-39Gazette des Armes numéro 471 janvier 2015 Page 40-41Gazette des Armes numéro 471 janvier 2015 Page 42-43Gazette des Armes numéro 471 janvier 2015 Page 44-45Gazette des Armes numéro 471 janvier 2015 Page 46-47Gazette des Armes numéro 471 janvier 2015 Page 48-49Gazette des Armes numéro 471 janvier 2015 Page 50-51Gazette des Armes numéro 471 janvier 2015 Page 52-53Gazette des Armes numéro 471 janvier 2015 Page 54-55Gazette des Armes numéro 471 janvier 2015 Page 56-57Gazette des Armes numéro 471 janvier 2015 Page 58-59Gazette des Armes numéro 471 janvier 2015 Page 60-61Gazette des Armes numéro 471 janvier 2015 Page 62-63Gazette des Armes numéro 471 janvier 2015 Page 64-65Gazette des Armes numéro 471 janvier 2015 Page 66-67Gazette des Armes numéro 471 janvier 2015 Page 68