Francs-Jeux n°635 1er jan 1974
Francs-Jeux n°635 1er jan 1974
  • Prix facial : 1,50 F

  • Parution : n°635 de 1er jan 1974

  • Périodicité : bimensuel

  • Editeur : Francs-Jeux

  • Format : (186 x 274) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 29,2 Mo

  • Dans ce numéro : les verriers, venus de Venise.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
Motimo chante  : — La peinture à l'huile, C'est bien difficile ; Mais c'est bien plus beau Que la peinture à l'eau... Et Batiba continue  : — Un éléphant, Ça trompe, ça trompe, Un éléphant, Ça trompe énormé... racontées par Jacqueline Held avec une image de Catherine Cambier — Tu dis ça pour moi ? demande Motimo d'un air pincé. Si tu cherches une dispute, dis-le tout de suite ! — Mais non, mon vieux, je chantais, c'est tout  : tu es bien énervé. Calme-toi un peu ! Et Batiba tapote placidement le dos de Motimo. C'est que depuis ce matin, Batiba et Motimo sont vraiment, mais vraiment très occupés  : Luc, Pascale et Véronique sont à l'école pour toute la journée. Cela laisse du temps devant soi. Aussi, Motimo et Batiba ont décidé de leur faire une surprise  : 18 (— Tout de même, a dit Batiba, en fronçant les sourcils, cette chambre est bien sale ! — Pour ça, oui, a dit Motimo. Luc a creusé des trous dans le plâtre quand il était plus petit. Et Pascale a écrit plusieurs fois son nom audessus de l'étagère... — Sans parler de Véronique, qui a fait des taches d'encre rouge partout ! — Une chambre propre, pourtant, c'est tellement plus agréable, a soupiré Motimo. — D'ailleurs, je n'ai jamais aimé ces murs bleus, a dit Batiba. Moi, le bleu, ça me rend tout triste  : J'ai l'impression d'être dans un aquarium. Flûte, j'aime mieux être un hippopotame qu'un poisson. Pas toi ? — Si ! Enfin... moi je veux dire un éléphant. — Eurêka ! a soudain crié Batiba, en sautant en l'air. J'ai trouvé ! — Trouvé quoi ? — Pour la chambre, tiens, pardi  : tu sais bien que les parents viennent de peindre la barrière. Et jaune-bouton-d'or, encore ! — La barrière, où veux-tu en venir ? à 1
— Tu es sûrement mal réveillé, pas possible ! Tu ne comprends pas ? Il doit bien rester un pot de peinture dans le hangar... Allons voir. Tu aimes le jaune ? — Oui, surtout le jaune-bouton-d'or  : c'est la couleur du soleil. Et aussi la couleur des bananes bien mûres. Hum... Et Motimo s'est pourléché. Motimo et Batiba sont donc en pleine activité  : Ils ont étendu beaucoup de journaux par terre, pour ne rien tacher. Motimo porte un grand tablier de cuisinière. Et Batiba disparaît presque dans une vieille blouse de jardin. Et — quelle chance ! — ils ont trouvé un grand pot de peinture jaune, et même plusieurs pinceaux. — Tout de même, dit Batiba, tu ne crois pas qu'on pourrait aussi repeindre le nez de Colombine ? Colombine est une marionnette en bois. Et son nez s'est cassé dans une bataille... — Je ne veux pas avoir le nez jaune ! crie la coquette Colombine, ça ne me va pas au teint ! C'est curieux que les gens soient aussi ingrats et ne comprennent jamais quand on travaille pour leur bien... Mais ça ne fait rien. Motimo et Batiba ne font pas de détail  : ils sont trop bien lancés ! Et voilà Colombine avec un nez jaune. — Tout de même, dit Motimo, si on changeait ce tabouret de couleur ? Et hop, voici un tabouret jaune ! — La peinture à l'huile, C'est bien difficile, Mais c'est bien plus beau Que la peinture à l'eau... Il y a déjà trois murs de peints. Et toute la chambre brille  : on a un peu l'impression d'être dans une jonquille. Ou peut-être dans le coeur d'un zinnia. Quelle bonne surprise les enfants vont avoir ce soir  : Tout le monde n'a pas la chance de dormir dans une chambre bouton-d'or ! 19



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :