Francs-Jeux n°618 1er mar 1973
Francs-Jeux n°618 1er mar 1973
  • Prix facial : 1,25 F

  • Parution : n°618 de 1er mar 1973

  • Périodicité : bimensuel

  • Editeur : Francs-Jeux

  • Format : (186 x 274) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 28,5 Mo

  • Dans ce numéro : spécial Berry.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
1111Re-,er\r-N I-...- E coeur de la France dit-on parfois en parlant du Berry. Et, en effet, on peut voir sur la place de Bruère- Allichamps, un petit village à quelques kilomètres de Bourges, un monument portant l'inscription  : « Ici se trouve le Centre de la France ». Le Berry est une très vieille province qui comprend aujourd'hui les départements de l'Indre et du Cher avec deux grandes villes, Bourges dont la magnifique cathédrale et les vieilles maisons évoquent le passé glorieux et Châteauroux, centre commercial et industriel en plein développement. Quand nous sommes partis explorer le Berry, nous n'en savions pas beaucoup plus. Mais en nous promenant entre la Loire et la Creuse, nous avons découvert un pays actif, attachant et varié où le présent s'unit harmonieusement au passé. Nous avons été reçus dans des châteaux, dans des villages, dans des fermes isolées et partout, nous avons z'té accueillis avec gentillesse et bienveillance. Nous ne pouvons, dans un seul numéro de Francs-Jeux, vous dire tout ce que les Berrichons nous ont raconté sur leur beau pays. Nous espérons pourtant que ces quelques reportages vous donneront envie d'en savoir plus sur une région souvent mal connue.
L'hiver avait dépouillé les feuilles des arbres, et la nature semblait engourdie par le froid. Le temps des moissons était loin et plus loin encore celui des vendanges. Nous sommes allés dans une petite ferme isolée à l'ouest du Sancerrois. Deux bâtiments à un étage, couverts d'ardoises ; on y vit au rez-de-chaussée et on accède au grenier par des échelles extérieures. Autour, la campagne. La ferme voisine la plus proche est à 800 mètres, et le village à quatre kilomètres. Dans cette ferme comme il y en a encore beaucoup au Berry, on fait un peu de tout, à la manière d'autrefois ; on cultive le blé et la vigne, les légumes et les arbres fruitiers, on élève les vaches et les chevaux et la bassecour abrite poules, canards et lapins. Nous avons voulu en quelques photos vous retracer la vie de cette ferme pendant une journée d'hiver, une journée bien remplie comme vous allez le voir. 4 Puisqu'on ne peut rien cultiver en hiver, le fermier, muni d'une serpe au long manche, défriche les haies qui bordent ses champs. Les ronces sinon, envahissent le terrain à grande vitesse. Les bûches ainsi fendues seront brûlées dans la grande cheminée commune à toutes les maisons, mais remplacée souvent par une cuisinière ronflante plus commode pour la préparation des repas, tout en chauffant davantage. Dans la cour, devant l'étable, la fermière distribue chaque jour à heure fixe, la ration de grain à ses volailles  : poules, canards, pintades parfois. Les oies et les dindons sont enfermés dans des enclos car ils sont agressifs avec les visiteurs.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :