Femmes Magazine Luxembourg n°125 avril 2012
Femmes Magazine Luxembourg n°125 avril 2012
  • Prix facial : 3 €

  • Parution : n°125 de avril 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Alinéa Éditions & Communication s.à r.l.

  • Format : (210 x 277) mm

  • Nombre de pages : 108

  • Taille du fichier PDF : 13,4 Mo

  • Dans ce numéro : reportage sur les traditions pascales.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 98 - 99  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
98 99
Dougga est l'une des cités romaines les mieux conservées d'Afrique du Nord, Photo : Simon Blackley 98 | éVASION « Toute la partie centrale de la Tunisie, de Tabarka aux oasis de montagne de Tamerza, est en train de s’ouvrir à un tourisme plus respectueux. Les montagnes se succèdent, passant peu à peu d’un vert florissant à un ocre qui annonce le Sahara. » sur un magasin, une galerie d’art ou le petit musée des costumes traditionnels. Jusqu’au développement d’un tourisme anarchique, elle était même un lieu où des personnalités telles que Sophia Loren, Oscar Wilde ou Adamo y avaient leurs habitudes. Elle accueille par ailleurs un festival de musique et d’art de renommée internationale depuis 1964. Tout aussi charmant, Sidi Bou Saïd est sur le catalogue de tous les guides touristiques. On pourra toujours regretter la surfréquentation du site. Mais une chose est sure, hors saison, sans les groupes, déambuler dans ce petit village de 4000 âmes est un bonheur à ne pas manquer. Le village est blanc et bleu. Pour un peu, on se sentirait transporté dans les Cyclades, avec en plus, ce côté arabo-andalou qui lui donne un cachet exotique. Perché sur une falaise, le village abrite de nombreux cafés typiques où vous pourrez siroter un thé à la menthe et fumer la chicha.
Gare aux faux guides ! Non loin de là, Carthage est un incontournable. Même si le site est moins impressionnant que Dougga (à faire en deuxième si vous avez le choix), les aléas historiques en ont fait le site romain le plus connu d’Afrique. La cité a été fondée par les Romains, puis envahie par les Vandales, les Byzantins, les Francs et les Arabes, d’où un mélange d’influences très marquées. Classée au patrimoine de l’UNESCO, Carthage est aussi le cadre d’un Festival international de théâtre. Il se déroule chaque été dans le théâtre antique. La cité accueille également une biennale de cinéma. Elle est aujourd’hui l’un des hauts lieux de la culture en Tunisie. La médina de Tunis vaut également le coup d’œil. Se laisser transporter dans cette atmosphère d’Orient, se perdre dans les ruelles tortueuses, marchander dans les échoppes… Cela reste un temps fort d’un voyage dans ce coin de Tunisie. A condition d’avoir réussi à vous débarrasser des cohortes de « faux guides » qui vous collent comme des sangsues. Leur but : vous faire visiter la ville « gratuitement ». Sauf que vous finirez entourée d’armoires à glace dans une échoppe où vous serez forcée d’acheter quelques broutilles à des prix hallucinants. Pas de crainte à avoir, mais il faut le savoir et refuser toute proposition trop belle pour être vraie. Ces pratiques sont également courantes à Sousse, dont la médina est l’une des plus belles de Tunisie. Rando et plongée dans le Nord Hors ces gros « spots touristiques », le nord de la Tunisie mérite une visite. En remontant vers la cote de corail, une pause à Bizerte est bienvenue. Ce port est resté très typique, avec de jolies plages, et est encore assez peu fréquenté par les touristes. Vers Tabarka, les montagnes plongent dans la mer. Les cotes se découpent et les criques et les plages sont magnifiques. Sur les hauteurs de la Kroumirie, on pratique la randonnée. Sur les cotes, les plongeurs seront presque aussi comblés que dans les eaux tropicales avec des fonds parsemés de corail rouge. Toute la partie centrale de la Tunisie, de Tabarka aux oasis de montagne de Tamerza, est en train de s’ouvrir à un tourisme plus respectueux. Proches des habitants et des cultures, les visiteurs logent dans les guesthouses de villages autrefois négligés. Les montagnes se succèdent, passant peu à peu d’un vert florissant à un ocre qui annonce le Sahara. Mais quelles que soient les richesses du pays, le changement doit aussi se faire dans les mentalités. Dans un hôtel d’Hammamet il y a quelques années, après un sondage auprès d’une dizaine de touristes, il s’avérait qu’à peine trois touristes sur dix sortaient de l’hôtel. Pour l’un « on y trouvait de tout sans le harcèlement ». Pour l’autre, « les autochtones [étaient] dangereux » ou encore « ce qui m’intéresse, c’est la piscine ». Il y a un véritable enjeu pour les professionnels du tourisme en Tunisie à changer d’image. « Pour fonctionner, le système touristique tunisien, qui reste très bas de gamme, s’est engagé dans une course à la baisse des prix, expliquait, avant la révolution, la chercheuse au Centre d’études et de recherches internationales (CERI), Béatrice Hibou. Cette baisse continue des prix est conduite sous la pression notamment des tour-opérateurs qui ne cessent de faire jouer la concurrence avec d’autres destinations ». Le nouveau ministre du Tourisme, Mehdi Houas, dans une interview accordée à Jeune Afrique explique : « il faut tout reprendre au début. Les hôtels du clan Ben Ali ont été nationalisés. Il ne faut pas brader la Tunisie. C’est une destination qui vaut le coup. Nous allons ouvrir au tourisme le Centre, une région jusqu’ici très délaissée ». On vous le dit, la Tunisie redevient fréquentable ! a éVASION | 99 L’appel du désert Des dunes à perte de vue. Des oasis perdues en plein désert… A deux heures d’avion de Luxembourg, le Sahara tunisien est la Mecque des amateurs d’aventure. Que ce soit à Douz, dans les oasis de montagne de Tamerza, à Tozeur ou à Matmatah, le désert tunisien revêt tous les visages du Sahara. Alors certes, la proximité de l’Europe en fait un peu le « Disneyland des chameaux ». Mais en s’éloignant un peu, les espaces étant infinis, on oublie vite la cohorte de 4x4 et leurs occupants en shorts et marcels. Allongé dans le sable, contemplant les étoiles, on se rend compte que certaines choses sont immuables, comme la magie du désert. Révolution ou pas.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 1Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 2-3Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 4-5Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 6-7Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 8-9Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 10-11Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 12-13Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 14-15Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 16-17Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 18-19Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 20-21Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 22-23Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 24-25Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 26-27Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 28-29Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 30-31Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 32-33Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 34-35Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 36-37Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 38-39Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 40-41Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 42-43Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 44-45Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 46-47Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 48-49Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 50-51Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 52-53Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 54-55Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 56-57Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 58-59Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 60-61Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 62-63Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 64-65Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 66-67Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 68-69Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 70-71Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 72-73Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 74-75Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 76-77Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 78-79Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 80-81Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 82-83Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 84-85Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 86-87Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 88-89Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 90-91Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 92-93Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 94-95Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 96-97Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 98-99Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 100-101Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 102-103Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 104-105Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 106-107Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 108