Femmes Magazine Luxembourg n°125 avril 2012
Femmes Magazine Luxembourg n°125 avril 2012
  • Prix facial : 3 €

  • Parution : n°125 de avril 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Alinéa Éditions & Communication s.à r.l.

  • Format : (210 x 277) mm

  • Nombre de pages : 108

  • Taille du fichier PDF : 13,4 Mo

  • Dans ce numéro : reportage sur les traditions pascales.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 66 - 67  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
66 67
66 | PSYCHO Pourquoi je lui préfère, ma série télé ? Magali Eylenbosch Il fut un temps où vous passiez vos soirées, tendrement enlacés, parlant de tout et de rien. Et ça vous suffisait. Aujourd’hui, sitôt après le 20h, vous succombez au charme du Docteur House. Mais que se passe-t-il ? Disons-le simplement : il ne vous fait plus rêver ! Comment en êtes-vous arrivés là ? Il y a mille et une bonnes raisons, mais elles se résument en quelques mots. Vous en avez ras le bol des manies de pépère. Il rentre à la maison, vous saoule avec ses problèmes au boulot, ses blagues éculées et ses petites manies. Vous en avez fait le tour. Quand, en plus, il vous demande la bouche en cœur : « Qui c’est qui l’aime son pépère ? », vous résistez tout juste à l’envie de lui encastrer la tête dans le frigidaire. Pourtant, pépère est toujours le même homme. Il vous a fait craquer, vous a fait rire, vous a fait connaître des moments torrides et vous a probablement déjà fait deux beaux enfants. Alors, avant de prendre un ticket aller sans retour pour Hollywood, demandez-vous si, lorsque l’Agent spécial Aaron Hotchner pose son insigne et redevient Thomas Gibson, il ne rentre pas chez lui pour raconter à sa femme ses problèmes de boulot, quelques blagues débiles et qu’il ne lui demande pas : « Qui c’est qui l’aime son pépère ? » C’est beau comme au cinéma Nous les femmes, nous n’aimons en général pas ce qui est fade. Paradoxalement, nous avons besoin d’être rassurées. D’où la difficulté, pour le commun des mortels, de satisfaire à la fois la femme respon-
sable, désireuse de fonder une famille et de bâtir l’avenir sur des bases solides, et son côté obscur. Vous allez me dire que les hommes sont pareils. C’est vrai, mais leurs besoins sont plus basiques. Si vous voyez que la flamme que nourrit pépère à votre égard commence à vaciller, enfilez un porte-jarretelles, allumez quelques bougies et, en compagnie de Joe Cocker, faites-lui un striptease dans les règles. Il vous sera à nouveau fidèle comme un caniche abricot. Nous, nous sommes un peu plus compliquées. Les auteurs des meilleures séries télé ont compris le mécanisme féminin. Nous rêvons de super héros, de rocs sur lesquels nous pouvons compter. Ils doivent savoir nous surprendre, nous amuser, nous bousculer, mais aussi nous toucher parce qu’ils sont vulnérables, fragiles. Ils doivent, en quelque sorte, être capables de transcender le quotidien. Et là, pour notre pauvre pépère, il y a du pain sur la planche ! La vie avec toi Revenons sur terre les filles. Non, nous ne vivons pas avec le Dr Cal Lightman, expert en détection de mensonges. Et nos « micro-expressions » ne titillent pas la curiosité de notre chéri. Sophie raconte : « Mon mari est médecin. Lorsque nous nous sommes rencontrés, c’était effectivement mon héros. Seulement, loin d’être un docteur House, il s’est spécialisé en dermatologie. Alors, entre l’histoire des patients mourants attendant le Messie et celle de madame Michu qui s’est chopé un terrible eczéma, il n’y a pas photo ! Et ce qui m’énerve prodigieusement, c’est d’entendre mon homme glousser en disant qu’on ne sait plus quoi inventer comme bêtise. C’est sûr que l’anamnèse d’un eczéma, ça m’ouvre chaque jour de nouveaux horizons ! Il ne s’imagine pas à quel point il m’ennuie. » Le témoignage de Sophie est éloquent. Le même homme ne bénéficie plus du même capital sympathie après plusieurs années de vie commune. Et si elle vivait avec le Dr House, en imaginant qu’il existe. Qu’en serait-il de leur relation lorsque le temps aura fait son œuvre ? Elle dirait probablement : « Je ne supporte plus ce goujat, qui avale des antidouleurs comme des cachous, fait le paon à l’hosto et revient pour mieux s’affaler dans le fauteuil chaque soir. Quant à ses histoires de malades, elles me stressent tellement, que je ne sors plus sans craindre qu’une bactérie orpheline ne s’installe dans mon organisme histoire de me liquéfier les organes. Je ferais tout pour vivre avec un comptable ou avec un plombier. » Comment voulez-vous que nos hommes s’en sortent alors que nous sommes toujours à la recherche de l’absolu et qu’en plus, nous ne l’exprimons pas. Parce qu’entre nous, pour les sous-entendus, nous sommes championnes. Genre : « Non, je ne t’ai jamais dit que tes histoires d’eczéma ne m’intéressaient pas, mais tu aurais dû le voir à ma tête ! » à lire ! •.". -•. Ma femme préfère George Clooney Isabelle Danel, Fred Journet Etre un couple, c’est bien, tout faire pour le rester, c’est mieux ! Mais comment résister au quotidien qui épuise, aux contraintes qui fâchent, aux phrases qui tuent ? Si votre femme préfère George Clooney, c’est peut-être parce qu’il a tout bon (croit-elle) et vous tout faux (pense-telle). Les auteurs, Isabelle Danel et Fred Journet, respectivement journaliste et auteur-réalisateur, se sont penchés sur les petites recettes pour (re) devenir l’homme idéal. Une sorte de guide de premiers secours qui ne manque pas d’humour et que les hommes devraient régulièrement compulser, histoire d’éviter le pire. Quand pépère sort le grand jeu Il vous a chopée, totalement sous le charme de l’Agent Derek Morgan. Et d’un coup, il a tout compris ! Pour une fois, j’ai eu envie de citer les paroles d’un ami. Guy est marié depuis plus de 15 ans et il est encore fou de sa femme. Il raconte : « Le temps avait fait de moi un vieux con. Je rentrais tous les soirs fatigué, je ne parlais quasi plus à Béatrice et je m’endormais dans le fauteuil. Un soir, elle m’a demandé si un homme sympa, intelligent, fort et sensible comme Derek Morgan existait ? J’ai immédiatement compris le message et je lui ai répondu qu’elle l’avait trouvé, mais qu’il s’était comporté comme un imbécile. Depuis, je me coupe en quatre pour la séduire, l’intéresser à ma journée et la faire rire. Nous n’avons jamais été aussi complices. » D’accord, tous les hommes ne sont pas aussi ouverts au dialogue, mais je suis certaine que si vous faites l’effort de lui expliquer ce qu’il doit faire pour ressembler à Doug Ross, alias Georges Clooney, votre vie a tout pour devenir un blockbuster.• PSYCHO | 67



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 1Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 2-3Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 4-5Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 6-7Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 8-9Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 10-11Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 12-13Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 14-15Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 16-17Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 18-19Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 20-21Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 22-23Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 24-25Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 26-27Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 28-29Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 30-31Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 32-33Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 34-35Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 36-37Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 38-39Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 40-41Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 42-43Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 44-45Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 46-47Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 48-49Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 50-51Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 52-53Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 54-55Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 56-57Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 58-59Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 60-61Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 62-63Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 64-65Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 66-67Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 68-69Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 70-71Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 72-73Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 74-75Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 76-77Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 78-79Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 80-81Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 82-83Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 84-85Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 86-87Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 88-89Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 90-91Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 92-93Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 94-95Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 96-97Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 98-99Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 100-101Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 102-103Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 104-105Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 106-107Femmes Magazine Luxembourg numéro 125 avril 2012 Page 108