Esprit Bonsaï n°23 oct/nov 2006
Esprit Bonsaï n°23 oct/nov 2006
  • Prix facial : 6,40 €

  • Parution : n°23 de oct/nov 2006

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (220 x 285) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 48,7 Mo

  • Dans ce numéro : dossier sur le chêne.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 54 - 55  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
54 55
Ikebana Il y a le ciel, le soleil la mer… Ecole Sogetsu L’illustration d’un thème est souvent bien plus poétique par une évocation, une suggestion, laissant place à la part créatrice de chacun  : un exercice de style et auquel l’auteur s’adonne avec délectation sur un sujet très souvent traité en art floral. Auteur  : Soazic LE FRANC « Il y a le ciel, le soleil et la mer » - chantions-nous il y a maintenant quelques années, pour fêter la saison d’été, des repos, des fêtes, la saison qui devrait distiller une poussière magique de bienfaits pour reprendre le cours de la vie ordinaire… « Le ciel, le soleil et la mer » a été des quantités de fois illustré par l’art floral. Conformément au caractère subjectif de l’école Sogetsu - et si l’on admet que nous pouvons tout faire dire aux fleurs et qu’en matière de poésie tout est permis - il convient de s’écarter quelque peu du réalisme pour ce propos. « Ki souffle d’énergie ». Mon ciel d’été est un souffle céleste au soleil couchant rouge d’anémones, qui lancent leurs éclats de cynorhodons, ce ciel d’été n’étant qu’un rêve, pendant l’hiver. Il y a le ciel… Pour représenter le ciel, il serait possible de se contenter d’utiliser une couleur végétale au choix  : le bleu pour un ciel serein, le blanc pour quelques nuages, l’orangé ou le rouge pour un crépuscule, le gris pour un jour sans fin et le noir pour le spleen… mais le ciel est loin d’être statique, étant toujours animé par un courant d’air. Nous nous sentons bien sous un ciel bleu, son immensité nous enveloppe parce qu’il fait beau et il est une invite à la méditation pour ceux qui aiment les grands espaces vides. Nous contemplons un ciel nuageux, un coucher de soleil, mais nous sentons les manifestations du vent, qu’il soit doux zéphyr ou terrible cyclone. Selon son état, le ciel fait de nous un spectateur ou un 54 Esprit Bonsaï nº 23
« Soleil ». Négligeant les tournesols trop souvent utilisés pour représenter le soleil, le choix se porte sur un disque de terre portant des chrysanthèmes verts  : ainsi le soleil réchauffant la terre porte l’espérance. acteur. Le vent et ses manifestations étant proche des hommes, c’est le vent qui nous séduit pour représenter le ciel dans une démarche florale et poétique  : Hurle vent, chaud le vent Souffle sur les pétales, les feuilles Celles qui sont dans ma tête Donne-moi cette fleur nouvelle… Le soleil… Pour nous Occidentaux, le soleil est cet astre bienfaiteur qui rythme nos saisons et permet la vie. C’est une scène de la nature que nous admirons, mais qui a perdu cette dimension mystique que la plupart des Orientaux lui confèrent. Au Japon, empire du soleil levant, la nature est une nécessité vitale. Le shintô, religion du fond des temps qui donne à la nature une sensibilité quasi humaine, est éminemment sous-jacent dans la société moderne. Assister au premier lever de soleil au mois de janvier est un gage de bonheur pour l’année nouvelle, le chrysanthème, composé rayonnant, est l’emblème du Japon et le disque rouge est présent sur le drapeau national. Le soleil prenant diverses tailles et couleurs selon l’heure du jour et la période de l’année, nous les humains pouvons lire son histoire  : En janvier tu m’oublies, février je te rêve Je te pleure en mars, et t’espère en avril En mai je t’attends, en juin je te chante En juillet je t’adore, en août tu m’étouffes En septembre tu t’absentes, des remords en octobre ? Novembre c’est fini et en décembre tout est dit. En janvier tu m’oublies, février je te rêve… Et la mer La mer calme ou agitée, allant et venant sans cesse et pourtant toujours là, est une immensité propre à exalter les rêveurs et les contemplatifs. Lorsque la surface de la mer s’entrouvre sur les poissons multicolores, les coquillages merveilleux, les herbiers et les forêts d’algues, lorsque la surface se retire laissant sur place toutes sortes de trésors, alors fascination, curiosité, intérêt, satisfaction… bref le charme s’impose aux « pêcheurs que nous sommes ». La mer est dite noire, blanche, rouge, et pourtant elle nous semble toujours verte, bleue ou grise lorsque le ciel est couvert. La mer Morte est curative et la mer d’Aral est morte, la mer entoure les terres, mais la mer Méditerranée est entourée de terres. Mauvaise, calme, nourricière, elle est aussi dangeureuse, et puis elle chante et puis elle danse le long des golfes clairs, on dirait une femme… Que faire avec toi, tu es si grande Il y a si longtemps que tu es là Je ne viendrai pas à bout de toi Source de vie, source à ma vie J’ai besoin de toi. Le ciel, le soleil et la mer Plutôt que de faire un inventaire avec chacun de ces sujets, pour représenter le ciel, nous choisissons le vent, pour le soleil, nous nous attachons à sa forme et non à sa couleur et pour la mer, paradoxalement, nous ramassons un petit coquillage. Evoquer un sujet semble plus conforme à l’esprit artistique que d’exercer trop de réalisme  : une petite touche, un cliché, un clin d’œil suffisent à donner une force à l’expression. « Coquillage ». La mer a beau être immense, c’est un petit coquillage sur lequel je me penche, genre bigorneau sortant ses antennes, « fruits d’agapanthes » et curiosité de Phormiums roses dans le courant, écoutant la mer. Esprit Bonsaï nº 23 55



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Esprit Bonsaï numéro 23 oct/nov 2006 Page 1Esprit Bonsaï numéro 23 oct/nov 2006 Page 2-3Esprit Bonsaï numéro 23 oct/nov 2006 Page 4-5Esprit Bonsaï numéro 23 oct/nov 2006 Page 6-7Esprit Bonsaï numéro 23 oct/nov 2006 Page 8-9Esprit Bonsaï numéro 23 oct/nov 2006 Page 10-11Esprit Bonsaï numéro 23 oct/nov 2006 Page 12-13Esprit Bonsaï numéro 23 oct/nov 2006 Page 14-15Esprit Bonsaï numéro 23 oct/nov 2006 Page 16-17Esprit Bonsaï numéro 23 oct/nov 2006 Page 18-19Esprit Bonsaï numéro 23 oct/nov 2006 Page 20-21Esprit Bonsaï numéro 23 oct/nov 2006 Page 22-23Esprit Bonsaï numéro 23 oct/nov 2006 Page 24-25Esprit Bonsaï numéro 23 oct/nov 2006 Page 26-27Esprit Bonsaï numéro 23 oct/nov 2006 Page 28-29Esprit Bonsaï numéro 23 oct/nov 2006 Page 30-31Esprit Bonsaï numéro 23 oct/nov 2006 Page 32-33Esprit Bonsaï numéro 23 oct/nov 2006 Page 34-35Esprit Bonsaï numéro 23 oct/nov 2006 Page 36-37Esprit Bonsaï numéro 23 oct/nov 2006 Page 38-39Esprit Bonsaï numéro 23 oct/nov 2006 Page 40-41Esprit Bonsaï numéro 23 oct/nov 2006 Page 42-43Esprit Bonsaï numéro 23 oct/nov 2006 Page 44-45Esprit Bonsaï numéro 23 oct/nov 2006 Page 46-47Esprit Bonsaï numéro 23 oct/nov 2006 Page 48-49Esprit Bonsaï numéro 23 oct/nov 2006 Page 50-51Esprit Bonsaï numéro 23 oct/nov 2006 Page 52-53Esprit Bonsaï numéro 23 oct/nov 2006 Page 54-55Esprit Bonsaï numéro 23 oct/nov 2006 Page 56-57Esprit Bonsaï numéro 23 oct/nov 2006 Page 58-59Esprit Bonsaï numéro 23 oct/nov 2006 Page 60-61Esprit Bonsaï numéro 23 oct/nov 2006 Page 62-63Esprit Bonsaï numéro 23 oct/nov 2006 Page 64-65Esprit Bonsaï numéro 23 oct/nov 2006 Page 66-67Esprit Bonsaï numéro 23 oct/nov 2006 Page 68