Esprit Bonsaï n°23 oct/nov 2006
Esprit Bonsaï n°23 oct/nov 2006
  • Prix facial : 6,40 €

  • Parution : n°23 de oct/nov 2006

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (220 x 285) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 48,7 Mo

  • Dans ce numéro : dossier sur le chêne.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 46 - 47  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
46 47
La coupe de la cime supposait une correction drastique pour un érable de Buerger (Acer buergerianum) qui était presque en train de développer son propre style. Bien que l’arbre eût déjà vieilli suffisamment, la décision s’est avérée judicieuse, car tôt ou tard, il aurait été nécessaire de procéder à la substitution de la cime. Le suivi de cette substitution est le thème principal de cet article. Mais cela aurait été dommage de gaspiller tout ce temps passé à s’occuper de ce bonsaï, si nous nous limitions simplement à éliminer la cime. Pour cette raison, profitant de la vitalité naturelle caractéristique de l’espèce, nous allons tirer le meilleur profit de la cime en suivant la technique du marcottage (toriki). Nous voyons ainsi une application pratique du dicton « À quelque chose malheur est bon ». Erable de Buerger (Acer buergerianum). Hauteur avec la roche  : 50 cm. Largeur  : 61 cm. Vue de face. La beauté de cet arbre résidait dans la force de ses racines qui couvrent quasiment toute la pierre. Sa taille et son volume, très équilibrés, semblaient indiquer qu’il pourrait devenir une authentique œuvre d’art en continuant seulement de recevoir des soins délicats. Cependant, une réforme drastique a été appliquée. Pour quelle raison… ? La réforme qu’a effectuée M. Nishikawa dans l’élimination et la substitution de la cime. Dans cette phase, il lui a fallu beaucoup de courage pour prendre une telle décision, car elle impliquait un nouveau travail de création du bonsaï. 46 Esprit Bonsaï nº 23
Ci-dessus  : réutilisation de la cime pour l’obtention d’un bonsaï de petite taille. Bien que la cime fût considérée comme un obstacle pour que le bonsaï original atteigne la perfection qui ferait de lui une œuvre d’art, étant donné qu’il s’agissait d’un bonsaï bien entretenu et avec des branches fortes, une marcotte a été réalisée pour sauver la cime coupée et créer avec elle un autre bonsaï de petite taille. Ci-contre  : le tronc principal. Zone où il s’amincissait brusquement et poussait sans force. Cela n’était pas visible quand il avait des feuilles, mais quand elles tombaient la faute d’esthétique de cette partie du tronc apparaissait clairement. L’unique solution consistait en la substitution de la cime. Finalisation de l’application de la technique de la marcotte sur une zone réduite du tronc. S’il y a un enracinement ferme, la mousse pourra être retirée à l’automne. La réforme de la cime Une des caractéristiques de l’érable de Buerger (Acer buergerianum), en comparaison avec l’érable du Japon (Acer palmatum), est qu’il permet à celui qui s’en occupe et aux personnes qui le contemplent de profiter de ses diverses formes de croissance. L’arbre sur pierre exposé ici possédait le style caractéristique de ce type d’érable (Acer buergerianum). Ce bonsaï, encore en phase de formation, enraciné sur une roche (ishitsuki), a une croissance inhabituelle pour son âge. Il ne lui manque qu’un ou deux ans de préparation pour le présenter dans des expositions ou des concours de haut niveau. Cependant, M. Nishikawa manifeste le désir de le réformer par la substitution de sa cime. Quelle est la raison qui l’a amené à entreprendre une réforme de cette envergure ? Le problème réside dans le tronc, dont la forme à l’approche de la cime est d’une monotonie telle qu’elle contraste désagréablement avec la partie basse du tronc, beaucoup plus épaisse et présentant un mouvement plein de caractère. Bien que le problème soit dissimulé tant que l’arbre a des feuilles, il est flagrant quand il les perd, précisément à l’époque où ont lieu la majorité des expositions et des concours au Japon. Même si M. Nishikawa continue de s’en occuper, il serait considéré comme un koke-jun, un arbre avec une large base et un tronc qui se rétrécit en allant vers la cime, mais avec un mouvement très pauvre, un arbre banal sans la forme conique caractéristique et sans même une seule courbe élégante dans la partie supérieure du tronc. Cependant, s’il est pratique de la remplacer, la cime n’en reste pas moins celle d’un arbre bien entretenu pendant des années et avec des branches fortes. Elle ne mérite pas de finir dans une poubelle. Il est possible de la mettre à profit pour créer un autre bonsaï, de taille inférieure, grâce à une réforme correcte, en menant à bien la substitution avec la technique du marcottage. Mai 2001 Le marcottage Marquer au préalable la zone où pratiquer la marcotte. La cime ne mérite pas de finir dans une poubelle. Esprit Bonsaï nº 23 47



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Esprit Bonsaï numéro 23 oct/nov 2006 Page 1Esprit Bonsaï numéro 23 oct/nov 2006 Page 2-3Esprit Bonsaï numéro 23 oct/nov 2006 Page 4-5Esprit Bonsaï numéro 23 oct/nov 2006 Page 6-7Esprit Bonsaï numéro 23 oct/nov 2006 Page 8-9Esprit Bonsaï numéro 23 oct/nov 2006 Page 10-11Esprit Bonsaï numéro 23 oct/nov 2006 Page 12-13Esprit Bonsaï numéro 23 oct/nov 2006 Page 14-15Esprit Bonsaï numéro 23 oct/nov 2006 Page 16-17Esprit Bonsaï numéro 23 oct/nov 2006 Page 18-19Esprit Bonsaï numéro 23 oct/nov 2006 Page 20-21Esprit Bonsaï numéro 23 oct/nov 2006 Page 22-23Esprit Bonsaï numéro 23 oct/nov 2006 Page 24-25Esprit Bonsaï numéro 23 oct/nov 2006 Page 26-27Esprit Bonsaï numéro 23 oct/nov 2006 Page 28-29Esprit Bonsaï numéro 23 oct/nov 2006 Page 30-31Esprit Bonsaï numéro 23 oct/nov 2006 Page 32-33Esprit Bonsaï numéro 23 oct/nov 2006 Page 34-35Esprit Bonsaï numéro 23 oct/nov 2006 Page 36-37Esprit Bonsaï numéro 23 oct/nov 2006 Page 38-39Esprit Bonsaï numéro 23 oct/nov 2006 Page 40-41Esprit Bonsaï numéro 23 oct/nov 2006 Page 42-43Esprit Bonsaï numéro 23 oct/nov 2006 Page 44-45Esprit Bonsaï numéro 23 oct/nov 2006 Page 46-47Esprit Bonsaï numéro 23 oct/nov 2006 Page 48-49Esprit Bonsaï numéro 23 oct/nov 2006 Page 50-51Esprit Bonsaï numéro 23 oct/nov 2006 Page 52-53Esprit Bonsaï numéro 23 oct/nov 2006 Page 54-55Esprit Bonsaï numéro 23 oct/nov 2006 Page 56-57Esprit Bonsaï numéro 23 oct/nov 2006 Page 58-59Esprit Bonsaï numéro 23 oct/nov 2006 Page 60-61Esprit Bonsaï numéro 23 oct/nov 2006 Page 62-63Esprit Bonsaï numéro 23 oct/nov 2006 Page 64-65Esprit Bonsaï numéro 23 oct/nov 2006 Page 66-67Esprit Bonsaï numéro 23 oct/nov 2006 Page 68