Direct Soir n°853 18 nov 2010
Direct Soir n°853 18 nov 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°853 de 18 nov 2010

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (256 x 341) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,2 Mo

  • Dans ce numéro : Rihanna à pleins tubes

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
SPORT SAMANTHA DAVIES 12 LA JEUNE FEMME ET LA MER J. BRINON/AP/SIPA Direct Soir n o 853•Jeudi 18 novembre 2010 M. MOCHET/AFP Sa performance mais aussi sa joie de vivre ont bluffé tout le monde lors du dernier Vendée Globe. Depuis sa première participation, en 2008, la navigatrice britannique n’a qu’une idée en tête : prendre le prochain départ en 2012. Rencontre à l’occasion de la publication d’« Une fille dans le vent » (Grasset). < SUR L’EAU, JE ME SENS LIBÉRÉE > Visionnez les vidéos
Samantha Davies espère prendre le départ du prochain Vendée Globe, en 2012. Après plusieurs rendez-vous manqués au PC course de la Route du Rhum, nous rencontrons enfin Samantha Davies dans une brasserie parisienne. La navigatrice vient de s’offrir une séance shopping qu’elle semble regretter. Il faut dire que pour quelqu’un qui est habitué à vivre des semaines en mer loin de tout contact humain, passer un samedi après-midi rue de Rennes, sous la pluie, peut s’avérer quelque peu éprouvant. De passage à Paris pour quelques jours, Samantha Davies a vécu la Route du Rhum à terre en tant que consultante du team Oman Air, celui de Sidney Gavignet. Ce dernier a malheureusement dû abandonner la course après quatre jours de mer. Si pour elle, l’expérience fut enrichissante, la frustration était aussi intense. « C’est difficile de voir ses amis partir, alors que l’on reste à terre. J’étais très déçue, mais à vrai dire, la Route du Rhum n’était pas dans mes projets, donc la déception fut moins grande. » Au départ, Sam Davies avait prévu de participer à la construction de son nouveau voilier pendant que ses compères rejoindraient Pointe-à-Pitre. Mais faute de sponsors, la navigatrice devra attendre encore un peu avant de partir en mer à bord de son bateau de rêve. En attendant, elle cherche un bateau d’occasion et espère convaincre rapidement un sponsor de se lancer avec elle dans cette aventure. Cette aventure ? Celle du Vendée Globe 2012, bien sûr, dont elle est la révélation de la dernière édition, et qu’elle espère de tout cœur remporter un jour. En 2008, à la barre d’un voilier ancien (vainqueur des deux dernières éditions du Vendée Globe avec Michel Desjoyeaux en 2001 et Vincent Riou en 2005) repeint aux couleurs de son sponsor, Roxy, Sam a mené son bateau presqu’aussi bien que ses prédécesseurs. Loin d’être favorite sur la ligne de départ, la jeune Anglaise a pourtant terminé quatrième, au terme d’une course remarquable. Joyeuse et solitaire Au-delà de l’exploit sportif, Sam a également beaucoup fait parler d’elle grâce aux vidéos délirantes enregistrées lors de son tour du monde. « Je ne pouvais pas vivre cette aventure seule. Tant de personnes auraient aimé être à ma place. C’était une chance énorme que je devais partager », confie la navigatrice. C’est donc une expérience, mais aussi sa joie de vivre que Sam a partagé. Avec Lucky, son canard jaune, et Foxy, son flamant rose, la Britannique a promené sa bonne humeur pendant tout le Vendée Globe. Avant elle, personne n’avait osé se filmer en pleine mer sur le pont d’un bateau au rythme du tube Girls Just Wanna Have Fun, de Cyndi Lauper ! Une communication qui tranche avec les larmes auxquels certains navigateurs nous avaient habitués. Loin d’oublier, néanmoins, la difficulté de boucler un tour du monde en solitaire, sans escale et sans assistance, Samantha Davies a simplement choisi de profiter pleinement de la chance offerte. « Je ne pouvais pas me plaindre alors que je réalisais le rêve de beaucoup de navigateurs, à commencer par mon compagnon Romain Attanasio (avec qui elle vit à Trégunc, dans le Finistère,ndlr) qui n’a pas pu partir, faute de sponsor. » Si certains ont annoncé pendant la course en avoir un peu marre, elle a trouvé ce tour du monde presque trop court. « Il y a des moments où j’avais envie d’être chez moi, mais juste pour dire bonjour à ma famille et boire une bière avant de repartir. » Libérée par la mer Aucun doute, la mer est son univers. Si dans Une fille dans le vent (1), son autobiographie sortie récemment, on découvre une jeune femme timide et réservée, Samantha Davies nous a pourtant offert pendant les 97 jours de son périple autour du monde une image enthousiaste et rieuse, presque excentrique. Un paradoxe que la sportive explique simplement par son amour de la mer. « Sur l’eau, je me sens libérée. Je crois que cela vient du fait que, dans ma famille, pendant les week-ends ou les vacances, tous les plaisirs étaient liés au bateau. » Avec un grand-père pilote RENCONTRE de bateau à moteur de course, un autre commandant de sous-marin de l’armée britannique et des parents qui lui ont appris à tout faire sur un bateau (même à cuisiner un rôti de bœuf par force 8 !), Samantha Davies reconnaît volontiers être plus à l’aise en mer qu’à terre. Comme elle l’explique, il y a deux catégories de navigateurs : ceux qui sont là uniquement pour la compétition, et ceux qui aiment profondément la mer et la navigation. Ceux-là même qui, après la course, sont heureux de passer encore trois semaines en mer pour ramener leur bateau. Sam Davies fait partie de cette deuxième catégorie. Sans être un vieux loup de mer (ou alors en beaucoup plus sexy), elle est tout simplement une femme qui, comme elle aime le répéter, a la mer dans le sang. (1) Une fille dans le vent, Samantha Davies, Grasset (octobre 2010). GRASSET BIO EXPRESS• 1974 : Naissance à Portsmouth (Royaume-Uni).• 2001 : 11 e de la Mini Transat.• 2002 : A bord de Maiden II : records de la traversée de la Manche, du tour des îles britanniques et record des 24 heures.• 2003 : 6 e de la Transat Jacques-Vabre (avec Nick Moloney).• 2004 : 5 e de la Transat Ag2r (avec Jeanne Grégoire).• 2007 : 7 e de la Transat BtoB et 10 e de la Transat Jacques-Vabre.• 2008-2009 : 4 e du Vendée Globe. www.samdavies.com



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :