Direct Soir n°835 20 oct 2010
Direct Soir n°835 20 oct 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°835 de 20 oct 2010

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 274) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,2 Mo

  • Dans ce numéro : Christophe Maé trace sa route

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
PHÉNOMÈNE PRODUISEZ CE QUE VOUS AIMEZ Pour les maisons de production, miser sur un nouvel artiste représente toujours un pari risqué. Et si le public ne suivait pas ? Pour éviter cet écueil, certains ont trouvé la solution : choisir des artistes déjà plébiscités et proposer au public de participer à la production. Vous en avez assez d’être dépendant des choix des grandes maisons de production dans ce que vous écoutez, visionnez ou lisez ? Ne soyez plus un consommateur passif mais un acteur en devenant producteur en fonction de vos moyens. C’est ce que proposent un certain nombre de sites de microproduction dans différents domaines : musique, cinéma, livres… Vous aimez, vous produisez… Le principe est simple. Des artistes à la recherche de reconnaissance et de financement postent leurs projets sur les sites de microproduction. Dans le domaine musical, le plus important en À SAVOIR Le même soleil, deuxième album de Grégoire, premier grand bénéficiaire de la microproduction, sortira dans les bacs le 15 novembre. France est My Major Compagny, qui a lancé le phénomène Grégoire en 2008, ce dernier ayant largement contribué à l’essor de la microproduction. En mai dernier, une version littéraire, My Major Compagny Books, a même vu le jour pour financer des auteurs sans maison d’édition. D’autres sites existent pour la musique, notamment ProduceMyLive et BuzzMyBand. En ce qui concerne le cinéma, toujours en France, les plus connus sont Motion Sponsor et Touscoprod, ainsi que 6néma pour les courtsmétrages. Les internautes peuvent consulter librement les différentes créations postées par les artistes et, peut-être, dénicher la perle rare. Dans ce cas-là, s’ils ont un coup de cœur et envie d’aider l’artiste, ils peuvent participer financièrement à la production. Quand la somme nécessaire est réunie, le projet peut être lancé. L’internaute qui a participé à la production est le plus souvent associé au lancement : il a son mot à dire sur les clips, les pochettes d’album, il suit les making of des films… Plus tard, il bénéficiera finan- LES FONDATEURS DE MY MAJOR COMPANY, AVEC JOYCE JONATHAN (À G.). cièrement du succès de son poulain et d’avantages comme des invitations à des concerts privés, des tournages, des avant-premières… La loi du plus grand nombre Mais le tableau n’est-il pas un peu trop idyllique ? Le système n’évite pas un certain écueil quant à la qualité de ce qui va être produit. Les artistes doivent en effet plaire à la majorité et le risque est grand de ne voir émerger que ce qui suit la mode aux dépens d’artistes plus originaux et marginaux. Pour ces derniers, à qui les circuits de production classiques ferment leurs portes, la microproduction peut être une réelle opportunité. Ultime bémol : les internautes peuvent avoir envie de miser sur des artistes susceptibles de plaire au plus grand nombre, plutôt que de parier sur ceux correspondant à leurs goûts musicaux. ZOOM LES SUCCÈS DE MY MAJOR COMPANY MUSIQUE Ils étaient inconnus, ils passent désormais en boucle sur les ondes. Leader de la microproduction, My Major Company a lancé de nombreux artistes, dont Grégoire, en tête des ventes dès son premier album qui devient disque de diamant. Plus récemment, Joyce Jonathan a dévoilé sa voix envoûtante avec deux titres, Je ne sais pas et J’ai pas besoin de toi et dont l’album, sorti en mai 2010, a été disque d’or en seulement cinq mois. L’année 2010 a en outre vu la sortie de l’album de Marie-Amélie, Dans un vertige, et le retour d’Allan Théo avec le single Je dérive. CRÉEZ LE BUZZ Vous voulez soutenir un artiste sans pour autant vous investir financièrement ? Noomiz est là pour vous. Cette plate-forme communautaire permet en effet aux internautes de découvrir de nouveaux artistes, de partager et de soutenir ceux qu’ils aiment en créant le buzz autour d’eux. Noomiz se charge aussi de vous faire découvrir les artistes que vous êtes susceptibles d’aimer (www.noomiz.com).
SPORT E. ROBERT/DIRECT 8 P.AIM/ICON SPORT D. WINTER/ICON SPORT J.-P. THOMAS/ICON SPORT L’APPEL DU TERRAIN GOUFFRAN INDIRECT ! TERRAIN DÉMINÉ ➲ BABY « BLUES » « Y’A PAS QUE LE FOOT DANS LA VIE… ET POURTANT » PAR CHRISTOPHE PACAUD JOURNALISTE RTL Nourri durant des années à grands coups de tripes à la mode de Caen, Yoan Gouffran ne redoutait pas les entrecôtes à la bordelaise ou les célèbres cannelés girondins. Dans le Sud-Ouest, il avait même le loisir, cette saison, de goûter au nectar des vignes de son entraîneur, Jean Tigana. Pourtant, un mystère indigeste entoure l’attaquant depuis des mois, au point de nuire sérieusement sur ses performances. Verdict : allergie aux pelouses de la région. Vivement les rencontres sur terrains synthétiques. Un sourire par-ci, une déclaration par-là, un poing rageur parachevant un succès libérateur contre Lille et voilà les sifflets, les huées, les quolibets à l’encontre de Claude Puel qui s’évaporent dans la fraîcheur de Gerland. Manager solitaire, soucieux de protéger son groupe autant que ses intérêts, l’entraîneur des Gones traverse la crise en s’accrochant à l’unique vérité de la victoire. Un succès, ce soir, contre Benfica en Ligue des champions, et son siège ne serait alors sans doute plus éjectable. Peu échaudé par le fâcheux précédent avec Lens lors de l’acquisition de Gaël Kakuta, qui lui avait valu un an d’interdiction de recruter pour ne pas avoir respecté les us et coutumes en la matière, Chelsea n’a pas hésité à mettre la main à la poche afin de s’attacher les services d’un jeune attaquant de 11 ans, Michael Gyasi, évoluant à Northampton. Une transaction au berceau en toute légalité, en étroite et parfaite collaboration avec le petit club de 4 e division anglaise et dont Chelsea espère un retour sur investissement… dans dix ans. Direct Soir n o 835•Mercredi 20 octobre 2010 Question pour un champion : légende du football français, adulé par des générations entières, vénéré des amateurs de ballon rond, respecté partout dans le monde, je profitais depuis 2006 d’une retraite paisible dans la tranquillité madrilène. Oui, mais voilà, l’appel de la pelouse, des joueurs, le désir de transmettre… m’incitent aujourd’hui à me rapprocher du terrain et du « special one » José Mourinho. Relais idéal entre président et entraîneur, avant peut-être, un jour, de prendre en main la destinée d’une équipe bleu-blanc-rouge dont j’ai été le plus bel ambassadeur. Je suis, je suis… Zinédine Zidane ! 16 E. ESTRADE/AFP CAMILLE LACOURT « JE SUIS DEV Il a été la star des derniers championnats d’Europe de natation. Camille Lacourt retrouve la compétition ce week-end lors du meeting de Compiègne. Désormais sous les feux des projecteurs, le dossiste reste néanmoins concentré sur son objectif : les Jeux olympiques de 2012, à Londres. Après une pause de deux mois, vous retrouvez la compétition ce week-end lors du meeting de Compiègne. Comment appréhendez-vous cette rentrée ? Camille Lacourt : Il me tarde d’y être. J’ai hâte de retrouver toutes les sensations que procure une compétition. Le stress, la pression… Avec votre nouveau statut, vous êtes forcément plus attendu. Est-ce un stress supplémentaire ? Pas vraiment, c’est surtout plus excitant. Désormais, j’arrive dans une compétition dans la position de l’homme à abattre et non plus dans celle du chasseur. Cela change forcément un peu la manière d’aborder une compétition, mais ce nouveau statut je suis prêt à l’assumer. Après vos succès aux championnats d’Europe, cet été à Budapest, avez-vous « digéré » votre nouvelle notoriété ? Totalement. De toute façon, j’ai réellement constaté un changement non < J’AI CONSTATÉ UN CHANGEMENT NON PAS DANS L’EAU, MAIS EN DEHORS >



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :