Direct Soir n°823 4 oct 2010
Direct Soir n°823 4 oct 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°823 de 4 oct 2010

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (256 x 341) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 1,8 Mo

  • Dans ce numéro : Miley Cyrus, l'âge de raison

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
SPORT < IL FAUT QUE JE MONTRE LA VOIE. > Direct Soir n o 823•Lundi 4 octobre 2010 12 Mickaël Gelabale, explosif en Euroligue, le 24 septembre contre le Buducnost (Monténégro).
MICKAËL GELABALE « NOUS VOULONS ÊTRE CHAMPIONS » Après un championnat du monde raté avec l’équipe de France, l’ancien joueur NBA retrouve la Pro A ce week-end avec un nouveau club, Villeurbanne. Promu capitaine, il espère conserver le titre de champion de France remporté l’an dernier avec Cholet. Avez-vous digéré la déception du Mondial et l’élimination de la France en 8 e de finale par le finaliste turc ? Mickaël Gelabale : Oui, tout ça est derrière moi. Il ne faut pas mélanger l’équipe de France, les deux bons mois qu’on a passés ensemble et la saison qui s’annonce avec Villeurbanne. Si j’arrive déçu, je ne me mets pas dans les meilleures conditions. Et même si, au départ, j’étais un peu fatigué, les choses sérieuses ont déjà commencé. La transition s’est faite rapidement, mais sûrement. Après votre titre de champion de France à Cholet, vous rejoignez Villeurbanne. Pourquoi ce choix ? C’est un club qui a plus d’expérience que Cholet, notamment sur la scène européenne. Et même si l’année dernière a été ratée (l’Asvel a fini 9 e et ne s’est pas qualifiée pour les play offs,ndlr), le club ne peut pas faire deux mauvaises saisons d’affilée. Celle-ci sera forcément meilleure. L’équipe a beaucoup évolué, à nous de faire nos preuves sur le terrain. Nouveau club et aussi nouvelles responsabilités, puisque vous êtes le capitaine de l’Asvel… C’est la première fois. Etre capitaine, cela signifie être un leader, devoir conseiller les jeunes joueurs. Il faut que je leur montre la voie. Tout ce que j’ai accumulé au Mondial, je dois le mettre en pratique. Le coach me demande d’être toujours à 100% et surtout de montrer mon envie à chaque instant. Justement, vous retrouvez Vincent Collet, qui est aussi l’entraîneur des Bleus. C’est un avantage ? Je ne le connaissais pas avant l’Equipe de France. Cela m’a permis de voir qui est l’homme, quel genre de coach il est. On sait tous jouer au basket, mais ça prend un peu de temps de s’adapter à sa vision du jeu. Donc, oui, c’est un avantage. Avez-vous parlé des objectifs avec Tony Parker, l’actionnaire de l’Asvel ? Je n’ai pas eu besoin d’en parler avec Tony pour les connaître. Je sais très bien que des grands clubs comme Villeurbanne veulent dominer leur championnat national. Nous voulons être champions. Vous avez joué une quinzaine de matchs en NBA. Rêvez-vous d’y retourner ? Je dirais plutôt non. Je suis resté longtemps en dehors des terrains (une grave blessure au genou lui a fait manquer six mois en 2008,ndlr), donc maintenant je veux juste être dans un club et profiter des bons moments qui me restent dans le basket. Serez-vous disponible pour disputer l’an prochain avec l’équipe de France les qualifications au JO de Londres ? Je suis motivé. Je viens de vivre de très bons moments avec des gars supersympa. Si on fait appel à moi l’année prochaine, je serai là. BIO EXPRESS Né le 22 mai 1983 à Pointe-Noire, en Guadeloupe Poste : ailier 2001-2004 : Cholet 2004-2006 : Real Madrid BASKET-BALL 2006-2008 : Seattle SuperSonics 2008-2009 : Idaho Stampede 2009-2010 : Cholet Basket 2010 : Asvel



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :