Direct Soir n°818 27 sep 2010
Direct Soir n°818 27 sep 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°818 de 27 sep 2010

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (256 x 341) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 1,9 Mo

  • Dans ce numéro : Karine Ferri : « un nouveau départ »

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
TÉLÉVISION LA TÉLÉ..DE JEAN-MARC MORANDINI JOURNALISTE, ANIMATEUR DE RADIO ET DE TÉLÉVISION LE GRAND DÉBALLAGE C’est une fin de semaine agitée que nous avons vécue dans les médias. Les coups de gueule et les déclarations chocs se sont succédé comme jamais. On a entendu une Yamina Benguigui furieuse contre Jean-Luc Delarue. Ce dernier, dans une interview à Gala, avait affirmé que la réalisatrice lui avait envoyé un mot d’excuses après l’affaire des Globes de cristal, désolée de l’ampleur prise par la polémique. Riposte de Yamina : « Je n’ai jamais envoyé de mot d’excuses, c’est absolument faux et scandaleux. C’est lui qui m’a fait des excuses publiques, comme je l’avais demandé. » Autre coup de gueule, celui de Laurent Fontaine, que je recevais sur Direct 8, et qui affirme « que tout le monde, dans le métier, savait pour la drogue et Delarue depuis dix ans », souhaitant que l’on arrête « de jouer les vierges effarouchées ». De son côté, Mireille Dumas n’hésite pas à affirmer dans mon émission sur Europe 1 que « dans la politique aussi, certains utilisent de la drogue pour tenir lors des campagnes électorales ». Dans un autre domaine, Anny Duperey s’est emportée contre Gérard Depardieu, qui a multiplié les petites phrases assassines ces dernières semaines. « Gérard Depardieu dit n’importe quoi. A un stade de notoriété ou d’ébriété, on se croit tout permis. Ça a été un merveilleux acteur, mais il faut qu’il ferme sa gueule », et de le tacler sur le plan professionnel : « Quand on joue au théâtre avec une oreillette parce qu’on n’a pas le courage d’apprendre son texte, ça m’emmerde ! » Ajoutez à cela l’ex-actrice de films X Virginie Caprice, qui insulte des animateurs radio et quitte le studio, et vous aurez cette ambiance étrange et électrique actuellement dans les médias. C’est le grand déballage devant des téléspectateurs hallucinés, qui se demandent quelle mouche a bien pu piquer animateurs et acteurs en cette fin septembre. A demain ! Direct Soir n o 818•Lundi 27 septembre PASSEMARD/CL2P/SIPA 14 L’ÉVÉNEMENT DUELS EN CUISINE Au début, ils étaient seize à espérer remporter « Un dîner presque parfait : le combat des régions ». Ce soir, les deux finalistes vont s’affronter et le gagnant défiera Grégory Cuilleron, champion de l’édition précédente. DOCUMENTAIRE FILM CYBER-MENACES Des jeunes lycéens qui s’amusent à pénétrer des réseaux informatiques illégalement, un jeune chef d’entreprise qui met à jour les failles de sécurité d’un laboratoire phar maceutique, ou encore un chercheur de Cambridge qui utilise une carte bancaire sans avoir besoin du code… Le magazine Spécial investigation propose une soirée sur la cyber criminalité avec deux documentaires chocs : Les nouveaux pirates de l’informatique et Alerte à la cyberguerre. Spécial investigation, soirée spéciale « cybercriminalité », documentaire, ce soir à 22h50, Canal+. Le plateau d’Un dîner presque parfait : le combat des régions. Depuis le 23 août, du nord au sud et d’est en ouest, le jury d’Un dîner presque parfait a désigné le champion de chaque région au fil d’épreuves toujours plus relevées. Les chefs Jean-François Piège, Georges Blanc, Pascal Favre d’Anne, Jean Sulpice et l’incontournable Cyril Lignac ont redoublé de rigueur pour obtenir le meilleur des candidats dans des conditions très difficiles. La semaine dernière, Coralie et Reynald ont gagné leur place en finale au terme de deux défis originaux. Finies les simples épreuves en cuisine : pour les quarts de finale, les candidats devaient cuisiner des hamburgers à la chaîne et des crêpes en plein Disneyland Paris. La demi-finale était placée sous le signe de l’élégance dans les jardins du château de Versailles. Le but était de préparer une carpe accompagnée d’un panier de légumes. Petite précision : la carpe devait être pêchée par les cuisiniers en herbe. Ce soir, le concours prendra des dimensions spectaculaires puis - que les deux finalistes devront concocter un repas dans un TGV entre Paris et Bruxelles, puis dans une nacelle à 50 mètres au-dessus du sol. Après cette entrée en matière, place au plat de résistance : Grégory Cuilleron, champion en titre, défiera le nouveau lauréat en direct, en deuxième partie de soirée. M6 jouera la carte du suspense avec l’apparition d’un nouveau juré : le public. A défaut de goûter les plats, les téléspectateurs pourront intervenir par téléphone. Trois d’entre eux seront tirés au sort pour ajouter leur note à celle des chefs et s’inviter au dîner. Au vu des dernières audiences (2,8 millions de téléspectateurs le 20 septembre) les fans ne devraient pas en perdre une miette. Un dîner presque parfait, le combat des régions : finale, ce soir à 20h40, sur M6. MONTÉE D’ADRÉNALINE Le capitaine Riley Hale (Christian Slater), pilote d’essai de l’armée américaine, voue une admiration sans limites au major Vic Deakins (John Travolta, photo). La déception est grande quand ce dernier décide de détourner un bombardier furtif B-3 avec deux missiles à ogives nucléaires opérationnels à bord. En 1996, le réalisateur John Woo réunit les deux acteurs dans ce film d’action décapant. Si l’intrigue est quelque peu convenue, la qualité des effets spéciaux et la patte du maître John Woo devraient ravir les amateurs du genre. Broken Arrow, ce soir à 20h35, France 4.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :