Direct Soir n°764 18 mai 2010
Direct Soir n°764 18 mai 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°764 de 18 mai 2010

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (256 x 341) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 2,3 Mo

  • Dans ce numéro : Jennifer Lopez : « Je n'avais pas de plan b »

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 EN COUVERTURE JENNIFER LOPEZ « ÊTRE MÈRE CHANGE VOS PERSPECTIVES » Depuis la naissance de ses jumeaux, Max et Emme, en février 2008, Jennifer Lopez était restée plutôt discrète. Mais la bomba latina est de retour sur le devant de la scène. Elle est à l’affiche du « Plan B », une comédie romantique originale. Dans le salon privé d’un grand palace parisien, une poignée de journalistes ont eu l’opportunité de passer un moment avec Jennifer Lopez. Ravissante, dans un petit ensemble blanc, la comédienne s’est prêtée au jeu de l’interview avec le sourire. Après trois ans d’absence vous avez retrouvé les plateaux de cinéma. Qu’est-ce qui a motivé ce retour devant la caméra ? Jennifer Lopez : C’était le bon moment. Avant, je n’étais pas prête. Mes bébés m’ont occupée pendant deux ans et demi, j’avais vraiment envie d’être avec eux. Pour la première fois de ma carrière, je faisais un vrai break. J’ai adoré ça, d’ailleurs. Puis ce scénario est arrivé. Ayant fait l’expérience de la maternité peu de temps avant, j’ai trouvé qu’il sonnait particulièrement juste. Qu’est-ce qui vous a plu dans le scénario écrit pa Kate Angelo ? J.L. : D’abord, j’aime beaucoup les comédies romantiques. Ce sont de vrais contes de fées pour les grands. Et j’y crois ! Dans le cas présent, le scénario était très drôle – tout comme l’est le film – et offrait un propos très moderne. Il raconte l’histoire de Zoe, une femme qui a décidé de tout recommencer professionnellement, puis qui fait le choix de se faire inséminer parce 3 FILMS « SELENA » ➔ En 1997, J. Lo a déjà tourné dans une demidouzaine de films, mais c’est en incarnant le rôletitre de Selena que la comédienne accède à la notoriété. Réalisé par Gregory Nava, ce biopic raconte la tragique histoire de Selena Quintanilla. Grande star latina de la chanson, la jeune femme est assassinée à tout juste 23 ans par la directrice de son fan-club. Pour ce rôle, Jennifer Lopez est nommée aux Golden Globes. qu’elle veut un enfant. C’est complètement dans l’air du temps. Vous sentez-vous proche du personnage de Zoe ? J.L. : Je crois que nous sommes très différentes. Zoe est une femme extrêmement indépendante. Elle est à un tournant de sa vie et fait des choix importants. Je respecte beaucoup cette liberté, mais je ne crois pas que j’aurais été capable d’agir comme elle. Avez-vous trouvé des similitudes entre votre grossesse et celle de votre personnage ? J.L. : Je n’ai pas connu les nausées matinales. En revanche, les gros - ses fringales, les dérèglements hormonaux et le coussin géant pour dormir m’ont rappelé quelques souvenirs… Certaines scènes sont une satire de la maternité. Pensez-vous qu’il vaut effectivement mieux en rire ? J.L. : Je ne crois pas que ce soit satirique. Les femmes peuvent vraiment être WEBER/SIPA « UN MARIAGE TROP PARFAIT » ➔ Cinq ans après sa performance dans Selena, J. Lo est à l’affiche d’Un mariage trop parfait. Dans cette comédie romantique signée Adam Shankman, elle incarne une wedding-planneuse tatillonne et donne la réplique à Matthew McConaughey (photo). La sortie du film dans les salles coïncide avec l’arrivée dans les bacs de J. Lo, son deuxième album. Le disque et le film se classent tous les deux en tête des charts. NANA PRODUCTIONS/SIPA Directsoir N°764/Mardi 18 mai 2010 effrayantes ! Et l’accouchement est un moment « flippant ». Quand Zoe et Stan assistent à cette scène un peu délirante d’accouchement à domicile, ils se retrouvent face à ce qui les attend. C’est un préambule au troisième acte. « UN CONTE DE FÉES POUR LES GRANDS » ZAK BRIAN/SIPA En devenant maman, qu’est-ce qui a changé en vous ? J.L. : Je crois que la maternité m’a rendue intolérante à toutes ces petites choses idiotes, qui, autrefois, pouvaient me bouffer. Etre mère change vos perspectives. Vous êtes comédienne, chanteuse, productrice, vous avez une marque de vêtements… Comment conciliez-vous votre carrière et votre rôle de mère ? J.L. : Petit à petit et jour après jour (rires) ! Je suis beaucoup aidée. Pour l’instant, j’emmène mes enfants partout avec moi. Et ça fonctionne bien. Parce qu’ils ont un emploi du temps millimétré, et je ne veux pas qu’ils prennent de mauvaises habitudes. Mon mari et moi venons tous les deux de milieux modestes et nous voulons qu’ils se construisent autour de vraies valeurs. C’est important, qu’ils apprennent à donner, à partager, à travailler dur. Je n’ai pas envie de faire d’eux des enfants gâtés. Dans le film, Zoe a tout plaqué pour changer de métier. Si vous n’aviez pas percé au cinéma et dans la musique, qu’auriez-vous fait ? J.L. : Honnêtement, je n’avais pas de plan B. Je voulais tellement cette carrière que je ne pouvais pas envisager quoi que ce soit d’autre. « LES OUBLIÉES DE JUAREZ » ➔ En 2007, Jennifer Lopez joue pour la troisième fois sous la direction de Gregory Nava. Elle est le personnage principal du drame policier Les oubliées de Juarez, inspiré de faits réels. La comédienne, qui partage l’affiche avec Antonio Banderas (photo) se glisse pour l’occasion dans la peau d’une journaliste enquêtant sur la disparition de centaines de femmes à la frontière mexicaine. J. Lo est non seulement actrice principale mais aussi productrice du film.
www.directsoir.net Synopsis Et si tout commençait par la fin ? ➔ Si les contes de fées se terminent traditionnellement par « ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants », la comédie romantique d’Alan Poul, baptisée Le plan B, commence par cette même fin. A presque 40 ans, Zoe (Jennifer Lopez), lasse de n’avoir pas trouvé l’homme de sa vie, décide de « faire un bébé toute seule ». Mais en sortant de la clinique, après son insémination, elle rencontre Stan (Alex O’Loughlin), le prince charmant qu’elle attendait. Ce point de départ original Elles sont belles, talentueuses et parcourent le monde. Stars des podiums, des plateaux de cinéma ou des studios d’enregistrement, ces « working mum », âgées de 35 à 45 ans, mènent de front carrière et vie de famille. Concilier les deux n’est pourtant pas toujours de tout repos. Portrait de trois célébrités qui refusent d’être des « desperate housewives » et jonglent entre biberons, poussettes et talons hauts. Angelina Jolie Alors qu’elle tourne au Cambodge quelques permet au Plan B de se distinguer des autres comédies romantiques et de soulever en filigrane un vrai problème de société. Nourri de bons sentiments, le scénario offre aussi quelques saynètes comiques et fait la part belle à de truculents personnages secondaires. Les spectateurs apprécieront entre autres la grand-mère amoureuse, le chien en fauteuil roulant et l’effrayant groupe de soutien aux mères célibataires. Le plan B, d’Alan Poul, en salles demain. ZOOM Profession : « working mum » Angelina Jolie et son fils Maddox, à la sortie du lycée français de New York. Avec Seal, son compagnon, et Henry, le premier enfant de son couple, Heidi Klum a découvert les joies de la vie de famille. BOUTEFEU/SIPA Sarah Jessica Parker, incognito avec ses enfants dans les rues de New York. JACKSON LEE/STARMAX/SIPA EN COUVERTURE 5 P.LOVINO/2009 CBS FILMS INC. Alex O’Loughlin (à g., avec Anthony Anderson) incarne Stan, le prince charmant que n’attendait plus Zoe (Jennifer Lopez, à d.) dans Le plan B, une comédie romantique sur les écrans américains depuis le 23 avril. scènes du film TombRaider (2001), l’actrice au passé sulfureux tombe sous le charme du petit Maddox, qu’elle adopte en 2002. Par la suite, elle devient la mère de Zahara Marley et de Pax Thien, originaires respectivement d’Ethiopie et du Vietnam. Aujourd’hui ambassadrice de bonne volonté au Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), Angelina Jolie est également la mère de Shiloh Nouvel et des jumeaux Knox Leon et Vivienne Marcheline, enfants qu’elle a eus avec son compagnon, Brad Pitt. Chez les « Brangelina », la famille compte avant tout. Et selon certaines informations, Angelina Jolie souhaiterait agrandir sa tribu, tout comme Madonna, la reine de la pop. Heidi Klum Quand elle ne défile pas pour les plus grands couturiers ou ne s’occupe pas de sa propre ligne de vêtements, la belle Allemande se consacre à sa vie de famille. En 2004, le mannequin donne naissance à sa fille Leni, née de sa liaison avec Flavio Briatore, ancien patron d’écurie de Formule 1. Mariée depuis 2005 au chanteur Seal, de dix ans son aîné, Heidi Klum est également la mère d’Henry, Johan et Lou. Sarah Jessica Parker Femme de l’acteur Matthew Broderick et mère du petit James, celle qui interprète Carrie Bradshaw dans la série Sex and The City a récemment fait appel à une mère porteuse pour donner naissance à ses jumelles, Marion Loretta Elwell et Tabitha Hodge. A 45 ans, Sarah Jessica Parker partage son temps entre ses moments d’intimité avec ses enfants et ses dix à quinze heures de travail quotidien. Mais contrairement à bon nombre de mères, ces stars peuvent toujours compter sur la présence dans l’ombre de « nounous d’enfer » ! 2010 SONY PICTURES RELEASING FRANCE DISCOGRAPHIE DR 1999 - « On the 6 » Le premier single If You Had My Love illustre parfaitement la raison de sa réussite : un mélange parfait entre dance et rythmes latino. Suivront Waiting for Tonight et Let’s Get Loud, qui lui valent deux nominations aux Grammy Awards. 2001 - « J. Lo » C’est surtout le clip de Love Don’t Cost A Thing qui marque ce deuxième album. Jennifer Lopez y arbore le shorty doré le plus célèbre du monde de la musique. A retenir aussi le duo I’m Real avec le rappeur Ja Rule. 2002 - « This Is Me… Then » Ce troisième album, à l’image du titre Jenny From The Block, prend des accents hip-hop. Dans le clip, on aperçoit son compagnon de l’époque, un certain Ben Affleck. 2005 - « Rebirth » « L’album de la renaissance » ne rencontre pas le succès escompté. Même le single Get Right ne parvient pas à s’imposer dans les charts. 2007 - « Como Ama Una Mujer » Pour son premier album 100% en espagnol, la bomba latina fait appel au producteur de Ricky Martin. Jamais aux Etats-Unis un titre en espagnol n’avait connu autant de succès que Qué Hiciste. 2007 - « Brave » C’est à ce jour le véritable échec de sa carrière musicale. Ni le single Do It Well ni Hold It Don't Drop It – pourtant très rythmés – ne parviennent à faire danser les foules. DR 2010 - « Love ? » Son septième album studio, Love ?, est annoncé dans les semaines à venir.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :