Direct Soir n°764 18 mai 2010
Direct Soir n°764 18 mai 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°764 de 18 mai 2010

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (256 x 341) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 2,3 Mo

  • Dans ce numéro : Jennifer Lopez : « Je n'avais pas de plan b »

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
Directsoir N°764/Mardi 18 mai 2010 14 BUZZ TÉLÉ INTERVIEW Pierre Morel, journaliste pour « Les infiltrés » « L’hôpital psychiatrique ne doit pas ressembler à la prison » A 22h15, France 2 diffuse un nouvel épisode des « Infiltrés », le magazine d’investigation produit par l’agence Capa. Dans le numéro de ce soir, les enquêteurs se sont rendus dans un hôpital psychiatrique. Pierre Morel, réalisateur de l’enquête et infiltré dans un établissement du nord de Paris comme aide-soignant, se confie. Pourquoi choisir d’enquêter dans un hôpital psychiatrique ? Pierre Morel : Il y avait beaucoup de rumeurs qui circulaient sur les soins en hôpitaux psychiatriques. Mais, puisque ce sont des lieux fermés, tout cela restait à l’état de rumeurs. Nous avons justement voulu aller vérifier sur place. Que vouliez-vous dénoncer ? P.M. : Les deux principaux problèmes de ces enceintes médicales, ce sont le manque de moyens et le manque de formation du personnel. C’est ce que nous subodorions, et c’est du moins ce que j’ai constaté dans l’hôpital parisien où je me suis introduit. Les infirmiers, les aides-soignants, sont chroniquement en sous-effectif, et, en plus, ils n’ont souvent pas la formation nécessaire pour répondre aux besoins des malades. Comment avez-vous choisi l’établissement ? P.M. : Je ne l’ai pas choisi du tout. J’ai postulé dans quinze hôpitaux de la région parisienne, dont sept m’ont donné une réponse positive. Celui-ci était le premier, et c’est là que je suis allé travailler comme aide-soignant. Mauvais échange ➔ Charles Lemoulec (Laurent Gamelon), directeur d’une compagnie d’assurances, a pour habitude d’emmener sa famille en vacances sur l’île de Ré. Mais cette année, les affaires sont mauvaises. Pour ne pas décevoir sa famille, il décide, via Internet, d’échanger sa magnifique villa de Saint-Germain-en-Laye contre une superbe hacienda dans le Sud pour l’été. Mais l’échange s’avère très vite une arnaque… A 10 minutes de la plage, lundi 31 mai sur TF1. Avec Pierre Palmade et François Morel. Aviez-vous une formation adéquate ? P.M. : Non, pas du tout, et pourtant j’ai été embauché immédiatement. J’y ai passé trois semaines. En plus de vous, une équipe de télévision enquête officiellement dans l’hôpital. Pourquoi ce choix ? P.M. : Il s’agissait de confronter deux discours. Celui qui m’était tenu par le personnel en l’absence de caméra visible, et celui qui était tenu par le même personnel devant les caméras de télé. Les deux réalités n’ont rien à voir. Je dois dire que nous n’avons pas été déçus par l’expérience, comme les téléspectateurs le verront dans le magazine ce soir. N’était-ce pas un peu cruel comme procédé ? P.M. : Non, je ne vois pas pourquoi. Le personnel qui se plaint à longueur de journée de ses conditions de travail et de son manque de moyens aurait tout à fait pu saisir l’occasion qui lui était donnée de s’exprimer devant des caméras de télévision pour faire passer ce message Charles Lemoulec (Laurent Gamelon). « MANQUE DE MOYENS ET DE PERSONNEL RIME AVEC MÉDICAMENTS » J.-M. SUREAU/TF1 au grand public. Cela aurait pu être pour eux une tribune pour alerter l’opinion. Votre visage apparaît, cela ne vous pose pas de problème vis-à-vis du personnel avec lequel vous avez travaillé ? P.M. : Non, pas du tout. Je n’ai pas l’impression de les avoir trahis. J’espère qu’au contraire, cette émission permettra de nouer un vrai dialogue avec eux, que l’on pourra organiser des rencontres pour parler des problèmes de fond. Avez-vous comparé ce système français avec d’autres à l’étranger ? P.M. : Oui, pendant l’enquête préliminaire, nous avons effectué une comparaison avec les systèmes psychiatriques de pays limitrophes, comme la Belgique. Nous avons constaté, notamment dans ce pays, que les malades n’y étaient pas du tout traités de la même manière, que les thérapies étaient beaucoup plus développées. Que reprochez-vous au système de soins français ? P.M. : Les malades sont tous mélangés, Nos amies les plantes Fleur de lotus. ➔ Les 21 et 28 mai, Arte proposera une nouvelle collection documentaire botanique. Secrets des plantes partira à la découverte de quatre espèces végétales communes, afin d’en révéler les qualités insoupçonnées. Le 21 mai l’arabette sera à l’honneur à 16h55 ainsi que le lotus à 22h. Le 28, ce sera Une enquête en milieu psychiatrique. quelle que soit leur pathologie. Les toxicomanes et les alcooliques côtoient les schizophrènes et les dépressifs. Ils sont tous mis ensemble, ce qui donne forcément un cocktail détonant. D’où la plainte de certains malades qui me revenait souvent aux oreilles : « Mais qu’est-ce que je fais là, moi ? Je ne suis pas fou, pourtant. » Comme on le voit, manque de moyens et de personnel rime avec médicaments : on a l’impression qu’en France, la principale thérapie, c’est la distribution d’anxiolytiques ou d’antidépresseurs. Craignez-vous les réactions du corps hospitalier ? P.M. : Je le répète, je n’ai enquêté que dans un seul hôpital, choisi au hasard. Je ne dis pas que ce que j’ai vu et ce que nous montrons reflète l’entière réalité française. Je dis juste que ça existe et que c’est déjà suffisamment terrifiant. Ensuite, j’espère que tous les acteurs concernés vont s’emparer du sujet, en débattre et y porter remède. Car l’hôpital psychiatrique ne doit pas ressembler à la prison. Les infiltrés, magazine, ce soir, à 22h15, sur France 2. au tour de l’if puis de l’ortie, aux mêmes horaires. Scientifiques, agriculteurs, économistes, sociologues dévoileront leurs applications et leurs nouveaux enjeux, technologiques, médicaux, économiques et sociaux. Un plaidoyer documentaire en faveur de la biodiversité.
www.directsoir.net Eric Besson. 20H40 23H00 BESSON SANS CONCESSION Ce soir, Valérie Trierweiler reçoit Eric Besson, ministre de l’Immigration. Ensemble, ils analyseront toute l’actualité politique et évoqueront les prochaines échéances du gouvernement. Politiquement parlant, magazine. Les protégés d’Anne ➔ Tous les dix ans, une nouvelle vague d’humoristes apparaît, prolonge et renouvelle l’humour francophone. Ils s’appellent Philippe Urbain, les Toi Zé Moi, Jérôme Commandeur, Gérard Béna, Charlotte Odinot, Sidney, Sir John, Michel Vivacqua, Arsène Mosca ou encore Isabeau de R. Ils sont la relève de la scène comique et Anne Roumanoff ne s’y est pas trompée ! Beaux, jeunes, drôles, ce sont les « chéris » d’Anne, qu’elle a repérés et pour lesquels elle a eu un véritable coup de cœur. Sous le charme de ces graines de talent, la comique a choisi de leur donner un petit coup de pouce en les programmant dans une émission placée sous le signe de l’humour et de la bonne humeur. Pendant près d’une heure trente de spectacle, en connaisseuse et maîtresse de cérémonie, Anne Roumanoff présente ainsi de jeunes artistes encore inconnus du grand public mais déjà très prometteurs ! Véritable tremplin pour ces humoristes issus du café-théâtre ou d’horizons plus éclectiques, Anne et ses chéris est aussi l’occasion de (re)découvrir des sketches irrésistibles de la dame en rouge qui est, cette année encore, en tête du classement des femmes comiques préférées des Français. Anne et ses chéris, théâtre. Jérôme Commandeur, un des artistes choisis par Anne Roumanoff. 20H40 Les arènes en fête ➔ Chaque année, pendant cinq jours, Nîmes est le théâtre d’une immense fête populaire autour d’un festival de corrida. Thierry Pasquet part ce soir à la rencontre des passionnés afin de partager l’effervescence qui s’empare de toute la ville… Nîmes, la reine des ferias, documentaire. 21H35 Femmes battantes ➔ Elles s’appellent Khadija, Inès, Fatoumata, Samia, Sonia... et elles ont été mariées de force. Le documentaire Ton mari sera ton maître, réalisé par Jean-Pierre Igoux, donne la parole à ces femmes qui se sont battues pour sortir de leur calvaire et dénoncer les pressions psychologiques et physiques dont elles ont été victimes. Un témoignage particulièrement intense. Ton mari sera ton maître, documentaire. Ces jeunes filles, de nationalité française, sont souvent battues, humiliées, séquestrées si elles tentent de se révolter. Groupe star outre- Atlantique, Phoenix est originaire de Versailles et ne jouit pas tout à fait de la même notoriété en France qu’aux Etats-Unis. Ils seront les invités de Nagui sur le plateau de Taratata. Taratata, divertissement, à 20h35, sur France 4. Le matador nîmois Marc Serrano. ELEPHANT ET COMPAGNIE BFC PRODUCTIONS MARK DANIELS - ARTE FRANCE 20H35 ZOOM TÉLÉ 15 Vers un monde sans abeilles ? Arte enquête sur un désastre écologique mondial. ➔ Présentes sur Terre depuis quatre-vingts millions d’années, voilà que les abeilles disparaissent en masse et de manière encore inexpliquée. Différentes hypothèses sont soulevées : toutes remettent en cause l’action de l’homme et l’industrialisation à outrance de l’agriculture. Or, aucun animal n’a une relation aussi intime avec la nature. En permettant leur pollinisation, l’abeille est nécessaire à la survie d’un grand nombre de plantes, en particulier celles assurant l’alimentation des hommes et des animaux. Notre survie est donc liée au destin de cet insecte. Ce documentaire recherche auprès des apiculteurs et des spécialistes scientifiques des explications sur ce phénomène de disparition des abeilles et les différentes solutions qui ont été envisagées. Le mystère de la disparition des abeilles, enquête sur une catastrophe écologique, documentaire. Ce soir à 20h30 Retrouvez Anne Roumanoff dans son spectacle : ANNE ET SES CHÉRIS TNT GRATUITE (CANAL 8), CANALSAT (CANAL 35), NUMERICABLE (CANAL 28), ADSL (CANAL 8), TÉLÉPHONIE 3G, WWW.DIRECT8.FR



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :