Direct Soir n°644 16 nov 2009
Direct Soir n°644 16 nov 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°644 de 16 nov 2009

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 275) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 1,9 Mo

  • Dans ce numéro : « Twilight » tous mordus !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
10 ALBUM CULTURE Diam’s, une rappeuse en lutte Rarement un disque aura été aussi attendu. « S.O.S. », quatrième album studio de la célèbre rappeuse Diam’s, sort enfin aujourd’hui. Trois ans après Dans ma bulle, vendu à un million d’exemplaires, Mélanie Georgiades, alias Diam’s, sort S.O.S., son nouvel album. Au cœur d’une tempête médiatique depuis l’histoire des photos volées, parues il y a quelques semaines dans le magazine Paris Match – images sur lesquelles elle apparaissait voilée sortant de la mosquée de Gennevilliers accompagnée de son mari Aziz, épousé un mois plus tôt – la star, au risque de laisser enfler la rumeur d’une conversion à un islam rigoriste, n’a pas souhaité rompre la longue période de silence amorcée au soir des Victoires de la musique 2008, estimant avoir tout dit dans son album. Au cours de la cérémonie, Diam’s laissait entendre qu’elle mettrait peut-être fin à sa carrière. « Fin 2007, j’me retrouve seule dans mon appart’. Dans ma tête c’est le casse-tête, je suis millionnaire en dollars, j’me sens coupable, c’est beaucoup trop pour mes épaules, Dieu est-il si bon que ça ? Aije vraiment rempli mon rôle ? Alors je cherche des réponses à mes doutes, mes cicatrices. Petite star, je suis finie, vu de la clinique psychiatrique. J’en sors en vrac, les médocs me montent au crâne. Aux Victoires de la musique, ma gloire me monte aux larmes » (extrait de I Am Somebody, son dernier single). Récit de son mal de vivre et de son rétablissement, les seize titres révèlent une adolescente devenue femme. Celle-ci ayant eu du mal à supporter le succès n’a pas pour autant abandonné la lutte. Invitée ce soir sur le plateau du Grand Journal de Canal+, peut-être apportera-t-elle d’autres éléments de réponse. Sinon « pour tous ceux qui me sont chers, je me sens mieux dans le noir. Donc je serai souvent en concert si vous désirez me voir… » S.O.S., Diam’s, EMI. En tournée dans toute la France, à partir du 20 novembre (Le Mans). Toutes les dates sur http://diamslesite.com. S.O.S. est le quatrième album studio de Diam’s. X. DE NAUW/EMI MUSIC FRANCE CIE PHILIPPE PERSON ED. LUC PIRE THÉÂTRE « Les Misérables », du livre à la scène Emmanuel Barrouyer dans le rôle de Javert. ➔ Après Délivrez Proust en 2007, pièce hommage à l’auteur d’A la recherche du temps perdu, saluée par la critique, Philippe Person s’attache à un autre monstre sacré : Victor Hugo. Au théâtre du Lucernaire, il ne prétend pas résumer Les Misérables en une heure et quart mais offrir un nouveau regard. Jouer, raconter et commenter ce chef-d’œuvre. Dans une ambiance cabaret – où les trois comédiens (Anne Priol, Emmanuel Barrouyer, Philippe Person) se changent sur scène– les grandes figures des Misérables s’échappent des pages pour la scène. Avec Valjean, Cosette, les Thénardier surgissent le calvaire, l’obstination, la monstruosité. Des thèmes toujours d’actualité. Misérables, Théâtre du Lucernaire, 53, rue Notre-Dame-des-Champs, Paris 6 e (01 45 44 57 34). ROMAN En bref Mittal entre les lignes Directsoir N°644/Lundi 16 novembre 2009 DVD Marivaux au goût du jour ➔ Adaptation savoureuse signée Carole Giacobbi, La double inconstance transpose l’intrigue de la pièce éponyme de Marivaux dans le monde de la nuit et des grands hôtels parisiens. Servi par un casting au cordeau – Jean-Hugues Anglade, Elsa Zylberstein – cette histoire, qui navigue entre mensonges et vérités, séduction et amour sincère, n’a rien perdu au change et révèle la modernité troublante du texte de l’auteur du Jeu de l’amour et du hasard. La double inconstance, de Carole Giacobbi, Compagnie des Phares & Balises, 20 €. ➔ A thriller insolite, parcours étonnant. Dans L’homme qui valait 35 milliards, Nicolas Ancion imagine le kidnapping délirant du PDG d’un des plus grands groupes sidérurgiques mondiaux : Lakshmi Mittal. L’occasion pour le jeune auteur belge de se laisser aller à quelques réflexions sur l’actuelle crise économique et le problème du chômage dans son pays. Chose étonnante, Lakshmi Mittal aurait fait traduire l’ouvrage en anglais en seulement six heures, pour prendre connaissance du roman… et, selon Nicolas Ancion, justifier ses hésitations quant à une implantation d’ArcelorMittal en région wallonne. L’homme qui valait 35 milliards, Nicolas Ancion, éditions Luc Pire, 18 €. « Chéries-Chéris » /C’est sous le titre de Chéries-Chéris que le Festival de films gays, lesbiens, trans & +++ de Paris fêtera du 16 au 22 novembre son 15 e anniversaire au Forum des Halles (2 rue du Cinéma, Paris 1 er). Au programme, des inédits du monde entier, des avant-premières, des fictions, des documentaires et des œuvres expérimentales, ponctuées par des rencontres avec des cinéaste… Film d'ouverture : Nuit d’ivresse printanière, de Lou Ye, Prix du scénario à Cannes en 2009. Film de clôture : I Love You Phillip Morris, de John Requa et GlennFicarra, avec les acteurs Jim Carrey et Ewan McGregor. Programme complet sur www.ffglp.net. PHARES ET BALISES
www.directsoir.net THÉÂTRE Dialogues de sourds au féminin Au Théâtre Marigny, Muriel Robin et Annie Grégorio s’adonnent dans « Les diablogues » à un ping-pong verbal désopilant. En 2007, François Morel et Jacques Gamblin s’emparaient des Diablogues dans un décor des plus sobres, avec pour seule arme de destruction massive le langage absurde de Roland Dubillard. Au théâtre Marigny, c’est Muriel Robin et Annie Grégorio qui s’approprient ces saynètes conçues en 1953 pour la radio, intitulées à l’époque Grégoire et Amédée. Adaptées pour la scène en 1975, l’ensemble change de nom pour devenir Les diablogues. Un texte qualifié par Muriel Robin de « dialogues de sourds bien entendants ». Avec celle qu’elle surnomme sa « troisième sœur », l’humoriste donne dès lors, sous la houlette de Jean-Michel Ribes, une nouvelle version de ce ping-pong verbal. Si, avec Roland SÉLECTION CONCERTS Un virtuose de la soul, une diva du jazz et des monstres du rock ➔ Une voix dédiée à la soul. Aveugle de naissance, Raul Midón est une perle rare de la soul. Ce chanteur, auteur, compositeur et guitariste virtuose a été découvert tardivement, après avoir été durant des années le guitariste de Julio Iglesias et le choriste de Ricky Martin et Shakira. Véritable homme-orchestre (capable de reproduire le son d’une trompette ou d’un saxophone avec sa voix), il a aussi collaboré avec des sommités du jazz, tel Herbie Hancock. Raul Midón se produira ce soir à La Cigale, à l’occasion de la sortie, le mois dernier, de son album Synthesis (Universal). Raul Midón, en concert ce soir à La Cigale, 120, bd Rochechouart, Paris 18e. ➔ Une Madeleine pour la route Elle nous enchante depuis Dreamland, opus qui nous faisait découvrir en 1996 sa belle voix au vibrato incomparable. La chanteuse de jazz-folk new-yorkaise Madeleine Peyroux achèvera demain E. JOFFET/SIPA Dubillard, les situations sont, de fait, absurdes, l’accent est ici mis sur la dimension humoristique. Dans un décor travaillé, qui n’est pas sans rappeler le « rocher aux singes » du zoo de Vincennes, orné en prime de fourrure synthétique, Muriel Robin et Annie Grégorio s’adonnent ainsi au jeu du self-défense, à la musique de placard plutôt qu’à celle de chambre, tentent d’écrire un roman ou dissertent sur la langouste. L’occasion de plonger dans un univers sens dessus dessous, interprété par un duo complice qualifié par Muriel Robin de « Laurel et Hardy ». Les diablogues, jusqu’au 31 décembre, Théâtre Marigny, Carré Marigny, avenue de Marigny, Paris 8 e (01 53 96 70 30). Muriel Robin (à g.) et Annie Grégorio, dans Les diablogues. soir à Paris la tournée française qu’elle avait entamée à l’occasion de la sortie de Bare Bones (Universal). Les mélodies de ce voluptueux album empliront le Casino de Paris d’une atmosphère cotonneuse. Madeleine Peyroux, en concert demain au Casino de Paris, 16, rue de Clichy, Paris 9e. Madeleine Peyroux. ➔ The Resistance Tour assiège Bercy Muse, le groupe de rock britannique mené par le chanteur Matthew Bellamy, entrera demain en « Resistance » sur la scène d’un Palais omnisports de Paris Bercy qui promet d’être brûlant… Muse, en concert demain au POPB, Paris 12e. CULTURE 11



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :