Direct Soir n°64 28 nov 2006
Direct Soir n°64 28 nov 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°64 de 28 nov 2006

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,3 Mo

  • Dans ce numéro : Fidel Castro Cuba célèbre ses 80 ans

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
Directsoir t Mardi 28 novembre 2006 6 ACTU EN COUVERTURE FIDEL CASTRO L’anniversaire incertain Les cérémonies en l’honneur des 80 ans du dictateur cubain débutent aujourd’hui dans l’incertitude : l’état de santé du « Lider Maximo » reste mystérieux. Les Cubains fêtent les 80 ans du « Lider Maximo » en grande pompe. C’est sur la scène du théâtre Karl-Marx de La Havane que débute aujourd’hui la semaine d’hommage à Fidel Castro. Une série de festivités marquée par la célébration de ses 80 ans et des 50 ans du débarquement du Granma, le bateau qui transportait les opposants au régime de Batista soutenu par les Etats-Unis. Parmi les guérilleros embarqués figuraient Ernesto Che Guevara dit le Che, et Raúl Castro, le frère cadet de Fidel Castro, qui exerce le pouvoir depuis le 26 juillet dernier, date de l’hospitalisation du chef de l’Etat cubain. Cet événement devrait réunir près de 1 500 personnalités venues du monde entier, parmi lesquelles les présidents Evo Morales (Bolivie), Daniel Ortega (Nicaragua) René Préval (Haïti), deux prix Nobel de la paix, la Guatemaltèque Rigoberta Menchu et l’Argentin Adolfo Pérez Esquivel, l’ancien président du gouvernement espagnol Felipe González ou encore Danielle Mitterrand, tous membres du comité d’honneur. On annonce la présence de Gérard Depardieu. Cependant, malgré l’effervescence, les supputations sur l’état de santé de Fidel Castro vont bon train. Sa dernière apparition télévisée remonte au 28 octobre, et c’est un homme fragile, marqué par la maladie qui Trois moments clés R. ARANGUA/AFP « Nous allons bien » proclame ces jours-ci une affiche dans les rues de La Havane. était apparu sur les écrans de télévision. Des responsables de l’administration américaine avaient évoqué à cette occasion un cancer en phase terminale, une affirmation immédiatement démentie par les proches du pouvoir, puis par le fils aîné de Castro, qui a déclaré, il y a deux semaines à l’agence Reuters que son père se remettait bien de sa maladie. Pourtant, hier, à la veille du gala, personne hormis la petite dizaine de dirigeants chargés de l’intérim, ne pouvait affirmer que Fidel Castro serait en mesure de participer aux cérémonies. Le programme s’annonce très varié. Mercredi s’ouvrira un colloque de trois jours sur le thème : « Mémoire et avenir : Cuba et Fidel ». Jeudi aura lieu un premier défilé militaire à Le sort de Raúl Castro est lié à celui de son frère Fidel depuis toujours. Séduit par le communisme dès 1953, il participe activement aux émeutes étudiantes avant le départ du dictateur Batista et fera partie de « l’expédition Granma ». Depuis octobre 1965, il est second secrétaire du comité central du Parti communiste cubain. Il est aujourd’hui ministre de la Défense et exerce depuis le 31 juillet le pouvoir en « intérim ». Asavoir Prise du pouvoir Histoire de famille Nouveaux alliés Après le coup d’Etat du général Batista, Fidel Castro lance un mouvement de résistance clandestin. En 1955, il s’exile au Mexique puis aux Etats-Unis avec son frère Raúl. Le 2 décembre 1956, il décide de rentrer clandestinement à Cuba avec 82 exilés, dont Che Guevara, sur le navire de plaisance Granma, et débarque au sud-est de l’île. Le débarquement est un désastre, seuls 12 hommes survivront. Après une guérilla de plus en plus populaire, les forces castristes prennent La Havane le 8 janvier 1959. Au début, le régime sera soutenu par les Etats-Unis. BETTMANN/CORBIS VÉRONIQUE FORGE A. ROQUE/AFP Santiago (sud) clôturé en soirée par un grand concert en plein air à La Havane. Le point d’orgue de ces cérémonies devrait être un autre défilé samedi, le premier dans la capitale depuis 10 ans. 300 000 participants sont attendus. La question se pose : le Commandante fera-t-il son apparition à l’une de ces cérémonies ? Si tel n’était pas le cas, ce serait l’occasion pour son frère, Raúl, resté prudemment en retrait durant ces quatre mois, de s’affirmer. Cette situation permet aux opposants au régime castriste de s’exprimer. Quatre importants dissidents cubains ont demandé hier aux Etats-Unis de lever les restrictions financières à l’encontre de Cuba afin de déclencher une distribution plus efficace C. DAUT/REUTERS Castro océanographe Fidel Castro, le Che et leurs compagnons de résistance se faisaient passer pour des étudiants en océanographie au début de la révolution cubaine pour rester incognito. de l’aide américaine à l’opposition. La dissidence existe en effet, même si Castro a tout fait pour réduire la liberté d’expression à zéro, n’hésitant pas à faire enfermer plus de 100 000 opposants. Plus d’un million de Cubains ont quitté le pays depuis son accession au pouvoir. Célébrer les 80 ans de Castro, pour tous ces exilés, c’est aussi souligner 50 années d’oppression. Depuis quelques années, l’Amérique latine connaît une véritable révolution sociale avec l’arrivée au pouvoir de nouveaux dirigeants. Après Lula, Chávez, Morales ou encore Michelle Bachelet, c’est au tour de Rafael Correa, nouveau président de l’Equateur, de prôner la révision des contrats pétroliers avec les multinationales. Cette nouvelle élection vient consolider l’axe de gauche proche de Castro. Hugo Chávez et Fidel Castro ont entamé en avril 2005 une réflexion sur une Alternative bolivarienne pour les Amériques (AlBA), renforçant la coopération entre les deux pays.
www.directsoir.net Inquiétude chez les salariés de Well. ÉDUCATION/La grammaire sur les bancs de l’école Gilles de Robien à l’IUFM du Mans. h Le ministre de l’Education, Gilles de Robien, a indiqué ce matin sur RMC Info vouloir rétablir des cours de grammaire à part entière dans les écoles. « Cela aide à avoir une meilleure orthographe et dieu sait que l’orthographe s’est vraiment dégradée au fil des décennies », a-t-il affirmé. « La grammaire structure l’esprit et donne une logique ». Actuellement, cette matière est enseignée à travers des textes et non séparément. Cette déclaration intervient à la veille de la remise du rapport du linguiste Alain Bentolila sur la question. GRÈVE/Les douaniers manifestent h Ils protestent contre le risque de « désert douanier », en manifestant aujourd’hui à Paris, à l’appel de huit syndicats. Ils dénoncent un projet de réorganisation qui prévoit, selon eux, des redéploiements de personnels et la suppression d’une centaine de bureaux et de 638 postes sur trois ans. « Les usagers qui ont besoin de faire des démarches en douane devront parfois effectuer 100 à 150 km pour faire dédouaner leurs marchandises », note Serge Détrieux (CFDT). J.-F. MONIER/AFP G. GUITTOT/REA I. HANNING/REA INDUSTRIE/L’avenir du textile en jeu DÉCORATION/Mon beau sapin, roi du salon… h En plastique ou naturel ? Coupé, en pot ou en motte ? En tant qu’emblème de Noël, votre sapin doit être choisi avec soin. Le sapin en plastique a une plus grande durée de vie, mais sa fabrication est coûteuse et polluante. Les sapins en motte ou en pot, eux, souffrent pendant plusieurs semaines de la chaleur dégagée dans des pièces chauffées. Ils résistent rarement lorsqu’on les replante. Les sapins sont surtout vendus en grandes surfaces. Ils sont coupés souvent tôt et peuvent être secs à l’achat. LES SITES À CONSULTER ★★ ★★★★ ★ ★★★ h L’entreprise textile Well du Vigan, dans le Gard, a l’intention de délocaliser sa production en Asie. Le fabriquant de collants, bas et chaussettes l’a annoncé hier en comité central d’entreprise (CCE). Conséquence directe de cette décision : 300 emplois devraient être supprimés, selon un membre de la CFTC. Le chiffre n’est pour le moment qu’une estimation, mais Stéphane Charlin, responsable de ce syndicat, précise : « on connaît notre entreprise, si la production s’arrête, ça signifie 300emplois de moins », sur 438 salariés. Pour protester contre les suppressions de postes que va provoquer cette décision, les salariés ont aussitôt investi pacifiquement la salle du CCE, entraînant sa suspension. A l’issue de ce comité, Eric Pinot, directeur 80% des sapins vendus poussent en France www.ikea.com www.poulailler.com www.onf.fr www.livraison-sapin-noel.com de l’usine, s’est expliqué sur l’avenir du site : toute la production du site du Vigan devrait être stoppée d’ici la fin du premier semestre 2008, mais les emplois dans la logistique et la distribution seraient maintenus. Cette annonce fait suite à un premier plan social décidé le 12 septembre dernier qui prévoyait 149 licenciements d’ici à 2008. Le « durcissement de la concurrence » et une baisse des commandes auraient poussé la direction à augmenter les départs. Well prévoit de publier en 2006 un chiffre d’affaires en baisse d’environ 10%, à 60 millions d’euros, et une perte nette de 2,8 millions d’euros. Well est le deuxième fabricant de bas et collants en France, derrière Dim, également sous le coup d’un plan social concernant 400 emplois. FRANCE SÉCURITÉ SOCIALE : LA CHASSE AUX DÉFICITS 1 Aujourd’hui, la commission mixte paritaire se prononçait sur le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2007. Objectif des députés : réduire les déficits, qui doivent passer de près de 9,7 milliards d’euros prévus en 2006 à 8 milliards en 2007. 2 Le déficit de la branche maladie est fixé à 3,9 milliards d’euros contre 6 milliards en 2006, grâce à la poursuite de la baisse des arrêts de travail, d’antibiotiques, de psychotropes. Le forfait hospitalier doit être augmenté d’un euro et passer de 15 à 16 euros au 1 er janvier 2007. 3 La branche vieillesse devrait en revanche voir son déficit augmenter fortement : il passerait de 2,4 milliards d’euros en 2006 à 3,5 milliards. Cette évolution serait liée à l’arrivée à l’âge de la retraite des générations nombreuses de l’après-guerre, ainsi qu’au succès des dispositifs de départ à la retraite anticipé. 4 La branche famille devrait voir son déficit réduit de moitié, passant de 1,3 milliard d’euros en 2006 à 0,7 milliard. La branche des accidents du travail et maladies professionnelles devrait être excédentaire de 0,1 milliard d’euros. Le projet prévoit aussi l’extension du dispositif d’aide à l’acquisition d’une complémentaire santé ainsi que la prise en charge du plan Solidarité grand âge. Anne Deverre, Xavier Fornerod M. GAILLARD/REA Directsoir t Mardi 28 novembre 2006 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :