Direct Soir n°614 1er oct 2009
Direct Soir n°614 1er oct 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°614 de 1er oct 2009

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (256 x 341) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 2 Mo

  • Dans ce numéro : JO 2016... suspense maximal.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 MIEUX CONSOMMER INTERNET Comment s’informer sur la Toile ? Portails, blogs, sites officiels ou collaboratifs… Pour qui veut s’informer sur le Net, difficile de ne pas se perdre dans une offre pléthorique. Voici nos conseils pratiques pour y retrouver votre chemin et éviter les pièges, impasses et oubliettes. En concordance avec le taux d’équipement informatique des ménages français qui ne cesse d’augmenter (près de 30 millions d’internautes aujourd’hui), les sites d’information se sont multipliés sur la Toile et, partant, se livrent à une guerre sans merci. Faits, événements, exclusivités, alertes, dernière minute : les Français sont aujourd’hui branchés sur une palanquée de sites, tels des journalistes sur un fil d’agence. Toutefois, la situation n’est pas inédite : il y a un siècle, on parlait déjà de la lecture quotidienne du journal comme de la nouvelle prière du matin. Ce qui est neuf dans cette configuration, c’est la possibilité d’être informé toute la journée, que l’on soit devant son ordinateur ou non. Les téléphones portables et autres BlackBerry ou iPhone déroulent un fil d’Ariane qui permet de ne jamais rater la sortie. Mais quelle sortie ? FOCUS Google : le kiosque universel ? ➔ Révélé le 15 septembre, le nouveau gadget du moteur de recherche géant va peut-être révolutionner à la fois la presse et Internet. L’application Fast flip (disponible pour le seul monde 74% de hausse pour le trafic internet cette année A une époque où les infos remontent instantanément de n’importe quel point du globe pour irriguer tous les autres, le classement est déterminant. Pour cela, les grands sites, moteurs de recherche ou messageries, disposent d’agrégateurs qui permettent, comme leur nom l’indique, d’accéder à l’info provenant des sites les plus réputés. L’utilisateur s’abonne à un flux, comme RSS ou Atom, qui conduit en permanence l’info jusqu’à lui, selon les critères sélectionnés. En tête des sites d’information brute les plus fréquentés, on retrouve les éternels Google, Yahoo ! et Windows Live. Pour les sites de presse, le débat fait rage à propos des critères d’évaluation de l’audience. Mais, dans tous les cas, les sites web du Figaro, du Monde et duNouvel Observateur tiennent la corde. Au final, l’information abonde mais l’utilisateur s’en remet, par réflexe ou par confiance spontanée, toujours aux mêmes sites pour la remettre en ordre. anglo-saxon actuellement) doit permettre à l’internaute d’accéder à des articles présentés sous forme de pages web et de les feuilleter virtuellement. FANNY/REA B. ROESSLER/EPA/SIPA DR DR SÉLECTION Humour et réflexion ➔ A qui veut prendre un peu de distance avec l’info brûlante sans quitter les rives de l’actualité, on conseillera la fréquentation du site www.causeur.fr, un « salon de réflexion où l’on cause », animé entre autres par Gil Mihaely, Elisabeth Lévy et François Miclo. Le monde y est analysé sous toutes les coutures, avec profondeur et humour. Secret défense ➔ De la vogue des blogs, qui a accouché de cent mille journaux intimes plus ou moins dignes d’intérêt, sont sortis quelques petits bijoux, surrenseignés, comme www.secretdefense.blogs.liberation.fr, du journaliste Jean-Dominique Merchet. La référence en matière militaire. ET AUSSI… ➔ S’informer sur le sport : www.eurosport.fr ➔ Comprendre l’économie : www.lesechos.fr ➔ Les sorties culturelles : www.culture.fr ➔ L’info people : www.purepeople.com ➔ Les nouvelles technologies : www.futura-sciences.com TÉMOIGNAGES ➔ JEANNE, 17 ANS « Je vais plus souvent sur Twitter et Facebook que sur les sites un peu « prise de tête » avec analyses et opinions. Ce sont mes amis qui me mettent au courant des événements marquants, par le biais des réseaux sociaux en général. Quelquefois, je jette un œil sur les actus de stars, en allant sur ma messagerie Yahoo !. » ➔ RÉMY, 38 ANS « Personnellement, je ne supporte plus les infos racoleuses des sites de messagerie ou des moteurs de recherche. Je me concentre sur des blogs spécialisés, très bien faits et parfaitement renseignés. Quand je veux de l’info immédiate, je vais sur les sites des grands quotidiens. Mais ce que je préfère, ce sont les sites de réflexion comme Slate ou Causeur. » Directsoir N°614/Jeudi 1er octobre 2009 V. CAPMAN/SIPA ZOOM Lefigaro.fr à la noce ➔ Quand on lui demande les raisons du succès du Figaro.fr, Luc de Barochez, directeur des rédactions du site, évoque d’abord la motivation de ses équipes, l’interaction avec les journalistes du quotidien papier, leur grande réactivité et la « priorité donnée à l’info chaude ». Mais l’ergonomie du site –sa simplicité, sa clarté, sa lisibilité– n’est, selon lui, pas étrangère à cette position de leader (selon Médiamétrie). Aujourd’hui, Lefigaro.fr réfléchit à un accès payant pour des services innovants supplémentaires. Et, comme la nouvelle formule du quotidien, veut continuer d’aller vers toujours plus d’accessibilité. www.lefigaro.fr « Peu de temps pour l’enquête » ➔ Philippe Cohen est rédacteur en chef du site Marianne2.fr. Il a aussi dirigé Vendredi, hebdomadaire d’analyse du Web. Quelle est la spécificité des sites d’information en ligne ? Internet permet de pratiquer l’insolence, l’irrespect comme nulle part ailleurs. L’économie de l’info sur Internet est soumise à de telles contraintes que très peu de temps est laissé à l’enquête elle-même. Pourquoi ? La hiérarchisation de l’info est complexe sur Internet. Tout va très vite. C’est un casse-tête pour les directeurs de site. Le paradoxe tient dans l’opposition entre ce flux continuel et le fait que tout ce qui est mis sur Internet est éternel. Qui sont les journalistes du Web ? S’il y a des anciens de la presse écrite chez Slate, Bakchich, ou Mediapart, ils sont entourés par des gens qui viennent directement d’Internet. Qu’en est-il de la polémique sur l’évaluation de l’audience des sites ? On est dans le même cas que pour la télévision : on va vers un monopole des mesures d’audience, en l’occurrence celui de Médiamétrie, qui est privilégié au détriment de tous les autres.
www.directsoir.net LE BILLET DE PIERRE SALVIAC Consultant RTL La maladie du footballeur L’info qui fait débat en ce moment dans le petit monde du football professionnel, c’est le nombre anormal de blessés aux adducteurs dans le camp de l’Olympique lyonnais. Définition du mal : les adducteurs sont des muscles situés sur la face interne et haute des cuisses, qui sont particulièrement sollicités quand on pratique le football, un jeu fait de mouvements, de contre-pieds et de fausses pistes. Quand on écoute les explications avancées, on apprend que : la plupart des recrues de Lyon traînaient déjà la réputation de joueurs aux adducteurs fragiles. Mais à quoi sert la visite médicale qui précède la signature d’un contrat ? La pelouse de Gerland, un peu souple et sablonneuse, serait un facteur aggravant pour les joueurs en délicatesse avec leurs adducteurs. Mais que fait le jardinier du stade ? Les nouvelles semelles à lamelles mettraient plus à mal les adducteurs grippés que les anciennes chaussures à crampons moulés. Mais pourquoi alors ne pas changer d’équipementier ? Les rapports sexuels réveillent les douleurs aux adducteurs. Mais pourquoi les footballeurs professionnels font-ils l’amour ? Bref, les causes ne manquent pas et cela donne du grain à moudre au président Aulas. Je lui suggère de se mettre tout de suite à la chasse aux coupables de la pandémie de grippeA (la grippe aux adducteurs) qui menace l’effectif de son club. Pendant ce temps, il laissera les arbitres faire leur boulot en toute tranquillité. Et ce sera un bien pour le football français, qui n’en peut plus des interventions intempestives du président Aulas. Hélas ! Réagissez : redac@directsoir.net RUGBY Brian Liebenberg indisponible six mois ➔ Victime d’une rupture des ligaments croisés du genou droit samedi, lors du match contre Toulouse, Brian Liebenberg (photo), trois-quarts centre du Stade Français, sera bientôt opéré. Il devrait être absent durant au moins six mois. CYCLISME V. CAPMAN/SIPA Fedrigo a des envies d’ailleurs FOOTBALL ➔ La récente perte de la licence Pro Tour par l’équipe Bouygues Telecom ne semble pas plaire à Pierrick Fedrigo (photo). Le coureur a confié hier au quotidien L’Equipe ne pas vouloir évoluer en Continental Pro, et donc vouloir partir. Brice Taton n’a pas survécu à ses blessures. TFC : la victoire pour l’hommage ➔ Face à la mort, le football n’est rien. Mais lorsque celui-ci engendre la mort, il peut être l’occasion de prendre une revanche contre elle. Ce soir, contre Bruges en Ligue Europa (19h), c’est cet état d’esprit qui va animer joueurs et supporters de Toulouse, pour rendre le plus beau des hommages à Brice Taton, fan du TFC décédé mardi à Belgrade, après près de deux semaines de lutte contre la mort. Ce supporter avait accompagné son équipe le 17 septembre lors du match contre le Partizan. Violemment agressé par des ultras serbes, il n’a pas survécu à ses blessures. Le deuxième match du groupeJ, face au FC Bruges, va donc se dérouler dans une atmosphère particulière. Pendant ces 90minutes, les Violets auront encore plus à cœur de glaner les trois points de la victoire. Déjà vainqueurs à Belgrade (3-2), les hommes d’Alain Casanova peuvent reléguer à six longueurs leur adversaire du soir, même sans André-Pierre Gignac (problème au dos). Car les Belges, en perte de vitesse depuis quelques saisons (leur dernier titre de champion date de 2005), ont chuté lors de leur premier match à domicile contre le tenant du titre ukrainien, le Shakhtar Donetsk (1-4). RALLYE DRAGAN STANKOVIC/XAOCPHOTO/SIPA FOOTBALL SPORTS 7 Lille est content de Frau ➔ C’est ce que l’on appelle revenir de loin. Il y a encore quelques semaines, Pierre-Alain Frau se morfondait à Lille, barré en attaque par les Vittek, de Melo, Gervinho et autres Aubameyang, et marqué par plusieurs mois de galère. Ce soir, à quelques minutes d’un match important de Ligue Europa, à Prague contre le Slavia, « PAF » aura retrouvé le sourire. Laissé de côté lors des quatre premières journées de Ligue 1, Frau est devenu en l’espace de 144 minutes de jeu le meilleur buteur du Losc, avec deux réalisations qui ont rapporté quatre points à un club nordiste en difficulté depuis le début de la saison. Entré en cours de jeu contre Sochaux, puis face à Nice, c’est lui qui a offert la victoire, puis le nul à son équipe. Sous-utilisé mais décisif, Frau a peut-être enfin donné, à 29 ans, le vrai départ de son aventure lilloise, entamée en janvier 2008. Remplaçant décisif, Pierre-Alain Frau est l’une des satisfactions du Losc. ET AUSSI… Ligue Europa• Suivez les matchs Toulouse-Bruges à 19h sur W9 et Slavia Prague-Lille, à 20h55 sur Canal+ Sport. Les miscellanées du foot, Solar, 14,95 € • Cet ouvrage collectif traite du football de A à Z, à travers une multitude d’images, de déclarations, de chiffres et d’anecdotes. XPB/ICON SPORT Sébastien Loeb n’a pas le choix ➔ En Catalogne, sur un rallye qu’il apprécie tout particulièrement (il en est le quadruple vainqueur en titre), Sébastien Loeb (Citroën C4) va tenter d’abattre, à partir de ce soir, l’une de ses dernières cartes pour rejoindre l’actuel leader au championnat du monde, Mikko Hirvonen (Ford Focus). Privé de la victoire il y a trois semaines en Australie, après avoir écopé d’une pénalité pour non-conformité de sa C4, Loeb compte cinq points de retard sur le Finlandais. A deux manches de la fin de la saison, le temps presse pour le Français.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :