Direct Soir n°605 18 sep 2009
Direct Soir n°605 18 sep 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°605 de 18 sep 2009

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 275) mm

  • Nombre de pages : 22

  • Taille du fichier PDF : 1,8 Mo

  • Dans ce numéro : Journées du patrimoine, une fête monumentale

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 MIEUX CONSOMMER CHIRURGIE DES YEUX Myopie, presbytie… les bienfaits du laser Chirurgien, professeur associé au Collège de médecine et auteur de « Bien voir sans lunettes, la génération laser », le docteur Yves Bokobza explique la chirurgie laser appliquée aux yeux. Que peut-on opérer au laser ? La chirurgie laser permet d’intervenir sur tous les défauts visuels : la myopie Le Dr Bokobza. (de - 1 à - 9 dioptries), l’astigmatisme et l’hypermétropie (jusqu’à + 6 dioptries) si l’épaisseur de la cornée le permet, afin de supprimer définitivement le port de lunettes ou de lentilles. La chirurgie de la presbytie est également possible, mais ce défaut étant évolutif de 45 à 60 ans, il faut prévenir les patients opérés autour de 50 ans qu’une retouche sera sans doute nécessaire quelques années plus tard. En quoi consiste la technique du Lasik 100% laser que vous pratiquez ? Elle existe en France depuis six ans et se fait en deux temps. Le premier laser (laser Femtoseconde) découpe et soulève une fine lamelle de la cornée, et le second (laser Excimer) corrige le défaut visuel. Puis on remet la lamelle. Il s’agit d’une technique qui se caractérise par sa précision et sa grande sécurité. L’opération est-elle douloureuse ? Elle est quasi indolore. L’anesthésie locale se fait par gouttes, il n’y a pas d’injection. Que se passe-t-il après l’intervention ? L’opération dure cinq minutes par œil. On fait les deux yeux le même jour.Après une demiheure d’observation, le patient, accompagné de préférence, peut rentrer chez lui. Il a ensuite pendant trois heures environ des sensations d’inconfort. Et pour éviter de se frotter les yeux, il doit dormir avec des coques protectrices. Dès le lendemain, la récupération visuelle est énorme. Le patient 36 peut donc reprendre ses activités professionnelles. millions de porteurs de lunettes ont été recensés en France en 2007 (source : GfK) Quels critères faut-il remplir ? Premièrement, il faut que le défaut visuel du patient soit stabilisé ; en général ce n’est pas avant 21 ans. Deuxièmement, l’épaisseur de la cornée doit être suffisante.Troisièmement, il ne doit pas y avoir de contre-indications comme le kératocône, une maladie de l’œil. Enfin, l’œil doit être sain et ne pas avoir de cataracte, d’herpès oculaire, etc. Combien coûte l’opération ? Entre 3 000 et 3 500 euros pour les deux yeux. Elle n’est pas remboursée par la Sécurité sociale mais en partie par certaines mutuelles, qui le font de plus en plus. Pour en savoir plus : www.lasik.fr P.ALLARD/REA CE QU’IL FAUT SAVOIR Petit lexique ophtalmologique ➔ Myopie : ce trouble de la vision conduit la personne concernée à voir les objets éloignés de façon imprécise. En revanche, le myope voit très bien de près. La myopie est due à l’allongement du globe oculaire. ➔ Hypermétropie : pour l’hypermétrope, c’est le contraire. Ce dernier ne peut percevoir avec netteté les objets proches, à cause d’un globe oculaire trop court. ➔ Astigmatisme : défaut de la vue dû à une déformation de la cornée. Au lieu d’être arrondie, celle-ci a pris une forme ovale, d’où une image étirée de façon horizontale ou verticale. ➔ Presbytie : ce trouble de la vue correspond à un vieillissement de l’œil et rend difficile l’accommodation pour tout exercice réalisé de près. TÉMOIGNAGES ➔ SIMON, 30 ANS « Je suis myope depuis l’âge de 11 ans et porte des lentilles depuis que j’ai 17 ans. Je trouve les lunettes vraiment inconfortables mais, malheureusement, je supporte de moins en moins les lentilles à cause des écrans d’ordinateur. Je crois que je vais bientôt demander que l’on m’opère, même si cela me fait un peu peur. » ➔ HADRIEN, 31 ANS « Myope depuis l’âge de 14 ans, je me suis fait opérer il y a plus d’un an pour plusieurs raisons. D’abord pour le confort, car je ne supportais plus d’avoir à porter des lentilles. Pour faire du sport, du bateau, c’est mieux. Pour des raisons financières aussi, car les lentilles coûtent cher. Je me sens beaucoup mieux maintenant. C’est un plaisir de ne pas avoir à se demander si l’on a ses lentilles au moment de partir en week-end. » Directsoir N°605/Vendredi 18 septembre 2009 HAMILTON/REA Les autres techniques opératoires ➔ Outre le Lasik 100% laser (voir article ci-contre), il existe d’autres techniques chirurgicales qui permettent de rectifier les troubles de la vision. Le Lasik standard utilise la même technique que le Lasik 100% laser. Sa spécificité repose sur la découpe du capot cornéen, qui se fait à l’aide d’une lame et non d’un laser. Le laser Excimer de surface est un laser que l’on applique directement à la surface de la cornée. Il convient pour le traitement des myopies faibles et moyennes. L’implant consiste à introduire dans l’œil une petite lentille de correction. Cette technique concerne le traitement des fortes myopies à cornée souvent trop fine. 98% de réussite pour le laser ➔ En 2008, 120 000 interventions de chirurgie réfractive (chirurgie correctrice des défauts visuels) ont été réalisées en France, selon le docteur Yves Bokobza, ophtalmologiste et auteur de Bien voir sans lunettes, la génération Laser (éd. Auzou). En pleine expansion en France, la technique du Lasik 100% laser a permis d’exécuter plus de 40% des opérations. « Ces interventions fonctionnent dans plus de 98% des cas et dans les 2% restant il peut y avoir des retouches à faire deux à trois mois après en cas de sous-correction », explique le spécialiste. Enfin, il tient à rappeler que dans ce genre d’intervention, « le risque zéro n’existe évidemment pas. Le taux de complication est inférieur à 1 cas sur 3 000 ». Des effets secondaires indésirables peuvent survenir, comme des sécheresses oculaires transitoires.
Editions Audie/Fluide Glacial 2009 Le PLUS GRAND mensuel jamais paru en France



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :