Direct Soir n°605 18 sep 2009
Direct Soir n°605 18 sep 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°605 de 18 sep 2009

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 275) mm

  • Nombre de pages : 22

  • Taille du fichier PDF : 1,8 Mo

  • Dans ce numéro : Journées du patrimoine, une fête monumentale

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
10 CULTURE BIENNALE DE LYON La riposte de l’art La Biennale de Lyon, créée en 1991 par Thierry Raspail, directeur du musée d’Art contemporain de Lyon, ouvre les portes de sa dixième édition aujourd’hui. Cut The Mountain And Let It Fly, peinture murale de l’artiste indonésien Eko Nugroho. Les biennales d’art contemporain ont le vent en poupe. Toutes les villes s’y mettent, mais il en est une qui avait déjà pris son envol il y a vingt ans. Cette année, Lyon a confié cet événement à Hou Hanru, un commissaire d’origine chinoise qui a déjà organisé une vingtaine de biennales à travers le monde. Ce dernier a privilégié les œuvres témoignant, à l’heure de la crise, d’un désir de repenser le monde. Présentée dans quatre lieux emblématiques de la cité lyonnaise – le musée d’Art contemporain, la Fondation Bullukian, la Sucrière et l’Entrepôt Bichat –, la Biennale propose donc une large palette d’œuvres allant de la vidéo à l’installation en passant par des performances réalisées dans FESTIVAL La scène pour s’engager la rue. Près de quatre-vingts artistes exposent ainsi quelque soixante-dix pièces, qui vivent avec leur temps. Alors qu’en 2007, la neuvième édition n’avait brassé que 147 000 visiteurs et que sa qualité avait été discutée parmi les spécialistes, on espère que les choix du commissaire séduiront cette fois-ci le public. Barry McGee, Agnès Varda, Adel Abdessemed, Shilpa Gupta, ou encore les collectifs HeHe et l’Ecole du Magasin font notamment partie de ces artistes à qui Hanru a confié le soin de « créer un lien organique entre l’art et la réalité ». 10 e Biennale de Lyon - Le spectacle du quotidien, jusqu’au 3 janvier 2010, www.biennaledelyon.com ➔ Pour sa première édition, le festival lyonnais Sens interdits propose de réfléchir, par le biais du théâtre, aux questions identitaires et de mémoire collective. Durant dix jours, la capitale des Gaules accueillera des troupes internationales, comme le Zagreb Youth Theatre qui, sur le mode de la comédie douce-amère, mettra en scène les événements de l’histoire récente des Balkans et l’impossibilité des peuples de cette région à communiquer et à se comprendre. Entre spectacles russes, polonais et turcs, le Cirque du Soleil, fort de ses nouvelles recrues afghanes, viendra dévoiler quelques aspects de l’Afghanistan contemporain. Sens interdits, Lyon (69), www.celestins-lyon.org LE MONDE DARGAUD MÉDIAS Le nouveau « Monde » en magazine ➔ Dernier-né de la galaxie Le Monde, qui compte déjà les suppléments, les hors-série et les bilans économiques, Le Monde Magazine est l’évolution ultime du désormais défunt Le Monde 2. Dirigé par Didier Pourquery, il se veut le complément du quotidien papier. Privilégiant le photojournalisme et puisant dans les immenses archives du groupe, il proposera une réflexion sur l’actualité, avec la distance qu’autorise un périodique. Pierre Assouline, Jean-Paul Géné et Christophe Donner proposeront également chroniques et éditoriaux. Et, pour bien débuter la série, c’est le Danemark, pays du bonheur, qui est mis à l’honneur. Le Monde Magazine, supplément de l’édition du quotidien daté du samedi. BD Vivre avec ses fantômes ➔ Vanna Vinci, surtout connue pour ses collaborations avec la presse italienne, offre une jolie parabole sur la difficulté de devenir adulte. On y suit une jeune femme, loin du soleil de son Italie natale, qui tente de trouver sa voie, un peu perdue dans les brumes parisiennes et sans cesse dérangée par les fantômes du passé… A travers flâneries dans les rues pavées et crayonnés sensibles, on retrouve le goût de l’auteur pour l’ésotérisme et le climat libertaire des années 1970. Chats noirs, chiens blancs, de Vanna Vinci, 29,80 €. Directsoir N°605/Vendredi 18 septembre 2009 Ray LaMontagne. CONCERT L’âme de LaMontagne ➔ Après un passage remarqué à l’Alhambra en février dernier, Ray LaMontagne (photo) est de retour dans la capitale pour un concert unique à La Cigale. L’auteur-compositeurinterprète reprendra notamment les titres de son dernier album Gossip In The Grain (2008), aux mélodies à la fois folk et soul. Grâce à une voix suave, feutrée et envoûtante, cet Américain, ancien employé d’une société de chaussures dans le Maine, aux Etats- Unis, est parvenu en moins de cinq ans à se faire un nom sur le Vieux Continent. Ray LaMontagne en concert, le 19 septembre, 20h, La Cigale, 120, bd Rochechouart, Paris 18 e (01 49 25 81 75). Complet. THÉÂTRE L’espoir fait grandir ➔ Quand il s’agit de bricolage, Grégoire est un champion. A l’école, c’est autre chose : déjà deux ans de retard. Seul son grand-père retient son attention, mais le vieil homme ne peut pas grandir à sa place. Il tombe même malade alors que Grégoire entre en pension. Pour ce dernier, il est temps de devenir adulte, mais le chemin est semé d’embûches. Chez Grégoire, l’optimisme béat laisse bientôt place à une volonté farouche de s’en sortir. Adapté du roman d’Anna Gavalda, ce spectacle émouvant permet à chacun de retrouver une part d’enfance. 35 kilos d’espoir, jusqu’au 20 février 2010. Tous les samedis à 18h au Théâtre Essaïon, 6, rue Pierre-au-Lard, Paris 4e. Réservations : 01 42 78 46 42.
TARZAN ! ou Rousseau chez les Waziri www.quaibranly.fr DERNIERS JOURS



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :