Direct Soir n°561 3 jun 2009
Direct Soir n°561 3 jun 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°561 de 3 jun 2009

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (256 x 341) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 1,9 Mo

  • Dans ce numéro : Terminator : le retour d'une légende

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
E. ROBERT/DIRECT8 14 BUZZ TÉLÉ LE BILLET DE JEAN-MARC MORANDINI Journaliste, animateur de radio et de télévision Pression médiatique C’est une femme qui n’a pas supporté la pression médiatique. Quatre jours après son échec dans Incroyable Talent en Grande-Bretagne, nombreux sont ceux qui ont déjà oublié Susan Boyle. Et pourtant, elle est en ce moment même hospitalisée dans un établissement psychiatrique où elle a été admise, en urgence, dimanche matin après s’être comportée de façon étrange et désordonnée à en croire les personnes qui se trouvaient avec elle. Mais au fond, pouvait-il en être autrement ? L’affaire Susan Boyle est la preuve concrète de l’excès et de l’emballement médiatique qui s’est produit au niveau mondial. Certes, Susan Boyle avait du talent, une voix et un physique atypiques, mais fallait-il pour autant la transformer en moins de 48h en superstar ? Elle s’est retrouvée avec des paparazzi qui planquaient devant sa maison, des interviews sur toutes les chaînes du monde et des reportages complets dans les journaux, y compris en France dans nos 20h. Même des spécialistes sont montés au créneau et expliquent « qu’elle doit rester exactement comme elle est parce que c’est pour cette raison qu’on l’aime. Elle ressemble à n’importe quel habitant de votre rue ». Et c’est sans doute ce que nous avons tous oublié. C’est justement parce que Susan Boyle est une personne comme tout le monde qu’elle n’était pas prête à devenir une star planétaire en deux jours en participant à une simple émission de télé-réalité. Elle qui, à 48 ans, vient de son petit village, ne pouvait supporter plus longtemps cette pression et cette agitation autour d’elle. Cette femme était même qualifiée de « simplette » dans son village en Ecosse, en raison de son comportement parfois étrange. Susan Boyle devrait sortir de l’actualité aussi vite qu’elle y est entrée, mais les dommages psychologiques sont sans doute irréversibles. A demain ! Réagissez : redac@directsoir.net GAGNEZ LE DVD DU FILM « ROCKNROLLA » DE GUY RITCHIE Caïd londonien, Lenny travaille à l’ancienne. Il sait faire pression sur n’importe quel ministre ou malfrat en vue. Cependant, Londres est en train de changer : les mafieux des pays de l’Est, comme les petits voyous, cherchent à bouleverser les règles du milieu. Mais c’est Johnny Quid, rock star toxico que l’on croyait mort, qui a les cartes bien en main… Envoyez vos nom, prénom et adresse postale à : invitations@directsoir.net, précisez en objet : ROCKNROLLA - Seuls les 20 premiers courriels gagneront 1 DVD Les confessions de Jacques Chirac ➔ Jacques Chirac a accepté de livrer son témoignage dans le cadre d’un portrait qui lui est consacré dans l’émission A visage découvert, diffusée sur France 5. Les journalistes Christian Malard et Bernard Vaillot auront donc le privilège de rencontrer et d’interroger l’ancien président de la République française, deux ans après son départ de l’Elysée. Jacques Chirac reviendra à cette occasion sur les combats qu’il a menés pendant sa jeunesse et sur sa vision de la France actuelle. Le 15 juin à 20h30, France 5. Bruno Solo tourne Jusqu’à l’enfer. Les réponses envoyées avant l’heure de la mise en ligne du journal ne pourront être prises en compte Bruno Solo tourne pour France 2 ➔ Depuis le 25 mai, Bruno Solo tourne Jusqu’à l’enfer, un téléfilm commandé par France 2 au réalisateur Denis Malleval pour la rentrée prochaine. Pour cette fiction adaptée de l’œuvre de Georges Simenon La mort de Belle, l’acteur de Caméra Café sera notamment entouré de Delphine Rollin et Jean-Louis Foulquier. L’intrigue repose sur la mort mystérieuse de Belle, une jeune femme hébergée par Christine et Simon Andrieu (Bruno Solo), un couple d’amis de ses parents qui menait jusque-là une vie paisible dans une petite ville bourgeoise, près d’Orléans. G. BEDEAU P.LE FLOCH/SIPA Directsoir N°561/Mercredi 3 juin 2009 M6 aide les agriculteurs à trouver l’amour ➔ Forte de ses précédents succès d’audience, l’émission L’amour est dans le pré revient sur M6 pour une quatrième saison. Présenté par Alessandra Sublet (photo), le programme de rencontres consacré aux agriculteurs sera diffusé en première partie de soirée sur la chaîne. Cette année, dix exploitants – dont deux femmes – seront sollicités par des prétendants issus de toute la France. Après avoir sélectionné et rencontré les auteurs des dix meilleures lettres qu’ils aient reçues, nos célibataires retiendront encore deux candidats, qu’ils inviteront à se familiariser avec l’univers agricole. Pendant la deuxième partie de soirée, les téléspectateurs pourront retrouver les participants de l’année dernière en suivant L’amour est dans le pré : que sont-ils devenus ? Le 15 juin à 20h40 et 22h25, M6. NOUVELLE RECRUE POUR TF1 TF1 s’apprête à diffuser tous les jeudis soir une nouvelle série policière, Claire Brunetti. La première chaîne tentera ainsi de donner un nouveau souffle à sa case policière, occupée depuis longtemps par des séries comme Julie Lescaut ou Une femme d’honneur, qui ont tendance à s’essouffler. Claire Brunetti est capitaine, elle vient d’être affectée à la tête d’une gendarmerie d’Annecy, sa région d’origine, où sont restés ses amis et sa famille. Dès sa première enquête, la jeune recrue découvre le cadavre d’une femme, ce qui fait resurgir un lourd secret de famille. Le 18 juin, à 20h45 sur TF1. Elsa Mollien incarne le capitaine de gendarmerie Claire Brunetti, dont les aventures débuteront le 18 juin sur TF1.
www.directsoir.net INTERVIEW Pouvez-vous nous expliquer le concept de cette nouvelle émission ? C’est un grand quiz qui oppose deux équipes d’animateurs de France Télévisions. Sophie Davant, Nagui, Laurent Ruquier, Guillaume Durand, Jamy Gourmaud, Faustine Bollaert, Cyril Hanouna, Catherine Matausch, Thierry Beccaro et Nathalie Simon ont été ainsi divisés en deux équipes, le principe étant de répondre à des questions de culture télévisuelle et de plaire au plus large public possible. France Télévisions possède la plus grande bibliothèque d’images de la télévision : chaque question sera précédée d’une image culte du petit écran, l’occasion de passer un bon moment, tout simplement. En outre, je n’ai pas voulu que les téléspectateurs aient l’impression que nous nous regardions le nombril. J’ai donc demandé à Nicolas Canteloup de venir sur le plateau avec sa palette d’imitations afin d’apporter un peu de dérision. Je me souviendrai encore longtemps de son imitation de Jamy (Gourmaud,ndlr) pendant l’enregistrement. Elle est appelée à devenir culte ! Quel est pour vous le grand défi de cette émission ? J’espère tout simplement que l’émission va plaire aux téléspectateurs ! Malgré la présence de fortes personnalités sur le plateau, à aucun moment il n’y a eu de problèmes d’ego, l’ambiance était particulièrement conviviale. Et tous les animateurs ont répondu positivement quand je leur ai proposé de participer à l’émission, sachant en plus l’année difficile que je venais de traverser. Je me suis senti vraiment entouré. Vous êtes donc à l’origine de cette émission ? C’est en effet moi qui ai proposé ce jeu à France 2. Au vu de la taille de la bibliothèque d’images que possède le service public, je me disais que sélectionner quelques bons moments de télévision pouvait être vraiment amusant. D’autre part, on ne voit que rarement tous ces animateurs hors de leurs émissions respectives. C’était donc l’occasion de les faire sortir de leurs rôles habituels. Comment avez-vous vécu l’arrêt de Service maximum ? Evidemment très mal, un peu comme un petit commerçant obligé de fermer boutique. C’est l’agonie de l’émission qui a été la plus douloureuse à vivre. Mais j’ai essayé tout de suite de tirer avantage de cet événement malheureux. J’en ai profité pour prendre le temps de me demander ce que je voulais vraiment faire.Avec mon émission de radio le matin et la quotidienne sur France 2 le soir, j’étais pris dans une spirale infernale, qui m’empêchait de prendre tout recul. Cette remise à plat a en fait été très bénéfique. Et quand l’émission s’est arrêtée, les dirigeants de France 2 ont été très rassurants avec moi. Il n’y a jamais eu de doute quant au fait de continuer à travailler ensemble. Nous avons juste décidé de prendre le temps de réfléchir avant de se lancer à nouveau dans une émission régulière. Quels sont vos projets aujourd’hui ? Je souhaite persévérer dans la voie du divertissement. Je vais présenter des jeux cet BUZZ TÉLÉ 15 « Je souhaite persévérer dans la voie du divertissement » Le producteur et animateur Julien Courbet présente ce soir « Le grand défi des animateurs », un quiz sur la télévision et ceux qui l’ont faite. L’occasion pour « Direct Soir » de rencontrer le célèbre animateur, de mieux comprendre le concept de ce nouveau divertissement et de revenir sur son année difficile. Animateur de Parlez-moi d’amour (1996)… … et sur le plateau de son émission phare. Julien Courbet, présentateur du « Grand défi des animateurs » sur France 2 Entre radio et télé• Naissance en 1965, à Eysines (banlieue de Bordeaux).• 1986-1991 : après avoir fait ses armes à la radio, Julien Courbet devient journaliste à France 3-Aquitaine.• 1991-1993 : Ainsi font, font, font, au côté de Jacques Martin sur France 2.• 1993-2008 : il anime diverses émissions sur TF1, dont Sans aucun doute, Les sept pêchés capitaux, Le code de la route.• 2005 : il fonde sa société de production La Concepteria et produit des émissions pour TF1 (Le grand frère, Le détective…).• Septembre 2008 : l’animateur revient sur France 2. Il y anime Service Maximum, qui s’arrêtera quelques mois plus tard.• Depuis 1998 : il est animateur sur RTL. Julien Courbet, instigateur et présentateur du Grand défi des animateurs. « JE ME SUIS SENTI VRAIMENT ENTOURÉ » été, un autre quiz à la rentrée, et il y aura de fortes chances pour que je revienne régulièrement sur France 2 dès septembre. Et je continuerai à officier à la radio (RTL,ndlr). Quand avez-vous eu envie de vous tourner vers le divertissement ? Il y a longtemps ! J’ai démarré ma carrière sur France 3 à Bordeaux. J’ai rencontré Jacques Martin, qui m’a proposé d’écrire des sketches avec Virginie Lemoine et Laurent Gerra pour son émission Ainsi font, font, font. Seriez-vous tenté par l’écriture comique ? Je suis vraiment admiratif de ce qu’a osé faire Arthur (un one-man show,ndlr), malgré toutes les critiques et les doutes émis sur ses talents. C’est un vrai fantasme pour moi que de me lancer dans l’écriture de sketches. J’espère avoir un jour la force de le faire.Avant tout, il faudrait que je parvienne à me débarrasser de mon image de justicier de Sans aucun doute ! Le grand défi des animateurs, ce soir sur France 2, à 20h40.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :