Direct Soir n°551 15 mai 2009
Direct Soir n°551 15 mai 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°551 de 15 mai 2009

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (256 x 341) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 2,4 Mo

  • Dans ce numéro : Eurovision 2009 : tous les talents d'Europe

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
10 INTERVIEW CULTURE « Je ne suis nostalgique de rien » A l’occasion de ses 25 ans de carrière, Jeanne Mas se produira les 16 et 17 mai à l’Olympia. L’artiste revient pour « Direct Soir » sur son parcours. Qu’avez-vous préparé pour ce show anniversaire ? Il ne devrait pas y avoir beaucoup de surprises. Ce sera un concert à tendance un peu rock, parce que j’ai eu envie de me faire plaisir. C’est un style dont j’ai besoin aujourd’hui pour exister sur scène. Et le talent de mes cinq musiciens américains suffira à alimenter le spectacle. J’interpréterai les tubes classiques, une nouvelle version de Toute première fois, mêlés à des titres moins connus, ceux de la maturité qui sont pour moi de vrais moments d’intimité. Que représentent vos 25 ans de carrière ? Je ne m’en suis pas rendu compte. Je n’ai pas la notion du temps. Je vis à l’instant. Je ne suis nostalgique de rien. Regarder vers le passé, c’est perdre du temps. Jeanne Mas, chanteuse Que reste-t-il aujourd’hui de la punkette des années 1980 ? Quand je vois les images des années 1980, c’est moi, bien sûr, mais il y a eu une telle évolution. C’est presque comme une autre personne. Vous savez, quand vous avez reçu des gifles, ça vous change. Aujourd’hui, je prends de la distance, j’avance de façon plus libre. Je ne me sens pas du tout une artiste des années 1980. Que pensez-vous de la nouvelle scène ? Aujourd’hui, je suis un peu loin de la scène française, mais, aux Etats-Unis, que ce soit la techno, la country ou le rock, les musiques évoluent. Après, tout ce qui est Britney Spears, c’est surtout du phénomène. C’est super pour faire ma gym. Je reste fidèle à ceux que j’ai aimés hier et encore aujourd’hui comme Depeche Mode. Que vous a apporté votre départ pour les Etats-Unis ? C’était un vrai tournant. Une période de nouvelles inspirations qui contrastait avec les années 1980. J’ai découvert de nouveaux mondes, monté mon label Red Rocks. Ici, rien n’est impossible. Malgré la crise, les gens restent positifs. « The show must go on ». S’il y a moins de magasins de disques, il reste toujours Internet. Justement, alors qu’en France la loi Hadopi fait polémique, quel regard avez-vous sur le téléchargement illégal ? Pirater, c’est voler ! Il faut que le téléchargement soit payant. Parce que derrière un titre, il y a le travail d’artistes. Et puis, on ne donne de la valeur qu’à ce que l’on achète. C’est comme aller chez le psy. On n’y va pas gratuitement ! Directsoir N°551/Vendredi 15 mai 2009 ÉVÉNEMENT Deux mille nuits aux musées Demain soir, à l’occasion de la 5 e Nuit des musées, les monuments européens ouvrent gratuitement leurs portes à tous les curieux. Les noctambules sont invités demain soir à déserter leurs appartements pour profiter de la cinquième Nuit des musées. Une initiative du ministère de la Culture et de la Communication qui, depuis 2005, invite tous les publics à admirer les collections gratuitement, et à percevoir les musées autrement. Cette année, 39 pays –avec un total de 2000 monuments– se sont mobilisés pour attirer les visiteurs, toujours plus nombreux. Manifestation culturelle transdisciplinaire, la Nuit des musées se veut Vue nocturne du musée de la Monnaie, quai de Conti, Paris 6e. MUSÉE DE LA MONNAIE En 1987, Jeanne Mas fut la première interprète féminine française à se produire à Bercy. Jeanne Mas, en concert les 16 et 17 mai. Olympia, 28, boulevard des Capucines, Paris 9 e (0892683368). également un événement ludique, accessible à tous, y compris aux enfants. En fonction de leurs envies et de leurs intérêts, les visiteurs pourront à la fois s’amuser, se détendre, apprendre et s’émerveiller. A Mulhouse (68) par exemple, la Nuit des musées servira de prétexte à une chasse au trésor dans toute la ville. A Issy-les- Moulineaux (92), le musée de la Carte à jouer initiera les familles aux jeux baltes autour d’un buffet. Plus traditionnels, le musée Carnavalet (Paris 3 e) organisera deux concerts de musique classique et le musée des Antiquités de Rouen (76) jouera Antigone de Sophocle. L’obscurité permettra également quelques jeux de lumière. Ainsi, le musée des Beaux-Arts de Valenciennes (59) habillera pour la soirée sa façade d’une fresque numérique étonnante. Profitez-en, cela ne dure qu’une nuit ! La Nuit européenne des musées, demain. Entrées libres. www.nuitdesmusees.culture.fr
www.directsoir.net LA MODE SUR LA CROISETTE PROGRAMMATION Tapis rouge et robes du soir Isabelle Huppert, présidente du jury de cette 62 e édition. Robes du soir, longues, courtes, voire très courtes, aux décolletés plongeants ou aux épaules dénudées, coiffures excentriques ou glamour et maquillages relevés… Le Festival de Cannes est aussi un festival de mode. Jusqu’au 24 mai, les actrices défilent comme des mannequins devant les objectifs des photographes. Depuis deux jours déjà, le monde entier a un œil braqué sur les films, les acteurs nominés et récompensés, et l’autre sur cette fameuse montée des marches. Un exercice qui suscite agitation et émotion. Les célébrités parées de bijoux et d’accessoires chic prennent la pose que l’on retrouvera dans de nombreux magazines de mode ou people. Toutes portent des tenues extraordinaires qui laissent les férues de mode rêveuses. Alors, pour être branchée et connaître la tendance de cette saison, regardez avec attention ces images de stars. Vous pourrez ainsi vous en inspirer pour être aussi à la mode ! Bien choisir votre tenue ou vos accessoires deviendra alors pour vous un jeu d’enfant. Pour cette année, quelques idées semblent déjà émerger du célèbre tapis rouge de la Croisette : très hauts talons et larges lanières sur le pied, le regard intense et travaillé, la pochette… l’éternelle petite pochette, toujours de rigueur. Le violet poursuit encore son ascension, mais les couleurs flashy (vert, fuchsia…) ne sont pas en reste. FESTIVAL DE CANNES 11 DALMAS/SIPA ➔ Ce soir en compétition officielle : Bright Star, de Jane Campion, et Bakjwi (Soif, ceci est mon sang…), de Park Chan-wook. La réalisatrice néozélandaise présente un drame amoureux à l’image de La leçon de piano, film grâce auquel elle a remporté la Palme d’or en 1993. Elle est d’ailleurs, à ce jour, la seule femme à l’avoir obtenue. Le réalisateur sud-coréen a de son côté reçu le Grand prix du Festival pour Old Boy en 2004. La réalisatrice néo-zélandaise Jane Campion. IL ÉTAIT UNE FOIS… Le prince tombe en grâce ➔ En 1955, Grace Kelly, actrice fétiche du réalisateur Alfred Hitchcock, participe à une séance photo où elle fait la connaissance du prince Rainier III de Monaco. C’est le coup de foudre. L’année suivante, les deux « tourtereaux » se marient. Les noces seront fastueuses. La cérémonie est retransmise dans le monde entier. De cette union naissent trois enfants : Caroline, Albert et Stéphanie.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :