Direct Soir n°523 27 mar 2009
Direct Soir n°523 27 mar 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°523 de 27 mar 2009

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 2,7 Mo

  • Dans ce numéro : Jacques Chirac, le plus populaire des retraités

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
E. ROBERT/DIRECT 8 16 BUZZ TÉLÉ LE BILLET DE JEAN-MARC MORANDINI Journaliste, animateur de radio et de télévision Haro sur les riches ! En cette période de crise, il semble que l’argent et les gros salaires soient devenus l’obsession de certains journaux de gauche, comme Libération, ou de syndicalistes. La télé n’échappe pas à ce phénomène, et on s’en est aperçu hier avec la publication par les syndicats de la chaîne France 24 des salaires de leurs dirigeants Christine Ockrent, directrice générale, et Alain de Pouzilhac, PDG. Mesure de rétorsion vis-à-vis de leur direction, alors que la situation est tendue dans la chaîne d’informations internationale. Une mesure de rétorsion que l’on peut tout de même juger surprenante : gagner de l’argent serait donc devenu une honte en France. 310 000 euros, c’est donc le salaire annuel de ces deux personnalités, une somme que les syndicats n’ont pas hésité à comparer aux revenus des dirigeants d’Etats, en précisant que ces salaires sont supérieurs à ceux de Barack Obama, Angela Merkel ou Nicolas Sarkozy, mais également supérieurs au salaire de l’ancien patron de RFI – chaîne que dirigent dorénavant également les deux intéressés –, Antoine Schwarz, qui percevait 130 000 euros par an. Dans le même temps, la presse liste les mesures d’économies mises en place dans toutes les chaînes pour tenter de réduire les budgets. Terminé les voyages en avion, et place au train qui va moins vite mais qui coûte moins cher ; fini les chèques-taxis ou les reportages au bout du monde décidés en quelques minutes, y compris pour l’info. Aujourd’hui, tout est pesé, soupesé et évalué. Bref, le choc entre les salaires des dirigeants et les économies demandées fait désordre, mais tout cela n’est-il pas un peu populiste ? A lundi ! Réagissez : redac@directsoir.net L’altruisme à perte de vue Gagnez des DVD du film « SEMI-PRO » ➔ Bernard Le Coq (Une famille formidable…) et Elsa Lunghini (actrice et chanteuse plus connue sous le nom d’Elsa) sont actuellement en tournage pour TF1, à Paris et en région parisienne. Le téléfilm Aveuglement met en scène l’histoire de Vincent Bommel, un quinquagénaire plutôt égoïste, jusqu’au jour où il va manger une palourde toxique, qui va le priver de sa vue. A partir de ce moment-là, Vincent devra davantage se tourner vers les autres et s’intéresser à eux… Michel Platini, président de l’UEFA. Vous aimez le basket ? Ce film est fait pour vous ! Si vous détestez le basket, ce film est encore plus fait pour vous ! Voici une comédie pleine de rebondissements sur une équipe de basket au bout du rouleau qui va donner une petite leçon à la célébrissime NBA. Envoyez vos nom, prénom et adresse postale à : invitations@directsoir.net précisez en objet : Semi-pro - Seuls les 25 premiers courriels gagneront 1 DVD Les réponses envoyées avant l’heure de la mise en ligne du journal ne pourront être prises en compte Portrait d’un ex-footballeur passionné ➔ Michel Platini a été l’un des meilleurs joueurs de football de sa génération et reste aujourd’hui un modèle pour ceux qui débutent. Empreintes, sur France 5, lui consacrera un reportage, durant lequel on partage sa vie en tant que président de l’UEFA, et notamment durant l’organisation de l’Euro 2008. L’équipe du film l’a également suivi dans les lieux clés de sa présidence pour comprendre ce qui le motive, sa philosophie et ses envies de combattre notamment la violence et le racisme dans le football. CHAMUSSY/SIPA P.WOODS/UEFA Directsoir N°523/Vendredi 27 mars 2009 Edouard Baer sera à la manœuvre pour présenter la cérémonie d’ouverture et de clôture de la 62 e édition du Festival de Cannes. Festival de Cannes 2009 ➔ Après avoir récemment appris que la comédienne Isabelle Huppert succéderait à Sean Penndans le rôle de président du jury du Festival de Cannes, on sait désormais que ce sera Edouard Baer qui sera le présentateur de la cérémonie d’ouverture et de clôture de cette 62 e édition. Le comédien n’en sera pas à son coup d’essai, puisqu’il a également été le maître de cérémonie l’année dernière. Il avait d’ailleurs remporté un vif succès grâce à son humour. Rendez-vous donc à Cannes et sur Canal+ à partir du 13 mai prochain pour découvrir la nouvelle prestation de l’acteur. 20 BOUGIES POUR LA PYRAMIDE DU LOUVRE Du 7 au 25 avril prochain, la pyramide du Louvre fêtera ses 20 ans. Pour l’occasion, Arte se mobilise et propose une journée spéciale Louvre le 25 avril. La chaîne diffusera notamment plusieurs documentaires qui permettront aux téléspectateurs de découvrir toutes les facettes de cette prestigieuse institution. Parmi tous les sujets proposés, La ville Louvre dévoile les coulisses du célèbre musée. A quoi ressemble ce lieu magique quand ses portes sont fermées au public ? LYDIE/SIPA Située au centre de la Cour Napoléon, la pyramide du Louvre fut inaugurée le 30 mars 1989. Imaginée et dessinée par l’architecte sino-américain Ieoh Ming Pei, elle permet d’accéder à un vaste hall d’accueil.
www.directsoir.net INTERVIEW extraordinaires, sont devenues banales, comme le téléphone portable ou Internet. La difficulté est de mettre tout cela en perspective. Quels sont les sujets qui font le plus d’audience ? Cela dépend de la conjoncture ! Alors qu’on ne s’y attendait pas, l’écologie est devenue une préoccupation. Il y a trois ou quatre ans, nous avons fait un sujet sur la pauvreté qui a bien fonctionné. Cela traduisait finalement une angoisse déjà présente dans la société. BUZZ TÉLÉ 17 Guy Lagache, présentateur et rédacteur en chef de « Capital » sur M6 « L’émission « Capital » a été témoin de petites histoires qui permettent de mieux comprendre la grande. » R. CORLOUER/M6 Dès 1994, Guy Lagache rejoint la rédaction de Capital. En 2003, il en devient le rédacteur en chef et présentateur. Quel est le but d’une telle émission ? Nous voulions fêter cet anniversaire intelligemment. Notre objectif est d’expliquer ce qui s’est passé dans notre économie ces quinze dernières années. Et le maître mot semble bien être la mondialisation. Avec elle, notre mode de vie a profondément changé. De quelle manière avez-vous choisi de fêter cet anniversaire ? Nous avons voulu construire une émission sur le mode d’un « road movie ». Elle sera composée de sept modules intercalés d’interviews. Il n’y aura pas de « plateau » : nous sommes allés sur le terrain, depuis la France jusqu’en Asie en passant par les Etats-Unis, où nous avons rencontré le directeur général du FMI, Dominique Strauss-Kahn. Dimanche, « Capital » fêtera ses quinze ans. M6 programme pour cela une soirée spéciale consacrée aux différents sujets abordés par l’émission ces quinze dernières années, liés intimement à l’histoire économique du pays. Présentateur et rédacteur en chef, Guy Lagache explique l’intérêt et l’ampleur d’un tel projet. Quels seront les sujets abordés ? Nous avons choisi de traiter des sujets significatifs des changements majeurs dans l’économie, de l’apogée des hypermarchés jusqu’à celui d’Internet, notre manière de nous loger, ou la montée en puissance de la Chine. Pour comprendre la crise actuelle, il fallait prendre du recul et se poser certaines questions : comment l’argent roi est devenu, dans les dernières années, l’argent fou ? Quel sera le ton de cette émission ? Le même ! Mais nous l’avons appliqué à des sujets plus « historiques ».Il est amusant de voir ce que Capital a traité en son temps et, finalement, en visionnant les émissions, nous nous sommes rendu compte que l’émission a été témoin de petites histoires qui permettent de mieux comprendre la grande Histoire. Comment expliquez-vous le succès de Capital ? Jusqu’à l’arrivée de Capital, on considérait l’économie comme une science réservée aux initiés et aux élites. En fait, Capital raconte des histoires quotidiennes qui permettent de nous éclairer sur le monde. Pendant quinze ans, l’émission a alerté et informé le consommateur. Quand nous nous sommes replongés « L’ÉMISSION A ÉTÉ LA PLUPART DU TEMPS EN PHASE AVEC L’ACTUALITÉ » dans les archives, nous nous sommes rendu compte que l’émission a été la plupart du temps en phase avec l’actualité. Avez-vous eu des surprises en visionnant ces archives ? Globalement, Capital a toujours gardé le même esprit, même si beaucoup de choses ont évolué dans la forme. Certaines, qui au début paraissaient On a beaucoup entendu votre nom lorsque M6 a annoncé son futur journal télévisé. Qu’en est-il ? Il est trop tôt pour en parler. Il est certain que pour moi, c’est un vrai luxe de travailler pour Capital, de le présenter mais aussi de le préparer, d’être dans ses « soutes ». Soirée spéciale « 15 ans de Capital : ce qui a changé pour vous », M6, dimanche à 20h40.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :