Direct Soir n°498 13 fév 2009
Direct Soir n°498 13 fév 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°498 de 13 fév 2009

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 3,0 Mo

  • Dans ce numéro : Saint-Valentin : des idées pour fêter l'amour

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 SPORTS LE BILLET DE PIERRE SALVIAC Journaliste, RTL, Direct 8 La victoire en chantant Un match de football France-Argentine, à Marseille, a relancé le débat à propos de… La Marseillaise. Faut-il s’offusquer ou non de ce que, à l’heure des hymnes, certains de nos représentants ne la chantent pas ? Telle est la question. Paradoxalement, un hymne, qui est fait pour rassembler, divise l’opinion publique. Il me semble que si les nations ont inventé ce concept, c’est pour exprimer une identité. Et si c’est un chant, c’est fait pour être chanté. Certains de nos représentants ont choisi de s’en dispenser. Mais alors, pourquoi un match international ? Par un hasard du calendrier, la semaine où les footballeurs français reçoivent les Argentins est celle où les rugbymen écossais rendent visite aux Français. La nation écossaise, qui n’avait pas d’hymne, en souffrait tellement qu’elle s’en est inventé un à la fin du siècle dernier : Flowers Of Scotland. Comme La Marseillaise, c’est un chant guerrier, tiré du répertoire des chansons populaires de l’Ecosse. Sur tous les terrains du monde où ils se produisent, les représentants de cette Ecosse – qui aspire tant à se démarquer de l’Angleterre – le chantent à tue-tête à l’heure du protocole. Et c’est d’une beauté sublime. Les footballeurs français qui s’obstinent à ne pas chanter l’hymne national devraient s’inspirer de l’exemple des rugbymen écossais. Mais peut-être suis-je trop exigeant. On ne peut pas trop attendre de citoyens dont la langue commune ne s’exprime qu’avec les pieds. Réagissez : redac@directsoir.net L’Allemande Magdalen Neuner. BIATHLON V. CAPMAN/SIPA La Corée accueille les Mondiaux FOOTBALL/LIGUE 1 ➔ Demain s’ouvrent à Pyeongchang, en Corée du Sud, les championnats du monde de biathlon. Les deux premières épreuves au programme sont le sprint (demain) et la poursuite (dimanche). FOOTBALL Le Mans : en l’honneur des dames ➔ Pour la Saint-Valentin, le MUC 72 va gâter son public féminin. Baptisée « Emmène-le au match ! », l’opération propose l’entrée gratuite aux femmes pour la rencontre Le Mans-Nice (L1) demain. La bataille pour l’Europe est lancée ➔ La défaite de Bordeaux au Vélodrome la semaine dernière a eu un double effet. D’une part, elle a offert au leader lyonnais un petit matelas de sécurité : avec quatre points de marge par rapport à leur premier poursuivant, les Rhodaniens disposent de l’avance la plus large depuis deux mois. Et la réception dimanche de la lanterne rouge Le Havre ne devrait pas menacer de la faire fondre à nouveau, même si les Normands restent sur une victoire inattendue face à Rennes. D’autre part, la lutte pour les places européennes s’est un peu plus densifiée. Six prétendants aux strapontins se tiennent désormais en quatre points. Lors de cette 24 e journée, Bordeaux et Toulouse sont a priori les mieux lotis, le calendrier leur opposant deux équipes en difficulté, Grenoble et Sochaux. Lille, Rennes, et le PSG devront être plus méfiants, respectivement face à Auxerre, Nancy, et Saint-Etienne. De son côté, l’OM aura à négocier un court mais traditionnellement bouillant déplacement à Monaco. VAL-D’ISÈRE 2009 Directsoir N°498/Vendredi 13 février 2009 24 e JOURNÉE Demain Auxerre-Lille Bordeaux-Grenoble Caen-Lorient Le Mans-Nice Rennes-Nancy Valenciennes-Nantes CLASSEMENT FOOTBALL Villeneuve : les ambitions envolées ➔ Après avoir voulu prendre tous les pouvoirs au PSG, Charles Villeneuve n’en aura plus aucun. Ne se contentant pas du poste que lui avait offert Sébastien Bazin après son éviction de TF1, Charles Villeneuve a tenté un coup de force contre son bienfaiteur : raté ! Après avoir prétendu avoir un passé militaire glorieux qui sera contesté, c’est un coup dur pour l’ex-ambitieux. F. COFFRINI/AFP Demain (suite) PSG-Saint-Etienne Dimanche Lyon-Le Havre Sochaux-Toulouse Monaco-Marseille 1-Lyon 46 pts 11-Nancy 28 pts 2-Bordeaux 42 pts 12-Grenoble 26 pts 3-Paris 42pts 13-Nantes 26 pts 4-Marseille 41pts 14-Le Mans 25 pts 5-Toulouse 41 pts 15-Caen 24 pts 6-Lille 39 pts 16-Auxerre 24 pts 7-Rennes 38 pts 17-Saint-Etienne 24 pts 8-Nice 33 pts 18-Sochaux 20 pts 9-Lorient 30 pts 19-Valenciennes 20 pts 10-Monaco 28 pts 20-Le Havre 15 pts Les slalomeurs concluent la compétition ➔ Ce week-end, Val-d’Isère tournera la page de deux semaines de compétition. Les championnats du monde de ski s’achèvent en effet dimanche. Après le slalom géant, prévu pour aujourd’hui, et sa désillusion dans le super-combiné de lundi, Jean-Baptiste Grange (photo) tiendra la dernière occasion de briller sur ses terres avec son épreuve de prédilection, le slalom. Son coéquipier Julien Lizeroux peut, lui, viser une seconde médaille après l’argent du combiné. Chez les dames, Lindsey Vonn, si elle a récupéré de son opération au pouce, peut espérer un triplé.
www.directsoir.net Antoine Bello vit à New York depuis sept ans. Les éclaireurs sont centrés sur les défaillances de la démocratie américaine. Vous présentez l’invasion irakienne comme le fruit d’une grossière falsification ? Je vis à New York depuis sept ans. Je suis très exigeant avec les Etats-Unis. C’est un pays qui a un projet d’une ambition folle. Parfois, ils ont été à la hauteur de l’Histoire, en débarquant sur les plages de Normandie ou en envoyant un homme sur la Lune. Et puis, il y a des moments où ils exagèrent. Certains ont vu dans Les falsificateurs une critique d’Internet. Mais vous achevez Les éclaireurs par un éloge de Wikipedia… Quand on me demande si c’est plus facile de manipuler l’opinion grâce à Internet, je réponds oui et non. Oui, car ce n’est pas C. HÈLRE/GALLIMARD ROMAN compliqué de placer un bobard sur un pseudo-site de référence qui sera ensuite repris par le monde entier. En même temps, on va vers plus de transparence. Il y a des apprentis journalistes dans le monde entier. Je pense que les gens ont de plus en plus les moyens d’être des citoyens, s’ils le veulent bien. On reproche souvent aux auteurs français ne pas savoir raconter d’histoires et de ne pas se confronter au monde. Vous, c’est totalement le contraire… Comme tout écrivain, j’écris les livres que j’aimerais lire. J’ai du mal à m’intéresser à une grande partie de la production française. Je ne sais pas qui a décrété un jour qu’il ne fallait pas raconter d’histoires. Dans mes romans, j’essaie de placer une réflexion sur la force de la fiction, sur le fait que quelque part, le monde des livres est plus désirable que le monde réel. Ce n’est pas un hasard si Fictions de Jorge Luis Borges est mon influence principale. Vous avez fondé l’entreprise Ubiqus. Comment fait-on pour évoluer à la fois dans le monde des affaires et dans celui des lettres ? J’adore le business.Aujourd’hui, je ne dirige plus Ubiqus, mais je suis toujours investisseur, et je recréerai un jour une boîte. Aux Etats-Unis, avoir une carrière professionnelle n’est pas stigmatisé comme ici. En France, on cultive le mythe de l’auteur maudit. Il faut qu’il soit pauvre et qu’il vive dans sa mansarde. Syphilitique, c’est encore mieux (rires). Moi, je pense qu’on écrit des livres d’autant plus intéressants qu’on a LIVRES 7 Antoine Bello : « En France, on cultive le mythe de l’auteur maudit » ★★★★★ Antoine Bello publie « Les éclaireurs », suite de son thriller « Les falsificateurs ». On y retrouve une étonnante organisation secrète spécialisée dans la contrefaçon du réel. Rencontre avec un homme de lettres et d’affaires. une vie intéressante. On évoque rarement l’entreprise dans les romans, alors que le monde professionnel représente la moitié de notre vie, et est un facteur de sens extrêmement important dans notre existence. Vous avez pris publiquement position pour Nicolas Sarkozy lors de l’élection présidentielle. Pas de regrets ? Aucun. S’il y avait une élection demain, je revoterais pour lui : je pense que la France a plus bougé en deux ans que dans les vingt dernières années. Mais cet engagement s’est parfois fait à mes dépens, notamment sur des blogs.Visiblement, ça empêche certains gens de me lire. Il y a aussi des journaux dits de gauche comme Les Inrockuptibles qui ont une grande honnêteté intellectuelle visà-vis de ça. Les éclaireurs, Antoine Bello, Gallimard, 21 €.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :