Direct Soir n°495 10 fév 2009
Direct Soir n°495 10 fév 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°495 de 10 fév 2009

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 1,6 Mo

  • Dans ce numéro : Société : la vie en solo

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 ENQUÊTE « J’ai une passion pour l’amour (…) Mes amis et moi parlons souvent de relations amoureuses, et je crois avoir tendance à analyser les choses trop en détail », avouait récemment Scarlett Johansson au Daily Mirror. Très amoureuse de son mari, l’acteur Ryan Reynolds, la star figure au casting de la nouvelle comédie romantique de Ken Kwapis, Ce que pensent les hommes. Bridget Jones, Carrie Bradshaw (de Sex and the City) ou encore Ally McBeal, ces héroïnes du grand et du petit écrans se sont fixé comme principal objectif de tirer un trait sur leur statut de catherinette et de rencontrer l’âme sœur. Mais cette recherche du prince charmant ressemble souvent à un parcours du combattant. Les célibataires inspirent depuis des années les réalisateurs et les scénaristes du septième art, faisant de ces cœurs à prendre de véritables conquérants. Leur image a considérablement changé en près de quarante ans. Aujourd’hui, ils possèdent un magnifique appartement, une belle voiture, partent en vacances avec leur bande et prônent les bienfaits de la vie en solo. En d’autres termes, ils sont présentés comme de fiers « célibattants ». Certains sites de rencontres ont même institué la Fête des célibataires le 13 février, pour contrer la traditionnelle Saint-Valentin. LE CÉLIBAT EN FRANCE La réalité dépasse la fiction. Selon les chiffres dévoilés par l’Insee, le nombre de personnes célibataires dans l’Hexagone ne cesse de croître, étant passé d’environ 6% de la population française à la fin des années 1970 à 12,6% à l’aube de l’an 2000. Plus de sept millions de personnes vivent seules. Les catégories les plus concernées demeurent les jeunes âgés de 20 à 30 ans et les personnes de plus de 60ans. Après un divorce ou une séparation douloureuse, beaucoup choisissent de vivre seules, gage d’indépendance et de liberté. PEUR DE L’ENGAGEMENT ? Quand les enfants quittent le cocon familial, ils emménagent, le plus souvent, seuls ou en colocation. La proportion de célibataires est très forte dans les grandes agglomérations françaises. « Un peu moins de la moitié vivent dans les centres-villes des pôles urbains, contre 28% de la population totale », révélait en 2001 Directsoir N°495/Mardi 10 février 2009 SOCIÉTÉ LE PARCOURS DU « CÉLIBATTANT » A quelques jours de la Saint-Valentin, une nouvelle comédie romantique sort demain sur nos écrans. « Ce que pensent les hommes » présente la vie trépidante d’un groupe de célibataires trentenaires, tous à la recherche du grand amour. Radiographie du célibataire contemporain. LE FILM METROPOLITAN Ben (Bradley Cooper) et Anna (Scarlett Johansson). Internet, ses chats et ses sites spécialisés sont un nouveau moyen pour trouver le prince charmant. « CE QUE PENSENT LES HOMMES » Casting de stars pour comédie romantique ➔ Si un homme ne rappelle pas après un rendezvous galant, certaines, comme Gigi, pensent : « Peut-être qu’il m’a appelée et que je n’ai pas eu le message. Ou peut-être qu’il a perdu mon numéro. Ou alors il était en voyage, ou il a été renversé par un taxi, ou bien sa grand-mère est morte… » Heureusement, il y a des hommes, à l’instar d’Alex, qui osent simplement répondre : « Ou peut-être qu’il n’a aucune envie de te revoir ». Inspiré du best-seller Laisse tomber, il te mérite pas !, coécrit par les auteurs de la série Sex and the City, M. GAILLARD/REA un rapport de l’Insee. Ainsi, à Paris intramuros, près d’une personne sur quatre vit seule. En revanche, les communes de la banlieue parisienne accueillent davantage de couples avec enfants que de personnes célibataires. Mais cela ne révélerait-il pas simplement une peur de l’engagement ? Certains trentenaires célibataires, cadres urbains au fort pouvoir d’achat, privilégient leur carrière professionnelle à leur vie sentimentale. Ces adeptes de la vie en solo – par choix ou par obligation – préfèrent se persuader qu’ils sont maîtres de leur destin. Les célibataires célèbres au cinéma• Meg Ryan et Billy Crystal dans Quand Harry rencontre Sally, de Rob Reiner, en 1989.• Andie Mc Dowell et Hugh Grant dans Quatre mariages et un enterrement, de Mike Newell, en 1994.• Renée Zellweger et Colin Firth dans Le journal de Bridget Jones, de Sharon Maguire, en 2001.• Marion Cotillard et Vincent Elbaz dans Ma vie en l’air, de Rémi Bezançon, en 2005. Ce que pensent les hommes remet les pendules à l’heure avec efficacité et humour. Ken Kwapis (4 filles et un jean, Sexual Life) réalise un film choral dans lequel dix personnages se croisent, s’aiment et se déchirent. Servie par un casting prestigieux (Ben Affleck, Jennifer Aniston, Drew Barrymore, Jennifer Connelly, Scarlett Johansson…), cette comédie romantique risque pour une fois de plaire autant aux hommes qu’aux femmes. Ce que pensent les hommes, de Ken Kwapis, en salles demain.
www.directsoir.net CHIFFRES CLÉS PHÉNOMÈNE « Smirting » : quand la loi antitabac aide au rapprochement ➔ Depuis l’interdiction (en janvier 2008) de fumer dans les bars, discothèques et restaurants ou encore sur le lieu de travail, la rue est devenue le nouveau terrain de chasse des célibataires. L’expression « smirting », contraction de smoking (fumer) et flirting (flirter), aurait fait son apparition en 2004 en Irlande, premier pays à avoir appliqué une interdiction de fumer dans les lieux publics. Les fumeurs, contraints de s’exiler dans le froid et les intempéries pour s’adonner à leur petite faiblesse, disposaient avec cette situation cocasse d’un sujet de conversation tout trouvé pour rompre la glace avec leurs compagnons d’infortune. Et rapidement, des signes invisibles aux novices de la discipline sont venus codifier l’exercice. Ainsi, comme dans les boîtes de nuit quelques années plus tôt, le fait de demander du feu ou une cigarette constitue une entrée en matière facile. Par la suite, le fait d’en rallumer une seconde pourra être interprété comme un indice que l’interlocuteur a su éveiller la curiosité, ou au contraire, la fin de la cigarette pourra représenter un excellent prétexte pour lui fausser compagnie. Sylvie Vartan était décidément visionnaire quand elle chantait « L’amour, c’est comme une cigarette » … Pause cigarette sur Michigan Avenue, à Chicago. 1 TENDANCES Les nouveaux rendez-vous galants• Les cyber-rencontres Les modes de rencontre sont adaptés au mode de vie actuel, et à l’évolution des nouvelles technologies. Cela a donné naissance à la rencontre en ligne. Oubliées les soirées en boîtes de nuit ou les petites annonces dans le journal local, aujourd’hui les sites tels que Meetic.fr, Netclub.fr, Amoureux.com, ou encore Match.com font un vrai tabac. N. CHAUVEAU/SIPA million de mails sont échangés chaque jour à travers le monde sur Meetic, site de rencontres en ligne. En France, près de 400000 annonces et 350000 photos sont traitées chaque mois. 100 millions, c’est l’estimation du nombre de célibataires recensés en Europe. Une statistique qui ne cesse de croître depuis plus de quarante ans.• Speed-datings et autres dérivés Sept minutes pour une rencontre rapide entre célibataires : venu tout droit des Etats- Unis, le speed-dating débarque en France à la fin des années 1990. Le principe ? Rencontrer un maximum de personnes en un minimum de temps. Depuis, d’autres concepts sont apparus, tels que les « quiet parties », où l’on ne communique que par écrit, les « blind dates », organisées dans le noir, ou encore les « cook datings », des rencontres gourmandes entre cœurs solitaires.• Voyages entre célibataires Désormais considérés comme une clientèle à part entière, les célibataires sont devenus une nouvelle cible pour les voyagistes. Du week-end randonnée au séjour à l’autre bout du monde, Partirseul.com, Célivacances.com, Cpournous.com proposent de nombreuses offres de voyages en groupe pour favoriser les rencontres. 6 millions de Françaises et de Français utilisent Internet comme moyen de rencontres. Des milliers d’annonces circulent sur la Toile.• L’amour à la télévision En 1985, Tournez manège lance l’amour à la télévision. Depuis, les émissions pour rencontrer l’âme sœur envahissent le PAF. Entre Bachelor, Opération séduction, Maman cherche l’amour, L’amour est dans le pré, On va s’aimer (animé par Patrice Laffont, sur Direct 8, photo)… les célibataires semblent les personnes les plus convoitées du petit écran. ENQUÊTE 5 E. ROBERT/DIRECT8 VU PAR DR Jean-Claude Bologne, historien* « Il existe toujours un célibat malheureux » ➔ Le célibat a commencé à se développer en France et en Europe occidentale à partir du XVIII e siècle, c’est-à-dire à partir du moment où nous avons découvert des valeurs individuelles. Il y a un changement de mentalité qui s’opère depuis deux siècles et qui s’est précipité depuis ces trente dernières années. Les valeurs de développement de la personnalité, de bonheur, de liberté sont devenues extrêmement importantes dans notre société, alors que les valeurs collectives habituelles sont moins ancrées qu’auparavant. Par ailleurs, la vie aujourd’hui est beaucoup plus facile pour les célibataires. Avec la création d’un véritable marketing du célibat, il y a beaucoup plus de possibilités d’avoir une vie heureuse et simplifiée. Aujourd’hui, on parle toujours du célibat heureux puisque dans l’esprit général, cela renvoie à l’image d’une personne maîtresse de sa vie. Mais il existe toujours un célibat malheureux, un célibat économique qui empêche certaines personnes de se mettre en ménage, de fonder une famille. Malheureusement, cette catégorie de célibataires est peu évoquée puisqu’elle se retrouve évincée par cette approche marketing du célibat. * Auteur de l’Histoire du célibat et des célibataires (Hachette).



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :