Direct Soir n°460 9 déc 2008
Direct Soir n°460 9 déc 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°460 de 9 déc 2008

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 1,8 Mo

  • Dans ce numéro : Manmohan Singh, Premier ministre indien, difficile dialogue avec le Pakistan

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
16 JEUX VIDÉO « Prince of Persia » Aventures au pays des songes Dix-neuf ans après sa première apparition dans l’univers des jeux vidéo, la série « Prince of Persia » subit une refonte totale. Sublime, cette nouvelle aventure se déroule dans un univers onirique et complexe. Une combinaison parfaite entre l’univers de Miyazaki et un film de cape et d’épée. Si un joueur familier du Prince of Persia originel, sorti en 1989, se trouvait projeté dans le temps et confronté du jour au lendemain à cette mouture 2008, il subirait un choc ! En dixneuf ans, du fouillis de pixels en 2D, un jeu pourtant exceptionnel pour l’époque, à ce conte visuellement féerique, où s’affrontent Ormazd, dieu de la lumière, et son Némésis Ahriman, le bond est ahurissant. S’il est en premier lieu technologique –difficile de comparer un ordinateur AppleII des années 1980 et une Xbox 360 – il reflète également l’évolution du business des jeux vidéo. Prince of Persia, en 1989, représentait l’aboutissement de quatre années de travail d’un seul homme, l’Américain Jordan Mechner. A titre de comparaison, Prince of Persia 2008 est l’œuvre d’une équipe de 200 personnes… qui ont commencé à travailler à ce jeu en 2005. Pour parvenir à un tel niveau d’excellence, Ubisoft a fait confiance à son studio de Montréal, qui fait aujourd’hui partie des plus respectés dans le milieu professionnel. Le moteur graphique du jeu, particulièrement performant, est d’ailleurs bâti sur les fondations de ce dernier. L’animation du héros – le prince de Perse – et sa liberté totale de mouvement rappelleront des souvenirs aux amateurs d’Altaïr, le tueur à gages le plus stylé du Moyen Age. NO MORE GAME OVER Deux nouveautés de gameplay viennent pimenter Prince of Persia version 2008. Le prince dispose, en plus de son sabre, d’une griffe de guerre, qui lui sera utile autant pour se battre que pour se déplacer. Elle lui permet notamment de ralentir sa chute en s’agrippant aux parois les plus abruptes, mais aussi de grimper aux murs, de s’y accrocher… En clair, elle devient vite indispensable. La collaboration permanente et forcée avec Elika, une jeune fille qui accompagnera le héros tout au long des vingt-cinq zones de jeu, constitue la deuxième trouvaille du studio. Fille de roi, elle dispose de pouvoirs magiques d’une puissance dévastatrice, qu’elle ne contrôle pas totalement et dont le prince profitera souvent. En cas de chute malencontreuse – et fréquente – elle viendra lui apporter son assistance pour le sauver du vide à chaque fois. En effet, dans Prince of Persia, le « game over » fatal n’existe pas vraiment. La princesse transporte simplement le joueur au début du passage qu’il vient de rater lamentablement. Une tentative louable de rendre ce jeu incroyable accessible au plus grand nombre. Prince of Persia, multiplate-forme, Ubisoft, disponible. Le prince de Perse, un héros anonyme et mystérieux, mais aux multiples talents guerriers. KONAMI DS Gothique mythique ■ Saga mythique des jeux de plateforme depuis maintenant 20ans, Castlevania revient chasser du vampire. Incarnant l’envoûtante Shanoa, le joueur s’engage dans une croisade sombre et gothique qui le mènera jusqu’au château de Dracula. Les graphismes soignés et les musiques inspirées achèvent le tableau d’un des meilleurs volets de la série. 18/20. Castlevania : Order of Ecclesia, Konami, disponible sur Nintendo DS. UBISOFT UBISOFT TT GAMES PUBLISHING/DR FICHE 18 TECHNIQUE 20 Graphisme 19/20 Les développeurs ont réussi à donner au jeu une identité visuelle féerique qui marque durablement la rétine. Jouabilité 18/20 Le prince saute, court et combat avec une grâce sans égale. Aucun problème de maniabilité à noter. La griffe du prince sera très utile au joueur tout au long de l’aventure. Un accessoire très classe. Directsoir N°460/Mardi 9 décembre 2008 Musique/son 14/20 Une ambiance géniale et des bruitages réussis. Les voix françaises peuvent en revanche irriter. Durée de vie 17/20 Assez long et suffisamment difficile pour que l’envie d’aller au bout soit la plus forte. CONCLUSION : Cette nouvelle mouture de Prince of Persia remporte tous les suffrages. Un renouveau qui relance complètement la franchise. Wii La course aux records ■ Le mondial des records ne brille pas par sa réalisation, mais certaines épreuves de ce party-game s’avèrent assez prenantes. L’originalité est au rendez-vous : les records proposés vont du plus grand nombre de pastèques écrasées au concours de dégustation de cafards. Le mondial des records, Wii, Warner, disponible. Note : 13/20. UBISOFT En compagnie de la princesse Elika, dans des décors somptueux, dignes d’un dessin animé. Xbox 360 Le dernier survivra Annoncé comme un blockbuster du jeu de rôle par les créateurs de Final Fantasy, The Last Remnant plonge le joueur dans un monde déchiré par la guerre. Le héros Rush Sykes devra s’impliquer dans une quête initiatique afin de retrouver sa sœur. Si le jeu pâtit d’ennuis techniques douteux et de combats désordonnés, son histoire prenante en fait une valeur sûre pour les rôlistes. The Last Remnant, Square- Enix. Note : 14/20. Sur Xbox 360. SQUARE-ENIX Les prix sont donnés à titre indicatif.
r Direêt VOUS OFFRE DES PLACES DE CINMA ET DES KITS "APPRENTI LECTRICIEN'" ENVOYEZ VOS NOM, PRNOM ET AORESSE POSTALE] A INVITAnONS@OIRECTSOIR.NET -...-...= EN PRCISANT EN OBJET : LA C1T ! De L'OMBRI ! =-,:.':.':..-=.:'Les 25 premiers courriers gagneront 2 plaCes ae clnl&mil et les 50 courriers suivants gagneront 1 -'li>PIEiill elech leie"'



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :